Alpha Universe : détails de l’histoire

Techniques de prises de vue | Toute l’action du rugby avec Terry Donnelly

Ce qui me motive avec les images de sport, ce sont tous les scénarii susceptibles de rythmer chaque évènement. Bien qu’elle soit fondamentale, tout ne tourne pas autour de l’action sur le terrain ; les récits ne demandant qu’à être contés sont nombreux.

Mais comment leur donner vie à travers mes photos ? Voici quelques explications.

Se lancer

Indépendamment de la discipline que vous photographiez, pour obtenir de bons résultats, il est absolument nécessaire de comprendre le sport en question et le déroulement du jeu. Vous devez être capable d’anticiper la partie et de capturer l’action lorsqu’elle survient ; l’opportunité d’immortaliser un but ou un essai ne se présente qu’une seule fois.

terry donnelly sony alpha 7RIII image grand-angle d’un terrain de rugby avant le match, des flammes jaillissant du banc de touche

© Terry Donnelly | Sony α9 + FE 12-24mm f/4 G | 1/500s @ f/4.5, ISO 2000

Avec des sports aussi rythmés que le rugby, vous n’avez tout simplement pas le temps de réfléchir à la façon de modifier les réglages de votre appareil ou de choisir vos objectifs. Tout doit se faire quasi instinctivement, et cela n’est possible que si vous comprenez le jeu, disposez du bon équipement et avez l’expérience nécessaire. Le meilleur endroit pour débuter, c’est sur le terrain. Trouvez un sport qui vous passionne et apprenez à maîtriser votre équipement en vous entraînant sans relâche.

terry donnelly sony alpha 9 rugbyman sautant dans les airs tout en dirigeant le ballon vers le sol pour marquer un essai

© Terry Donnelly | Sony α9 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/2000s @ f/2.8, ISO 640

Réussir d’incroyables images

Lors d’un match, je recherche toujours les moments déterminants qui racontent véritablement une histoire et rendent les images dignes d’intérêt. Par exemple, lors des rencontres de rugby, je suis attentif aux essais acrobatiques, aux célébrations empreintes d’émotions, aux placages qui changeront la donne ; toutes ces images fonctionnent aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la presse nationale.

Pour réussir ce type d’images, vous devez vous assurer d’être bien placé. Cela dépend largement des restrictions appliquées dans le stade, mais aussi de mon intérêt pour un club ou un joueur en particulier. Par exemple, si un joueur fait sa centième apparition ou qu’il est susceptible de franchir une nouvelle étape au cours du match, j’accorde une attention particulière à ma position et à l’angle de prise de vues afin de mettre toutes les chances de mon côté pour en capturer un cliché magistral.

terry donnelly sony alpha 9 deux rugbymen adverses plaquent un troisième joueur alors qu’il tente un essai

© Terry Donnelly | Sony α9 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/3200s @ f/2.8, ISO 640

Disposer du matériel adapté

Mes deux appareils de prédilection sont l’α9 et l’α7R III. L’α9 est mon boîtier « passe-partout ». Généralement, je le couple avec les objectifs G Master FE 400 f/2.8 et FE 70-200 f/2.8 pour la capture d’actions rapides.

Pour les clichés grand-angle, j’utilise mon α7R III sur lequel je monte le FE 16-35 f/2.8 G Master ou le 24-70 mm f/2.8 G Master, en fonction du stade et du type d’images recherché. Il m’arrive de me servir de l’α7R III à distance ; je le place derrière un but ou derrière la ligne d’en-but pour capturer les actions décisives.

Avec ces différents objectifs, je peux couvrir l’intégralité de l’action, peu importe où je me place.

terry donnelly sony alpha 9 rugbyman courant avec le ballon, la détermination dans les yeux

© Terry Donnelly | Sony α9 + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/2000s @ f/2.8, ISO 1600

Utiliser les bons paramètres

Je travaille toujours en mode d’exposition manuelle. Avant le début du match, je règle et verrouille mon exposition sur un point central du terrain de façon à ce que les images prises tout au long de la partie soient toutes cohérentes.

Face à un sport aussi effréné, le mode de mise au point automatique continue m’est particulièrement utile pour garantir la netteté de mes clichés. J’utilise également la méthode dite du « bouton arrière AF », laquelle permet de dissocier la mise au point automatique du bouton déclencheur. Ce dernier ne contrôle alors plus que le déclenchement de l’obturateur, tandis que l’un des boutons arrière, généralement l’AEL active la mise au point automatique. Avec cette méthode, le déclenchement de l’obturateur est instantané.

terry donnelly sony alpha 9 rugbyman courant avec le ballon

© Terry Donnelly | Sony α9 + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/3200s @ f/2.8, ISO 200

Enfin, lorsque vous souhaitez vous concentrer sur l’action, visez une cadence de prises de vues à 20 ips. Ce réglage me laisse davantage d’opportunités de prendre la photo parfaite lors des moments décisifs. Avoir le ballon dans le cadre ou capturer une émotion révélatrice est primordial ; il n’y a aucun retour en arrière possible si je passe à côté. Sans ces images particulières, tous mes autres efforts auront été vains.

Produits présentés

ILCE-9

α9 avec capteur CMOS empilé plein format

ILCE-9

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

SEL1224G

FE 12-24mm F4 G

SEL1224G

SEL70200GM

FE 70-200 mm F2.8 GM OSS

SEL70200GM

SEL400F28GM

FE 400 mm F2.8 GM OSS

SEL400F28GM

Articles connexes

Terry Donnelly
Alpha Universe

Terry Donnelly

Royaume-Uni

« Même si je m'adonne à plusieurs types de photographies, certaines compétences s'entrecroisent et rendent mon travail plus fort. J'ai toujours aimé mélanger les genres et je crois fermement que l'on devrait prendre en photo ce que nous aimons le plus car c'est ainsi que nous grandissons. »

Découvrir le profil


x