Le ciel en feu
Un court-métrage réalisé avec la Sony FX6

James Matthews

Je suis réalisateur de films, Youtuber et ambassadeur Sony. Je vis dans le comté d’Essex au Royaume-Uni. Faire des films, c’est une de mes passions depuis mes 14 ans. Au fil des années, j’ai réalisé que mon travail puisait son inspiration dans des éléments émotionnels comme la nature, les gens et la musique. Si l’association de toutes ces choses fait naître en moi un certain sentiment, c’est par le cinéma que je parviens à l’exprimer.

Le ciel en feu

Dans mon court-métrage « Le ciel en feu », j’embarque le public dans une merveilleuse aventure, au travers des yeux de Luke, notre personnage. Le fait de pouvoir assister à des instants extraordinaires en pleine nature signifie aussi qu’il faut être prêt à se confronter à des environnements extraordinaires au cours du voyage. Le spectateur suit les aventures de Luke sur l’île de Madère, dans un décor exceptionnel et dans des conditions difficiles, jusqu’au sommet de l’île où il découvre le ciel en feu.

James Matthews accroupi dans la brume avec sa Sony FX6

Premières impressions de la FX6 de Sony

Sur la FX6, ma fonction préférée est sans aucun doute le filtre ND variable et le fait de pouvoir l’utiliser en mode automatique. C’est une fonction qui a été fondamentale dans mon travail. Elle m’a permis d’obtenir un rendu cohérent tout au long de mon film, sans compromettre la qualité de l’image et en conservant la meilleure exposition possible. Le filtre ND variable permet de maintenir une vitesse d’obturation et une profondeur de champ constantes, et par conséquent la cohérence que je cherchais.

J’ai aussi beaucoup apprécié la science des couleurs. C’est certainement ce que j’ai vu de mieux en la matière, en dehors des caméras Sony Professionnelles comme la Venice et la FX9. Les couleurs sont extrêmement précises, et d’autant plus encore avec le profil d’image S-Cinetone. Par ailleurs, l’encodage couleur sur 10 bits améliore la qualité des hautes lumières (pas de zones sans informations dans les nuages d’un ciel lumineux par exemple) et offre par ailleurs une plus grande souplesse pendant la post-production.

Enfin, autre amélioration bienvenue d’après moi : les performances de l’obturateur électronique et le faible « Rolling Shutter ». J’adore réaliser des prises de vue à main levée, avec beaucoup de mouvements de caméra et de vues panoramiques. L’effet de « Rolling Shutter » est quasi inexistant dans la caméra. Cela m’a permis de réaliser ce mouvement en toute confiance, sans m’inquiéter de savoir si j’allais avoir trop de distorsions en arrière-plan.

James Matthews tient entre ses mains sa Sony FX6 équipé d’un objectif FE 24 105 mm F4 G

Rendu d’image et objectifs utilisés pendant la prise de vue

Pour obtenir certains rendus, il est nécessaire de choisir des objectifs spécifiques avec différentes valeurs focales, afin d’exprimer au mieux les émotions pour raconter votre histoire. Pour ce court-métrage, j’ai utilisé l’objectif Sony G Master FE 16-35 mm F2.8 à 35 mm pour la plupart de mes prises de vue. Je voulais pouvoir avoir cette vue intermédiaire, permettant à la fois de voir notre personnage de près, mais aussi de pouvoir le voir dans son environnement, puisque c’est un élément important de notre histoire. Pour réaliser les gros plans sur le personnage principal, j’ai utilisé l’objectif Sony FE 85 mm F1.8 afin de l’isoler de l’arrière-plan et concentrer certaines scènes sur ses expressions et émotions. Ouverture max de l’objectif F1.8, capteur plein format de la FX6 et le filtre ND interne : en associant tous ces éléments, j’ai obtenu un rendu avec une très faible profondeur de champ quand je voulais isoler le personnage, sans changer de style. Il était important de passer d’un objectif à l’autre pour montrer l’évolution des émotions du personnage, et les changements de décors.

James Matthews règle les paramètres du menu sur sa Sony FX6

Quelques conseils de prise de vue avec la FX6 de Sony et autres retours

Un petit conseil rapide pour les utilisateurs de la Sony FX6 : vous pouvez compter sur le nouveau système de filtre variable ND. Si vous avez une vision ou un rendu en tête, sachez que vous n’avez pas à faire de compromis sur le rendu pour conserver une bonne exposition. Le filtre ND variable vous aidera à être plus créatif et vous donnera plus de liberté dans votre style de prise de vue. Cette caméra est un outil extraordinaire pour nous réalisateurs : plein format, excellentes performances par faible luminosité, filtre ND variable et science des couleurs 10 bits d’excellente qualité. Elle a été pensée pour que nous puissions créer de belles images cinématographiques, tout en affirmant notre style. Alors, réglez vos lumières et lancez-vous !

Produits présentés
FX6
Sony FX6

FX6

SEL1635GM
FE 16-35mm F2.8 GM

SEL1635GM

SEL85F18
FE 85mm f/1.8

SEL85F18

SEL24105G
Objectif FE 24–105 mm F4 G OSS

SEL24105G

Articles connexes


x