Un régal pour les yeux

Pablo Gil

« Tout est parti d’une requête d’un client qui, pour mettre en évidence la fraîcheur et la qualité de ses produits, souhaitait une image où l’on puisse voir chacun des ingrédients entrant dans la composition de son hamburger. »

Cette demande, simple en apparence, est venue piquer la créativité de Pablo Gil : quel meilleur moyen, pour mettre chacun des ingrédients en valeur, que de les dissocier pour les présenter en suspension dans l’air ?

Cette vision pouvait paraître bien extrême pour une simple image de hamburger, mais dans le domaine hautement concurrentiel de la photographie culinaire, l’imagination est la clé qui permet de sortir du lot.

pablo gil sony alpha 7RII ingrédients d’un hamburger en suspension dans l’air

© Pablo Gil | Sony α7R II + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/125s @ f/5.0, ISO 200

« En règle générale, je cherche à raconter quelque chose au spectateur. Mes clichés ne sont pas juste des images, ce sont des récits à eux seuls. Tout en travaillant sur la composition et la lumière, je m’efforce de créer un visuel dont la nourriture est au centre de l’histoire. Elle n’en est pas un simple sujet ou élément, mais bel et bien l’héroïne. »

Ce qui avait commencé avec un hamburger s’est récemment poursuivi par une seconde série d’images pour une gamme de boissons, s’appuyant sur la même technique. Seulement, en plus de faire léviter la nourriture, cette fois il fallait également capturer le liquide en mouvement dans une position idéale. Alors que beaucoup doivent penser qu’il ne s’agit que d’un simple effet réalisé à l’ordinateur, ces prises authentiques ont toutes été capturées avec un appareil selon un processus très long et laborieux.

pablo gil sony alpha 7RIII ingrédients d’un milkshake en suspension dans l’air

© Pablo Gil | Sony α7R III + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/250s @ f/2.8, ISO 100

« La création de l’image est elle-même une histoire de répétition. Nous commençons par faire un croquis de ce que nous souhaitons obtenir, en y incluant le mouvement du liquide s’échappant d’un gobelet apparemment lui aussi en mouvement. Puis, nous prenons quelques 100 à 150 clichés tout en déplaçant le verre pour tenter d’imiter un angle de chute. Pour que cela paraisse réel, l’opération est répétée de façon à atteindre l’angle le plus proche de celui de la chute. Autant de prises que nécessaires sont réalisées pour que le mouvement du liquide paraisse aussi réel que possible. Bien sûr, la nature même des fluides rend les choses complètement aléatoires. L’idée est donc de continuer à prendre des photos du gobelet en mouvement jusqu’à ce que le dynamisme et les gouttes soient exactement comme nous le voulons. »

Pablo capture toutes ses images avec le Sony α7R III. « Cet appareil présente de nombreux avantages. Souvent amené à prendre de nombreuses images depuis des angles de vue différents, j’ai besoin que mon appareil soit très léger et compatible avec une manipulation prolongée. L’écran inclinable est aussi très intéressant car il me permet de photographier aisément à des angles élevés, pointant les aliments en plongée. Ce qui m’a tout de suite attiré sur cet appareil, ce sont ses fantastiques couleurs et sa plage dynamique. Non seulement le rendu est incroyable, mais cela m’offre également la flexibilité dont j’ai besoin en post-production. »

pablo gil sony alpha 7RIII tasse de chocolat chaud en lévitation entourée de cookies en suspension

© Pablo Gil | Sony α7R III + FE 100 mm f/2.8 STF GM OSS | 1/250s @ f/5.6, ISO 100

Pour créer l’effet de lévitation, Pablo et son assistante, Monica Sanz, accrochent les objets à un cadre afin de les positionner parfaitement devant l’arrière-plan.

« L’arrière-plan est une composante fondamentale ; c’est le troisième élément du récit. C’est lui qui crée l’environnement de la photo. Il révèle au spectateur s’il s’agit d’une photo moderniste, d’une image classique ou d’un cliché plus rustique. Il structure absolument tout, aux sens littéral et figuré, » explique Pablo.

Les arrière-plans sont si importants aux yeux de Pablo, qu’il fabrique chacun d’eux avec l’aide de son assistante, afin d’obtenir exactement ce dont il a besoin pour ses images. « Bois, tissu, plastique, carton ; tout y passe pour créer à chaque fois un nouvel arrière-plan original. »

pablo gil sony alpha 7RIII casserole de lait flottant dans les airs et gâteau en suspension

© Pablo Gil | Sony α7R III + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/250s @ f/3.2, ISO 100

Il poursuit en abordant l’importance de son matériel, « les objectifs sont primordiaux en photographie culinaire ; on ne peut pas se permettre que les aliments soient déformés ou altérés. C’est pourquoi j’évite le grand-angle. Pendant de nombreuses années, j’ai privilégié l’objectif macro Sony 90 mm f/2.8. Mais récemment, je me suis tourné vers le 100 mm STF f/2.8. Son bokeh est incroyable ; il semble si organique. C’est mon nouveau bébé, mon petit chouchou ! »

Même s’il y a toujours possibilité de retoucher une image en post-production, il est essentiel que la lumière soit parfaite au moment où vous prenez la photo. Comme souvent en nature-morte, la lumière utilisée pour la série Levitation est assez simple : une boîte à lumière pour un effet à la fois doux et naturel, combinée à un réflecteur placé à l’opposé pour adoucir certaines ombres.

Le mélange entre la luminosité, le côté théâtral, l’arrière-plan et les couleurs a permis de créer une série d’images à faire saliver.

Produits présentés dans cet article

ILCE-7RM2

α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

ILCE-7RM2

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

SEL90M28G

OSS G Macro FE 90 mm F2.8

SEL90M28G

SEL100F28GM


FE 100 mm F2.8 STF GM OSS

SEL100F28GM

Pablo Gil
Alpha Universe

Pablo Gil

Espagne

Les images ne mentent jamais, quoique

Découvrir le profil


x