Alpha Universe : détails de l’histoire
Alpha Universe : détails de l’histoire
Ma terre natale, l’Islande 

Páll Stefánsson 

Vivant dans l’un des décors les plus incroyables au monde, Páll Stefánsson emporte toujours un appareil photo avec lui. Possédant plusieurs boîtiers Alpha, il privilégie souvent son Sony Alpha 7R III qu’il associe à l’un de ses nombreux objectifs haut de gamme. Son travail le conduit dans certains des endroits les plus reculés de l’île. Alors même que nous l’avons contacté pour lui parler de ces images, il se tenait sur une falaise où il n’avait croisé personne, pas même une voiture, pendant 15 heures.

Par chance, après avoir finalement trouvé du réseau, il a pu nous parler de certaines de ses images préférées parmi les clichés réalisés sur son pays natal.

pall stefansson sony alpha 7RM2 photo aérienne d’un glacier islandais

© Páll Stefánsson | Sony α7R II + FE 85 mm f/1.4 GM | 1/1600s @ f/5.6, ISO 160

« Lorsque je capture des clichés aériens, j’aime effectuer un recadrage rapproché pour obtenir ces images abstraites. J’avais survolé cet endroit à plusieurs reprises durant l’été, mais je souhaitais y retourner en hiver pour immortaliser le magnifique contraste créé par le sol blanc enneigé, la roche volcanique et l’eau glaciale bleu vif.

« La partie la plus complexe lors des prises de vue aériennes est qu’il vous faut utiliser une vitesse d’obturation extrêmement rapide pour contrer les mouvements et les vibrations de l’avion. Pour obtenir ce recadrage rapproché, j’ai utilisé l’objectif Sony FE 85 mm f/1.4 GM, et il m’a fallu ouvrir la fenêtre de l’avion pour prendre la photo. Il vous faut réfléchir vite et savoir ce que vous souhaitez capturer avant d’appuyer sur le bouton obturateur. À cette altitude, dans le froid glacial de l’hiver, vos mains se refroidissent extrêmement rapidement. Sur le moment, vous n’y pensez pas, mais une fois les clichés capturés, vous vous rendez compte que vous êtes complètement frigorifié. »

 

pall stefansson sony alpha 7RM2 paysage urbain de reykjavik sous la neige

© Páll Stefánsson | Sony α7R II + FE 50 mm f/1.4 ZA | 1/500s @ f/11, ISO 100

« Cette image de Reykjavik est intéressante. La neige recouvrait la ville tel un tapis. Je suis sorti et me suis dit "waouh". Il était impossible de conduire, car il y avait environ 60 cm de neige. La seule chose que je savais, c’est qu’il me fallait prendre de la hauteur. J’ai alors appelé le ministre et lui ai demandé s’il pouvait ouvrir la cathédrale pour que je puisse grimper au sommet.

« Il était tôt et le soleil se levait, alors j’ai capturé la longue ombre de la cathédrale emblématique qui s’étirait à travers la ville. Mais, tout cela ne fut qu’une heureuse coïncidence. Mon intention première était simplement d’immortaliser le manteau neigeux qui avait dissimulé chacune des couleurs de la ville.

« J’ai capturé l’image avec le Sony Alpha 7R II associé à l’objectif 50 mm f/1.4 - c’est tout ce que j’avais emporté. Je n’utilise jamais d’objectif zoom, car la focale fixe me permet de me concentrer pleinement sur l’image et la composition. »

pall stefansson sony alpha 7RM2 chevaux paissant dans un paysage enneigé

© Páll Stefánsson | Sony α7R II + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/640s @ f/6.3, ISO 100

« L’une des choses que j’adore, c’est sortir faire des photos le jour le plus court de l’année. On oublie parfois qu’à la mi-décembre en Islande, les journées comptent 21 heures d’obscurité, et cette photo a été prise vers midi. À peine levé, le soleil redescend pour ne diffuser qu’une lumière très douce durant quelques heures.

« Je n’avais pas vraiment préparé ce cliché. Je me suis rendu sur le site pour tenter de photographier quelque chose avec mon Alpha 7R II. Une fois là-bas, j’ai repéré les chevaux avec les îles en arrière-plan, et la lumière de midi a fait le reste. »

pall stefansson sony alpha 7RM3 spectaculaire grotte islandaise

© Páll Stefánsson | Sony α7R III + FE 24 mm f/1.4 GM | 1.6s @ f/13, ISO 100

« Cette image a été prise avec l’Alpha 7R III couplé à l’objectif FE 24 mm f/1.4 GM. Pour photographier les grottes de glace qui sont des espaces très restreints, vous avez besoin d’un objectif grand angle. Pour moi, 24 mm est la distance focale idéale, car elle n’est pas trop large et procure une sensation d’espace.

« Il faisait si sombre à l’intérieur des grottes que j’ai pris la décision d’installer mon appareil photo sur un trépied. La lumière que vous voyez est la lumière naturelle du jour qui passe à travers la glace.

« Au loin sur la photo, on peut voir le guide. Sa présence est importante, car elle donne une idée de l’échelle. Sans elle, vous ne pourriez pas vous rendre compte de l’étendue de ces grottes. Celles-ci sont formées par de petites rivières qui se frayent un chemin à travers les glaciers lors de la fonte des glaces. Ce que je trouve extraordinaire, c’est le son ; tout est si calme et étrange à la fois. De temps en temps, la glace se brise dans un bruissement ou un craquement inquiétant ; vous ne voulez pas que des milliers de kilos de glace s’effondrent sur vous. »

« Je me sens vraiment privilégié de vivre en Islande, et je veux vraiment faire voyager les gens. Mais dernièrement, mon objectif principal est simplement de prendre de belles images ! »

Produits présentés
ILCE-7RM2
α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

ILCE-7RM2

ILCE-7RM3
Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

SEL24F14GM
FE 24mm F1.4 GM

SEL24F14GM

SEL85F14GM
FE 85 mm F1.4 GM

SEL85F14GM

SEL50F14Z
Planar T* FE 50mm F1.4 ZA

SEL50F14Z

SEL90M28G
OSS G Macro FE 90 mm F2.8

SEL90M28G

Articles connexes
Páll Stefánsson
alpha universe

Páll Stefánsson

Islande

« Mes photographies sont variables, à l’image du vent qui souffle dans les 4 directions. J’aime surtout les défis, aussi petits soient-ils. »

Découvrir le profil