L'intérieur des enceintes Sony

Comment les ingénieurs Sony sélectionnent le bois qui convient pour créer un son naturel

Quels sont les points communs entre une enceinte et un piano à queue ? Selon Sony, ces deux éléments ont bien plus de similarités que ce que l'on pourrait penser. Les ingénieurs de Sony considèrent que les enceintes sont des instruments de musique et qu'elles doivent être traitées avec autant de soin qu'un piano à queue de grande marque.

Les amateurs de musique recherchent des enceintes capables de reproduire le son comme si l'artiste se trouvait dans la pièce. Le matériel audio de Sony est calibré en fonction de cette attente. De la conception initiale de l'enceinte à l'environnement dans lequel pousse le bois, chaque détail est étudié afin d'offrir une expérience audio de la plus haute qualité.

Au moment de créer le système d'enceintes SS-AR1, l'équipe d'ingénieurs de Sony est allée beaucoup plus loin dans la recherche du bois adapté et dans le choix des artisans qui fabriqueraient son produit. La forme, le grain, la texture et l'assemblage du bois sont des éléments déterminants dans la qualité du son produit.

Le choix du bois, gage d'un son équilibré

Sélectionné à la main, le bois utilisé pour la planche de baffle du SS-AR1 vient de l'île japonaise d'Hokkaido. Le climat local, en particulier les hivers très froids, en ont fait une destination idéale pour le bois. Les conditions météorologiques se traduisent par un grain très fin, une robustesse et une rigidité propres à l'érable local.

Les arbres sélectionnés par Sony et les spécialistes locaux sont abattus au moins de novembre, lorsque le grain est le plus fin. Même si ce bois est idéal pour la planche de baffle, construire l'ensemble du boîtier de l'enceinte en érable d'Hokkaido aurait donné un son sec et dur. Les ingénieurs de Sony ont par conséquent choisi une autre essence de bois pour compléter l'érable d'Hokkaido.

Le bouleau pour un son pur

Les ingénieurs de Sony ont minutieusement choisi le bouleau scandinave, un bois plus doux issu des climats froids, pour les panneaux arrière et latéraux du SS-AR1. Les morceaux de bois sont ensuite sculptés pour prendre une forme arrondie. L'alliance des forces de l'érable d'Hokkaido et du bouleau scandinave permet d'obtenir un résultat sans vibrations indésirables et un son vigoureux, naturel et équilibré.

Le procédé de fabrication, gage de qualité audio

Le délicat assemblage du SS-AR1 a été confié à une société spécialisée dans la fabrication de châssis qui propose des composants de précision pour les instruments de musique. Sony lui a demandé d'assembler le prototype proposé sans utiliser de colle afin qu'il corresponde à ses exigences. Lorsque le chef de projet s'est rendu à l'atelier, il a tout d'abord cru que les pièces du châssis avaient été collées ensemble : le prototype était si précis que l'assemblage tenait sans une pointe de colle.

Enfin, Yoshiyuki Kaku, ingénieur chez Sony, a peaufiné la conception du SS-AR1 en vue de contrôler la résonance provenant de l'avant des pilotes d'enceinte et de produire un son équilibré et naturel. L'intérieur du châssis est en effet morcelé avec deux morceaux de bouleau scandinave dans le but de créer deux boîtiers distincts, pour les woofers et le tweeter médium. Grâce à cette structure, la pression acoustique émise par le woofer n'est pas renvoyée à l'intérieur du châssis.

S'appuyant sur les matériaux et l'expertise adéquats, Sony a su créer une enceinte fabriquée avec tout le soin et le talent artistique que l'on peut attendre d'un instrument de musique bien réglé. Le SS-AR1 est ainsi capable de transporter jusque dans votre salon le son exceptionnel d'un orchestre et de toute autre musique que vous affectionnez.

Nouveaux articles Musique & quotidien

Musique vivante : tendances et infos pour mélomanes et audiophiles.