« Cyclophoto »

Russ Ellis

Amateur de cyclisme, Russ Ellis reconnaît que son travail, qui consiste à parcourir le monde pour immortaliser son sport préféré tout en étant payé, est le meilleur qui soit. Pourtant, ce plan de carrière n'est pas quelque chose que Russ avait décidé dès son enfance.

L'appareil reçu pour son 10e anniversaire fit naître sa passion pour la photographie, et bien qu'amateur de sport à l'école, le vélo était alors l'unique moyen de transport de ce jeune garçon de Nottingham. Plus tard, en 2013, certains de ses amis lui proposent des vacances en vélo à Majorque, moment où il devient véritablement accro aux deux roues.

Russ Ellis
 © Russ Ellis | Sony α9 + 16-35mm f/2.8 GM | 1/1000s @ f/3.5, ISO 320

C’est à peu près à la même époque que Russ a commencé à véritablement s’investir dans la photographie. Après s’être essayé à la photo de rue et de nature, il a commencé à immortaliser les courses cyclistes régionales. C’est en 2015 qu’il est approché par le magazine Cycling Weekly pour photographier le Paris-Roubaix.

« Le fait d'être payé pour photographier cette première course a été un véritable tournant pour moi. C'est à ce moment que j'ai réalisé que je voulais vraiment en faire ma carrière. »

Les offres dans le domaine de la photo ont commencé à augmenter de manière significative et plus tard la même année, il fut approché par Sky pour photographier leur campagne intitulée « Sky Loves Cycling ». C'est alors que Russ a dû choisir entre la sécurité que lui offrait son travail actuel et l'opportunité de se construire une carrière alliant ses deux passions. Par chance, il opta pour la seconde option.

En 2017, deux jours avant son départ pour couvrir le Tour de France, Russ eu la chance d'essayer le tout nouvel α9. Comme tout photographe professionnel le sait, avoir 100 % confiance en son matériel est absolument vital, et c'est dans cet objectif qu'il a commencé par utiliser l'α9 en parallèle de son équipement habituel et fiable.

Russ Ellis

 © Russ Ellis | Sony α9 + 24-70mm f/2.8 GM | 1/1000s @ f/3.5, ISO 200

Russ Ellis

 © Russ Ellis | Sony α9 + 16-35mm f/2.8 GM | 1/1000s @ f/3.2, ISO 100

« Je ne m’attendais pas à ce que l’α9 me serve autant, mais en parcourant rapidement le menu, j’ai réalisé qu’il était vraiment intuitif et ai commencé à l’utiliser en parallèle de mon matériel habituel et ce, dès le premier jour. Je me suis rapidement senti à l’aise avec son utilisation. La fonction Eye-AF a été une vraie révélation et ma offert des opportunités que je n’aurais probablement jamais eues sans ça. À la fin du Tour, je n’utilisais plus que l’α9. »

Russ Ellis
 © Russ Ellis | Sony α9 + 16-35mm f/2.8 GM | 1/2500s @ f/4, ISO 320

Mis à part ceux qui interviennent sur les zones de conflits, les photographes sportifs sont particulièrement réputés pour ne pas prendre soin de leur équipement. Et pour continuer à fonctionner jour après jour, les appareils photos doivent être plutôt robustes.

« Souvent, je devais prendre mes photos depuis l’arrière d’une moto, et le temps n’était pas toujours au beau fixe. J’étais un peu inquiet sur la manière dont l’α9 allait réagir face à la pluie et en situation périlleuse, plus particulièrement car je savais que mon reflex n’aurait pas tenu le choc. Mais finalement, l’α9 ne m’a jamais laissé tomber. »

Russ Ellis

 © Russ Ellis | Sony α9 + 55mm f/1.8 ZA | 1/2000s @ f/1.8, ISO 250

En plus de son attribution principale qui consistait à photographier les exploits des cyclistes, Russ avait également accès à la vie des « coulisses » ; aspect qu’il tenait à documenter, probablement pour faire écho à ses anciennes photographies de rue.

« Prendre des photos des coulisses avec un si petit appareil était vraiment fantastique et l’obturateur silencieux m’a permis d’immortaliser des moments qui auraient été impossibles à capturer avec mon reflex. Je pouvais littéralement rabattre mon écran et prendre des clichés sans que personne ne s’en rende compte. Je suis parvenu à des résultats incroyables avec cette méthode. »

Plutôt que de proposer des clichés pris avec un téléobjectif classique, monnaie courante dans le domaine du sport, Russ Ellis préfère se rapprocher des cyclistes ou donner de la perspective à ses images dans le paysage. Il utilise des objectifs courts pour la grande majorité de ses clichés, en particulier le modèle Sonnar T* FE 55mm f/1.8 ZA, qu’il utilise à pleine ouverture.

« J’adore son objectif 55mm f/1.8, il est mon outil « tout-terrain » et l’a particulièrement démontré au tout début de la course, lorsque j’ai capturé mes premières images. J’aime travailler avec une faible profondeur de champ et effectue donc mes prises avec une ouverture très large avec laquelle cet objectif me donne des résultats exceptionnels. J’ai également utilisé le modèle 35mm f/1.4, qui est tout simplement génial et plus récemment, je me suis tourné vers le 16-35mm f/2.8 G Master qui me laisse une flexibilité beaucoup plus grande. »

Russ Ellis

© Russ Ellis | Sony α9 + 55mm f/1.8 ZA | 1/4000s @ f/1.8, ISO 160

Russ Ellis
 © Russ Ellis | Sony α9 + 55mm f/1.8 ZA | 1/1000s @ f/1.8, ISO 200

« Je dispose d’un 70-200mm f/2.8 G Master, c’est un objectif formidable, mais préférant me placer véritablement au cœur de l’action, les objectifs courts sont plus en accord avec mon style. Je suis le genre de photographe à tourner autour des coureurs une fois qu’ils ont franchi la ligne d’arrivée et à immortaliser les salutations et les embrassades avec leur équipe. »

Produits présentés dans cet article

ILCE-9

α9 appareil photo hybride plein format mirrorless

SEL1635GM

FE 16-35mm F2.8 GM

SEL2470GM

FE 24-70 mm F2.8 GM

SEL55F18Z

Sonnar T* FE 55 mm F1.8 ZA

Russ Ellis
Alpha Universe

Russ Ellis

Royaume-Uni

Cherchez la différence et racontez une histoire.

Découvrir le profil

TEST


x