Alpha Universe : détails de l’histoire

Retransmission en direct des aurores boréales avec l’α7S II

Steve Collins

Chaque problème que Steve Collins rencontre, il le résout. « Lorsque quelque chose ne fonctionne pas comme je l’entends, » explique-t-il, « je dois essayer de trouver rapidement une solution pour éviter que ça ne m’agace ! »

C’est ce leitmotiv qui a poussé Steve à développer Live Aurora Network avec son frère, Tony. Une application permettant à tout un chacun d’admirer les aurores boréales en direct et dans une excellente qualité sur son smartphone.

steve collins sony alpha 7SII aurore boréale éclatante qui semble surgir de la silhouette d’une montagne

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 1s @ f/1.4, ISO 800

Steve a vu ses premières aurores boréales alors qu’il était en lune de miel avec sa femme. Il avait programmé son réveil toutes les heures jusqu’à ce que la magie opère. « Après plusieurs nuits, j’ai fini par les apercevoir, » rit-il, « mais c’était loin d’être comme sur les photos ; on aurait dit un nuage blanc brumeux, incolore. »

steve collins sony alpha 7SII douce aurore boréale verte reflétée dans une mer d’huile

© Steve Collins | Sony α7S II + 24 mm f/1.4 GM | 2s @ f/1.4, ISO 5000

Bien déterminés à admirer toute la splendeur des aurores boréales, Steve et Tony s’empressèrent de réserver un voyage pour Tromsø, en Norvège et de télécharger toutes les applications de prévision disponibles. Mais, aucune n’étant vraiment capable de prédire les aurores, Steve a commencé à se pencher sur la question des webcams.

Grâce aux webcams, il pouvait s’installer bien au chaud et ne sortir pour regarder le ciel que lorsqu’une aurore apparaissait sur l’une des caméras. « Nous sommes parfaitement tombés et avons admiré un superbe spectacle cinq nuits de suite, » explique-t-il.

« C’est ce voyage précis, » dit-il, « qui m’a donné l’idée de créer Live Aurora Network. Je voulais mettre au point une application capable de vous alerter lorsqu’une aurore boréale se produit, sur la base d’images en direct. »

steve collins sony alpha 7SII aurore boréale dansant au dessus de montagnes distantes et de routes enneigées

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 4s @ f/1.6, ISO 1200

Comment procédez-vous pour configurer une série d’appareils sur plusieurs pays et continents qui retransmettent en direct et à distance le ciel nocturne ? Steve a eu l’idée de créer un algorithme qui surveille la luminosité, la couleur, la densité et les mouvements du ciel afin de déterminer quand les aurores se produisent.

steve collins sony alpha 7SII aurore boréale et étoiles surplombant un bâtiment en bois en islande

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 2s @ f/2.0, ISO 1250

Il a commencé par installer une caméra de surveillance test sur une maison, en Islande. Une fois qu’il a vu que cela fonctionnait, son idée a rapidement évolué. Steve est alors passé aux appareils Sony α7S, dont le capteur plein format offrait une meilleure qualité d’image que les caméras CCTV utilisées au préalable.

steve collins sony alpha 7SII flux de live aurora network montrant une douce lumière verte au-dessus d’une montagne

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 3.2s @ f/1.4, ISO 800

Cependant, il a remarqué que pour que l’application Live Aurora Network fonctionne réellement, les appareils devaient se trouver dans des endroits plus éloignés où le ciel est sombre. Steve a trouvé une société aux États-Unis capable de lui concevoir un boîtier sur mesure abritant les appareils α7S, un ventilateur, un chauffage, un ordinateur sous Windows 10 et un routeur 4G ; tout le nécessaire pour établir une connexion réseau permettant de visualiser les images et de contrôler les appareils.

Avec l’avancement du projet, l’α7S II s’est imposé comme l’appareil idéal, au même titre que l’objectif FE 24 mm f/1.4 G aux performances incroyables. Le projet n’a pas toujours été un long fleuve tranquille et il a fallu relever de nombreux défis, comme celui de pouvoir contrôler à distance tous les paramètres d’exposition des appareils. « Nous avons installé les derniers appareils sur un relais afin de pouvoir passer de la diffusion vidéo au logiciel Sony distant, » explique-t-il, « lequel nous permet de modifier la configuration et de prendre des photos. »

steve collins sony alpha 7SII aurore boréale verte intense dansant au-dessus d’une cascade en islande

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 1s @ f/1.4, ISO 800

Auparavant, toutes les photos de Steve étaient extraites des vidéos en direct et étaient donc plutôt granuleuses. Mais, maintenant qu’il peut passer à distance sur le mode appareil photo de l’α7S II, il est capable de produire des images JPEG dont la résolution est suffisamment bonne, y compris pour un usage à des fins publicitaires.

Cet impressionnant projet a permis de créer plus de 450 000 clichés et vidéos des aurores boréales, par le biais de cinq appareils répartis de la Norvège à l’Islande. Steve espère pouvoir inaugurer prochainement deux nouveaux appareils ; l’un sur le cours de golf de Lofoten Links sur les îles norvégiennes de Lofoten, et l’autre près d’Anchorage en Alaska. Sur cette base, il prévoit de mettre en place un réseau mondial de 24 appareils couvrant l’ensemble de l’hémisphère Nord.

steve collins sony alpha 7SII aurore boréale en forme de flèche au-dessus d’une plage rocheuse

© Steve Collins | Sony α7S II + 20 mm f/1.4 | 1s @ f/1.4, ISO 800

L’application rencontre un véritable succès avec jusqu’à 14 000 utilisateurs admirant les aurores boréales chaque nuit. Et bien que l’objectif initial du projet était d’aider les voyageurs à ne pas manquer les aurores boréales, Live Aurora Network a finalement pris un autre tournant.

« Certains profitent du spectacle depuis leur canapé via leur smartphone ou leur téléviseur, » explique Steve. « C’est si grisant de recevoir des messages comme : "merci de m’avoir permis d’admirer les aurores boréales ; grâce à vous, j'ai réalisé le numéro 1 de ma liste des choses à faire." Je suis fier de pouvoir contribuer à tout ça. »

Et probablement le plus fascinant dans l’histoire de Steve, c’est qu’il n’avait jamais été photographe avant cela.

Produits présentés

ILCE-7SM2

Appareil photo α7S II de type E avec capteur plein format

ILCE-7SM2

SEL24F14GM

FE 24mm F1.4 GM

SEL24F14GM

Articles connexes


x