skieur sur les pistes dispersant de la neige

Retranscrire plus intensément la scène

Carmen Huter

« Bien que n’ayant pas grandi dans un environnement artistique », commence la photographe de voyage Carmen Huter, « la beauté et la nature ont bercé mon enfance, tandis que nous vivions dans les Alpes autrichiennes. C’est vraiment à 18 ans, lorsque je suis partie en Nouvelle-Zélande pour étudier et voir du pays que j’ai littéralement eu le déclic. Le fait de quitter mon petit nid douillet pour la première fois, de prendre l’avion toute seule pour un si long voyage, puis d’arriver en étant encore si jeune dans un nouveau pays dans lequel je ne connaissais absolument personne... a éveillé en moi un tel sentiment de liberté que j’ai eu besoin de l’immortaliser, de capturer ce que j’avais sous les yeux, et de le partager. »

ciel étoilé surplombant les montagnes

© Carmen Huter | Sony α7R IV + FE 14mm f/1.8 GM | 13s @ f/1.8, ISO 1600

« Cela m’a convaincue que voyager était plutôt cool et bien plus accessible que l’idée que j’avais pu m’en faire durant ma jeunesse », poursuit-elle, « et pour ne rien gâcher, source intarissable d’expériences nouvelles, le monde regorge de merveilles à explorer. Cela m’a conduite à voyager un peu partout, à vivre et à travailler dans différents pays. » Désormais photographe publicitaire et de voyage, Carmen se concentre principalement sur les décors naturels qui sont pour elle une véritable source d’inspiration. « Cela fait directement écho au secteur du tourisme avec lequel je travaille. Mes créations sont destinées à des clients variés. Cela va des compagnies aériennes aux hôtels en passant par des marques spécialisées dans les biens de consommation ou encore des magazines. »

Bien qu’elle réalise également des clichés « traditionnels » de paysages et d’intérieurs, une grande partie du travail de Carmen se caractérise par la présence de sujets humains dans ses scènes ; tantôt elle-même, tantôt des modèles. Cette approche se place directement dans une volonté de communiquer, en aidant le spectateur à se projeter lui-même dans l’environnement qui lui est présenté.

snowboarder lancé à toute allure

© Carmen Huter | Sony α7R IV + FE 14mm f/1.8 GM | 1/2500s @ f/7.1, ISO 320

« Cela reste nouveau dans le domaine du paysage », explique-t-elle, « et par rapport à toutes les images traditionnelles et impeccables que nous avons l’habitude de voir, ça apporte également une autre dimension. Ajouter une présence humaine revient à proposer quelque chose de nouveau, et je pense que cela nous aide aussi à réaliser que voyager, c’est faire partie intégrante de cette planète à laquelle nous sommes intrinsèquement liés.

Voyageant généralement avec son appareil photo Sony Alpha 7R IV, « mes objectifs de prédilection sont le FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM, le FE 16-35 mm f/2.8 GM, mais aussi le FE 35 mm f/1.4 GM et le FE 85 mm f/1.4 GM », nous explique Carmen. « Pourtant quand j’ai découvert le FE 14mm f/1.8 GM, j’ai tout de suite su qu’on allait s’entendre, et que dans mon cas, il se substituerait à un 16-35 mm. En plus d’être un objectif G Master de grande qualité, avec une ouverture maximum de f/1.8, il est beaucoup plus léger et petit que ce à quoi je m’attendais. Et cela est essentiel lorsque je pars en excursion ou que j’emporte mon matériel dans un bagage à main. Pour ne rien gâcher, il est étanche et très robuste, ce qui est tout aussi important pour les destinations où je me rends. »

ciel étoilé surplombant une maison

© Carmen Huter | Sony α7R IV + FE 14mm f/1.8 GM | 15s @ f/1.8, ISO 2000

« Autre chose à laquelle j’ai pensé avec cet objectif », poursuit-elle, « c’est à quel point il allait m’être utile pour réaliser mes photos publicitaires, comme dans les hôtels ou sur d’autres sites similaires. Disposer d’un angle aussi large et aussi net de bord à bord, le tout permis par deux éléments XA (Extreme Aspherical), va s’avérer extrêmement utile pour ce genre d’images ; le tout sans pratiquement aucun vignettage. »

lumière bleue rosée sur la neige

© Carmen Huter | Sony α7R IV + FE 14mm f/1.8 GM | 1/2500s @ f/7.1, ISO 500

Qu’elle travaille dans ces intérieurs riches en détails ou en pleine nature, Carmen ne peut se passer d’un objectif grand angle qui, dit-elle, permet presque au spectateur d’atteindre et de toucher la scène qui se déroule devant leurs yeux. Concernant la faible profondeur de champ crée par l’importante ouverture maximale, elle nous confie : « je la trouve utile pour les paysages immenses, dont le premier plan revêt également un intérêt particulier, comme dans les champs de fleurs sauvages. Cette mise au point nette au premier plan reste un bon moyen d’ancrer le spectateur et de lui transmettre votre expérience. » Par ailleurs, la vitesse de l’objectif FE 14 mm f/1.8 GM se prête parfaitement à l’astrophotographie, nous explique Carmen qui n’a qu’une hâte depuis qu’elle l’a en sa possession : que le ciel se dégage.

carmen huter tenant son objectif 14 mm g master

« La rapidité et la discrétion de son AF en font vraiment un objectif haut de gamme compatible avec une multitude de sujets : photographie de paysages et de voyage, mise en valeur de biens immobiliers, publicités, clichés en faible éclairage, et même les mariages. Globalement, cet objectif est idéal pour les photographes qui cherchent à essayer de nouvelles choses, à adopter de nouveaux angles de vue et de nouvelles perspectives. C’est un modèle qui incite à repousser les limites de la créativité et qui me pousse vraiment à partir à l’aventure et à créer aussi souvent que possible. »

Produits présentés

Articles connexes

Carmen Huter

Carmen Huter | Austria

« Créez plus que ce que vous consommez. »

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.