Alpha Universe : détails de l’histoire

Photographier les écureuils avec le Sony α7R IV

Gustav Kiburg

Tandis que l’été disparait lentement, les couleurs automnales offrent au photographe animalier, Gustav Kiburg, une toile de fond idéale. « Je réfléchis toujours aux couleurs », confie-t-il. Lorsque je cherche où m’installer, j’accorde une attention particulière à l’arrière-plan. J’observe la position des branches et la couleur des feuillages. J’analyse toujours énormément de choses avant même de prendre mon premier cliché. »

gustav kiburg sony alpha 7r4 écureuil avec feuille rouge vif

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400 mm f/2.8 GM OSS | 1/640s @ f/2.8, ISO 1000

Pour l’une de ses premières sorties de l’automne dernier, Gustav s’est rendu dans la forêt avec son Sony α7R IV pour photographier les écureuils roux. « Ce sont des animaux amusants qu’il est intéressant de photographier en automne. À cette saison, leur fourrure s’épaissit et davantage de poils poussent au niveau de leurs oreilles pour les protéger du froid de l’hiver. »

Face à des animaux aussi petits et rapides, il est tout naturel de s’orienter vers un appareil particulièrement réactif comme le Sony α9 II, un modèle parfaitement adapté à ce type d’exercice. Toutefois, Gustav avait pour ce projet de nombreuses raisons de se tourner vers l’α7R IV.

gustav kiburg sony alpha 7r4 écureuil sur une branche avec de la mousse

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400 mm f/2.8 GM OSS | 1/2000s @ f/2.8, ISO 1600

Occupés à faire des provisions pour l’hiver, les écureuils sont très actifs en automne, nous explique Gustav. Alors, comment l’α7R IV lui a permis de capturer toute cette effervescence ? « J’ai trouvé qu’il s’agissait d’un excellent appareil pour capturer leurs mouvements et leur activité », souligne-t-il. « Le capteur de 61,2 millions de pixels offre un tel niveau de détails que je peux recadrer les images tout en conservant la qualité suffisante pour les imprimer en grand format. J’ai l’habitude de dire qu’en photo animalière la portée n’est jamais assez grande ; j’entends par là la longueur focale. C’est tout simplement fantastique de pouvoir parfaire la composition des images en les recadrant. »

gustav kiburg sony alpha 7r4 écureuil sur une branche mouillée

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/320s @ f/2.8, ISO 2000

En photo animalière, la longueur focale est bien évidemment essentielle et comme pour beaucoup d’autres photographes, le Sony FE 400 mm f/2.8 GM est l’un des objectifs fétiches de Gustav, qui l’a utilisé pour immortaliser les écureuils roux. Autre modèle parmi ses favoris, le FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS qu’il recommande aux amateurs qui souhaitent s’essayer à la photo animalière. « Il est selon moi idéal pour cette discipline », explique-t-il. « Grâce à lui, je peux photographier un écureuil en forêt avec une longueur focale de 300 mm et zoomer rapidement jusqu’à 600 mm si j’aperçois un petit oiseau dans un arbre. Il dispose de 11 lamelles de diaphragme qui permettent d’obtenir un bel effet bokeh en arrière-plan tout en mettant véritablement en valeur le sujet. »

 

gustav kiburg sony alpha 7r4 autour se posant sur une branche

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/1250s @ f/2.8, ISO 1000

Autre surprise de l’α7R IV : sa vitesse de mise au point automatique. Gustav utilise son suivi AF qu’il trouve parfaitement capable de tenir la cadence face à la faune. « Alors que j’étais en pleine séance photo, j’ai repéré du coin de l’œil un autour sur le point de se poser sur une branche », explique-t-il. « Cette espèce d’oiseau volant très vite, cela ne me laissait que peu de temps pour réagir ou réfléchir à la composition de l’image. Je me suis donc tourné et en une fraction de seconde, l’appareil avait verrouillé la mise au point et capturé la photo. Ce genre de situation demande beaucoup de réactivité, mais c’est un appareil qui s’y prête tout à fait. »

gustav kiburg sony alpha 7r4 écureuil se tenant face à une flaque d’eau les pattes jointes

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/500s @ f/2.8, ISO 1000

En tant que passionné des couleurs, Gustav affectionne le mauvais temps. « C’est le temps propice aux nuances », prône-t-il, « Je n’aime pas le soleil. Il est synonyme de luminosité intense, laquelle s’accompagne forcément d’ombres marquées. J’ai pour habitude de sortir par temps nuageux, car c’est à ce moment que les couleurs se révèlent. Grâce au contraste de l’objectif, il est alors possible de capter toute la richesse des couleurs naturelles, et tout particulièrement en automne. Il m’arrive également d’utiliser un polariseur pour enrichir davantage les couleurs, surtout en présence d’environnements boisés et humides. Toutes ces teintes permettent de mettre en valeur l’habitat naturel des écureuils qui constitue une toile de fond idéale, en harmonie avec la rousseur éclatante de leur manteau d’hiver. »

gustav kiburg sony alpha 7r4 écureuil à l’extrémité d’une branche l’air surpris

© Gustav Kiburg | Sony α7R IV + FE 400 mm f/2.8 GM OSS | 1/500s @ f/2.8, ISO 1000

Lorsqu’il passe toute une journée dans la forêt à photographier les écureuils, les oiseaux et autres animaux qui croisent son chemin, Gustav atteint facilement le millier de clichés capturés. Mais que fait-il de toutes ces photos ? D’autant qu’avec un capteur de 61 millions de pixels, cela représente un volume de données colossal. « Je conserve les 10 ou 15 meilleurs clichés et supprime les 985 autres », s’amuse Gustav. « Je ne comprends pas l’idée selon laquelle il faut disposer de plus d’espace de stockage en raison de la résolution élevée des images. Je souhaite partager le meilleur de mon travail et non pas mon 100e meilleur cliché. À part rester à l’abandon dans un dossier de mon disque dur, je n’utiliserai jamais toutes ces autres photos, c’est donc pour cela que je les supprime. Problème résolu ! »

Produits présentés

ILCE-7RM4

Appareil Alpha 7R IV 35 mm plein format avec 61 Mpx

ILCE-7RM4

SEL400F28GM

FE 400 mm F2.8 GM OSS

SEL400F28GM

Articles connexes

Gustav Kiburg
Alpha Universe

Gustav Kiburg

Pays-Bas

« Le mauvais temps est synonyme de couleur. »

Découvrir le profil


x