Alpha Universe Story Detail

Majestueuse fierté : immortaliser les lions d’Afrique

Laurent Baheux

« Photographier les lions est comme une quête : c’est la recherche de cette image incroyable du roi des animaux en plein paradis perdu. » Laurent Baheux.

laurent baheux sony alpha 9 majestic side profile of a lions head

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS + 2x Teleconverter | 1/1000s @ f/11, ISO 1600

Lors des safaris en Afrique, les touristes cherchent à voir et à photographier le plus d’animaux possible ; pour Laurent Baheux, cette quête est devenue le travail de toute une vie. Un lien fort le lie à ces créatures et le moment où il a ressenti qu’il devait consacrer son temps à ces animaux uniques reste bien ancré dans sa mémoire.

laurent baheux sony alpha 9 lion regardant sur le côté avec sa crinière baignée de lumière

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/500s @ f/11, ISO 6400

« Il y avait ce lion sur un rocher, contemplant avec calme et sérénité la vaste plaine face à lui, le vent caressant son imposante crinière, » explique-t-il. « Il semblait ne faire qu’un avec la nature qui l’entourait, le tout, dans la sublime douceur de la lumière du matin. Un véritable moment de grâce associé à des conditions de prise de vues optimales : rien de vraiment spectaculaire, juste une scène invitant à la contemplation, un instant propice pour entrer en communion avec la nature. Capturer ces secondes de magie fait partie de ma quête. »

Cette quête se reflète dans ses impressionnantes images en noir et blanc qui révèlent bien plus que la simple forme physique de ces animaux. Au contraire, ils deviennent les acteurs de leur propre histoire ; une approche à travers laquelle Laurent espère éveiller les consciences quant aux efforts de conservation.

laurent baheux sony alpha 9 lionne patiemment assise regardant entre de hautes herbes dans la savane

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/640s @ f/11, ISO 1250

Pourquoi avoir choisi le noir et blanc ?

« Pour moi, c’est l’essence de la photographie, les ombres et la lumière, tout simplement, » explique Laurent. « Avec le noir et blanc, je me concentre plus facilement sur les formes et la composition de l’image. Les couleurs fascinent, mais c’est aussi une source de distraction qui nous empêche d’étudier en profondeur le sujet photographié. Le noir et blanc permet une interprétation plus personnelle. »

laurent baheux sony alpha 9 lionne assise dans l’herbe vue du dessus

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/640s @ f/11, ISO 2500

Pour prendre ses images, Laurent alterne entre trois appareils Sony, l’α9, l’α7R III et l’α7 III. Chacun ayant une fonction bien définie, selon ce qu’il tente de capturer. L’α9 a été conçu pour la vitesse. Grâce à lui, Laurent peut photographier les grands félins en pleine course, à 20 ips. Pour ce qui est de capter les plus petits détails, il s’en remet aux 42,4 mégapixels de l’α7R III. L’α7 III joue quant à lui la carte de la polyvalence avec une bonne plage dynamique est une mise au point automatique rapide.

Le point commun entre ces trois boîtiers, c’est le viseur électronique que Laurent utilise pour composer et visualiser ses images en monochrome : « Le viseur électronique des appareils Sony me permet d’adopter ce style de prise de vues, » explique-t-il, « et j’adore cette fonctionnalité. Je peux même personnaliser les niveaux de contraste selon mes envies et savoir à quoi l’image ressemblera avant même d’appuyer sur le déclencheur. »

laurent baheux sony alpha 9 profil d’une lionne reniflant l’air

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/640s @ f/11, ISO 1600

Appareil au poing, Laurent est aussitôt prêt à travailler. Il ne prépare jamais ses prises de vues à l’avance : il préfère laisser la nature mener la danse. Les lions sont des prédateurs sauvages et parallèlement à leur grandeur, il émane de ces créatures un sentiment sous-jacent de pouvoir absolu.

Laurent nous raconte, « en tant que conteur d’histoires, je ne prépare jamais mes clichés, je sais que la nature offrira de toute façon un spectacle magnifique et imprévisible. Je veux garder cette candeur et ce côté contemplatif. Je ne cherche pas à imposer quoi que ce soit. Et c’est ce qui rend ma quête photographique infinie. »

laurent baheux sony alpha 9 lionne dans un arbre scrutant attentivement les environs

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/1000s @ f/11, ISO 4000

« Les lions sont des animaux fascinants qui impressionnent par leur simple présence, » poursuit-il. « On n’oublie jamais la rencontre avec un lion sauvage dans son environnement naturel. Se retrouver face à ces créatures est incroyable, car l’on ressent à la fois toute leur force et leur puissance, mais aussi leur fragilité et la délicatesse de l’instant. »

La proximité qui émane des images de Laurent donne au spectateur l’impression que les lions sont à sa portée, comme s’il pouvait les toucher. En réalité, Laurent conserve une distance qui lui permet non seulement de travailler en toute sécurité, mais aussi de laisser évoluer les lions de façon naturelle. Il ne s’impose ni aux animaux, ni à l’image.

laurent baheux sony alpha 9 lion assis avec ses petits à l’ombre d’un arbre

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/800s @ f/11, ISO 2500

« On me demande souvent à quelle distance des animaux je me trouve. Je n’en suis jamais très proche. » Il poursuit, « j’utilise généralement l’objectif Sony 70-200 mm f/2.8 G Master, ou le téléobjectif 100-400 mm f/4.5-5.6, que j’associe parfois même à un convertisseur x2 pour obtenir une longueur focale de 800 mm. Ce sont ces objectifs qui donnent cette impression de proximité. Pour les clichés plus larges, qui montrent davantage l’environnement, j’utilise aussi l’objectif Sony 16-35 mm f/2.8 G Master. Chaque focale permet de raconter une portion différente de l’histoire. »

Il ajoute, « Je n’utilise pas de trépied ; je m’en remets aux fonctions de stabilisation intégrées de mon matériel. Cela m’offre la mobilité dont j’ai besoin. C’est essentiel pour explorer et créer des compositions intéressantes.

laurent baheux sony alpha 9 très gros plan d’un lion dans les broussailles

© Laurent Baheux | Sony α9 + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS + Téléconvertisseur x2 | 1/500s @ f/11, ISO 1250

Et pour ceux qui souhaitent eux aussi se mettre à raconter l’histoire de la faune et de la flore qui les entoure, Laurent a un précieux conseil : « Soyez prêt quoi qu’il arrive, la nature est si spéciale que la même scène ne se produit jamais deux fois. »

Produits présentés

ILCE-9

α9 avec capteur CMOS empilé plein format

ILCE-9

SEL100400GM

Zoom téléobjectif FE 100-400mm F4.5-5.6 G Master

SEL100400GM

SEL20TC

Téléobjectif 2x

SEL20TC

Articles connexes

Laurent Baheux
Alpha Universe

Laurent Baheux

France

Ni cage, ni enclos, ni cirque, ni zoo. En liberté, à l’état sauvage. La captivité est une torture physique et mentale pour tout être vivant. Les animaux comme les hommes.

Découvrir le profil


x