Alpha Universe : détails de l’histoire
Alpha Universe : détails de l’histoire
Au-delà de la beauté : immortaliser Rome 

Massimo Siragusa 

« Je suis personnellement convaincu que de la laideur et du chaos peut ressortir une certaine forme de beauté ; il suffit de creuser un peu. » Voilà comment Massimo Siragusa présente son projet dédié aux « Borgate » sur lequel il a travaillé pendant deux ans.

Documenter le développement immobilier chaotique de la périphérie de Rome lui a permis d'obtenir une collection d'images aussi intrigantes qu'ambitieuses dépeignant l'expansion suburbaine confuse, volontairement mise en scène dans des cadres encombrés.

Massimo Siragusa sony alpha 7RM2 scène déserte montrant un mur rouge écaillé percé de fenêtres

© Massimo Siragusa | Sony α7R II + FE 55 mm f/1.8 ZA | 1/125s @ f/11.0, ISO 400

L'architecture à la fois incohérente et dépareillée est parsemée de graffitis, traversée par des clôtures grillagées, un enchevêtrement de mobilier urbain et de lampadaires barrés par des voitures stationnées dans les rues étroites, tandis que les constructions anciennes se mesurent aux gratte-ciel modernes. Le mélange peut sembler étouffant, voire exaspérant, mais si l'on regarde plus loin, on peut y voir une beauté tout à fait cohérente. De ce chaos peuvent se dégager un certain équilibre et un certain charme.

« La photographie est un langage et, comme tout langage, elle a ses propres règles », explique Massimo. « En photographie, ces règles se dissocient rarement du désir de créer une harmonie formelle, et elles ne dépendent nullement de la prétendue "beauté" du sujet. En tant que photographe, vous avez le pouvoir d'en faire absolument ce que vous voulez. »

Massimo Siragusa sony alpha 7RM2 fresque murale de trois femmes qui dansent

© Massimo Siragusa | Sony α7R II + FE 55 mm f/1.8 ZA | 1/200s @ f/11.0, ISO 400

Il s'agit d'un projet assez traditionnel pour Massimo qui, au travers de ses photographies, cherche à montrer « la manière dont certains territoires se transforment ». Pour ce faire, il passe par des projets sur le long terme qui débouchent souvent sur un livre ou une exposition.

Toutefois, mener ce projet particulier à bien n'a pas été si simple et il a dû s'appuyer sur ses boîtiers α7R II et α7R III pour surmonter les nombreux défis qui se sont dressés sur sa route. « Pour commencer », explique-t-il, « certaines de ces zones enregistrent un taux de criminalité particulièrement élevé. J'ai souvent dû prendre mes clichés à la hâte afin d'éviter une quelconque réaction des individus ayant remarqué ma présence. »

« Dans ces situations, les caractéristiques de mes boîtiers Alpha qui se sont particulièrement démarquées », confie-t-il, « sont leur petite taille et leur design compact qui m'ont permis de travailler en toute discrétion, mais aussi le stabilisateur intégré sur cinq axes SteadyShot grâce auquel j'ai pu utiliser des temps d'exposition relativement longs, sans avoir à installer de trépied. J'ai ainsi pu travailler à main levée en prenant simplement mes clichés avant de passer à autre chose. »

Massimo Siragusa sony alpha 7RM2 plaque de physiothérapeute à Rome

© Massimo Siragusa | Sony α7R II + FE 55 mm f/1.8 ZA | 1/60s @ f/11.0, ISO 400

Du fait de la volonté de Massimo d'obtenir dans ses clichés autant de détails que possible, la stabilisation SteadyShot a pris une importance toute particulière. Combinée aux capteurs haute résolution de la gamme α7R, cette dernière, particulièrement adaptée aux ouvertures plus petites, lui a permis de faire ressortir les détails de ces scènes extrêmement texturées.

« En général », explique-t-il, « j'utilise ces très faibles ouvertures, car je préfère disposer d'une profondeur de champ maximale tout en conservant un sujet parfaitement nette. J'aime que chaque petit détail de mes images puisse être parfaitement visible. Chaque particularité du sujet, chaque graffiti, chaque message publicitaire, chaque plaque d'immatriculation ; autant de composants essentiels pour comprendre un territoire. »

La large plage dynamique du capteur de la gamme α7R a également joué un rôle dans le travail de Massimo, puisqu'elle lui a permis de contrôler les diverses variations d'ombres et de lumières, à la fois communes aux photos d'architecture et ici exacerbées par le soleil romain. « L'incroyable qualité des fichiers de l'α7R facilite largement leur post-production », explique-t-il, « il est donc très simple de conserver les détails capturés dans les zones d'ombre et de lumière intenses. »

Massimo Siragusa sony alpha 7RM2 fresque murale d'une femme masquée

© Massimo Siragusa | Sony α7R II + FE 55 mm f/1.8 ZA | 1/200s @ f/11.0, ISO 400

Tandis que ses images ne contiennent aucuns sujets humains ; lesquels sont évoqués uniquement au travers de graffitis et de statues, Massimo pense qu'un lieu en dit souvent plus long sur notre culture et notre société lorsqu'il est présenté désert. Et bien que dépourvues de toute vie humaine, ses images conservent malgré tout une humanité indéniable.

Cette dernière provient en partie de l'utilisation cohérente d'un objectif standard, dont le champ de vision naturel se rapproche de celui de l'œil humain. Travailler avec un objectif 55 mm f/1.8 ZA est « l'option idéale pour "pénétrer" une scène », dit-il, « tout en conservant une certaine distance. Dans des projets comme celui-ci, je trouve important de s'habituer à une seule et même longueur focale. Cela me permet de me concentrer sur le sujet et de trouver immédiatement le bon point de vue. »

Massimo Siragusa sony alpha 7RM2 fresque murale d'une super-héroïne enceinte

© Massimo Siragusa | Sony α7R II + FE 55 mm f/1.8 ZA | 1/200s @ f/11.0, ISO 400

Que le spectateur adopte ce point de vue et voit une beauté simple, quoique troublée, un documentaire sur une mutation économique et sociale, ou quelque chose de plus profond dans la condition humaine, cela lui appartient. « Je suis toutefois convaincu », explique Massimo, « qu'effectuer ce type de recherche visuelle est essentiel à la compréhension d'un lieu et que ce faisant, vous y trouvez votre place en tant que photographe. »

Produits présentés
ILCE-7RM2
α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

ILCE-7RM2

SEL55F18Z
Sonnar T* FE 55 mm F1.8 ZA

SEL55F18Z

Articles connexes
Massimo Siragusa
alpha universe

Massimo Siragusa

Italie

« Pour moi, la photographie est avant tout un moyen d’expression. »

Découvrir le profil


x