Aurore boréale en Arctique

Ole Christian Salomonsen

Pour le commun des mortels, admirer les aurores boréales, sans aucun doute les lumières les plus magiques de la nature, est une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois dans une vie. Pour Ole, qui a grandi dans le nord de la Norvège, ce phénomène a longtemps été quelque chose de « normal ». Ce n’est qu’en vieillissant, qu’il a pris conscience de l’effet que ces aurores pouvaient susciter chez les personnes qui les découvrent pour la toute première fois et qu’il a réalisé qu’il avait développé une fascination subconsciente pour ces lumières.

« J'ai vu des hommes venir observer ce phénomène pour la première fois et se mettre à pleurer. C'est une chose qui les transcende et qui vous fait prendre conscience de la chance que vous avez de pouvoir assister à un tel spectacle. En fait, c'est un spectacle magnifique et ma fascination n'a fait que s'accroitre au fur et à mesure des ans. »

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen | Sony α7R II + 15mm f/2.8 | 5 sec, f/2.8

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen | Sony α7R II + 15mm f/2.8 | 2 sec, f/2.8

Ole C. Salomonsen

 © Ole C. Salomonsen | Sony α7 II + 16-35mm f/2.8 ZA SSM | 25 sec, f/2.8© 

Au cours des 10 dernières années, Ole a amassé d'innombrables images d'aurores boréales ; des images qui intègrent souvent des éléments puissants du décor qui l'entoure, et parfois même, certains sujets de la faune environnante.

« Je ne saurais dire combien de fois j’ai pu observer les aurores boréales, mais ce que je sais, c’est que je ne m’en lasse pas. Dans ce domaine, la perfection n’existe pas ; chaque scène variant en intensité, en couleurs et en vitesse. On y retrouve une qualité d’un autre monde, comme une connexion avec l’espace et avec une multitude d’autres choses qui, en tant qu’êtres humains, éveille notre intérêt. »

Même durant les périodes de faible activité, Tromsø, la ville natale d'Ole est située directement sous l'ovale auroral, l'un des sites les plus réputés au monde pour admirer le spectacle. Les splendides paysages arctiques, avec le soleil de minuit en été et les équinoxes d'automne et de printemps sont un véritable rêve pour les photographes qui peuvent profiter d'interminables levers et couchers de soleil, baignés d'une lumière à la fois douce et riche.

Ole planifie méticuleusement ses clichés. et explore les différents spots pendant plusieurs semaines, mais, contrairement à la photographie de paysage classique, où certaines prévisions sont effectuées d'après la position du soleil, etc., la nature changeante des aurores boréales peut faire perdre son sang-froid au plus patient des photographes.

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen | Sony α7R II + 16-35mm f/2.8 GM |
0.8 sec, f/13

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen| Sony α7R II + 16-35mm f/2.8 GM |
1/1250 sec, f/10

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen | Sony α77 II + 70-200mm f/2.8 G SSM II | 1/500 sec, f/6.3

« Vous pouvez tout mettre en place pour que votre composition soit parfaite ; trouver cette rivière qui traverse la plaine et qui s’intégrera à votre image à la perfection ; vous installer à cet endroit précis et attendre que les aurores fassent leur apparition avant que vous ne réalisiez que ceci n’arrivera pas. La question qui se pose alors est de savoir si vous avez la patience d’attendre ou si vous préférez simplement abandonner l’idée et prendre la photo d’une autre manière ? »

Photographe de scènes fixes avant tout, l'idée de photographier le mouvement des aurores boréales s'est rapidement imposée à Ole. L'effet discontinu obtenu à la suite de ses premières tentatives, qui consistaient à photographier des clichés fixes pour ensuite créer une vidéo en accéléré, ne lui permit pas d'atteindre la grâce qu'il visait. Ce n'est qu'ensuite qu'il a découvert les capacités en faible luminosité de l'α7s, lesquelles allaient lui permettre de capturer facilement des vidéos en direct. Impressionné par les possibilités offertes par cet appareil, Ole décida également d'essayer l'α7R, qui le conquit immédiatement.

Ole C. Salomonsen

© Ole C. Salomonsen | Sony α7 II + 24-70mm f/4 ZA OSS | 1/1600 sec, f/4.5

« J’ai effectué quelques tests sur l’appareil photo et me suis senti bouleversé par la qualité d’images. Il était à la fois léger, avec une résolution fantastique et la plage dynamique était bien meilleure que celle des mes équipements précédents. Je pouvais capter des détails dans des zones d’ombre comme jamais auparavant. En comparaison avec ce que j’utilisais avant, l’α7R a réellement changé la donne. »

Depuis lors, Ole a fait évolué son matériel et utilise désormais l'α7R III avec un adaptateur pour objectifs G Master et il est véritablement impressionné par les performances du miroir.

« Pour mes photos de paysages, j’utilise le 16-35mm f/2.8 GM ou le 12-24mm f/4 G, mon préféré pour les aurores boréales. J’aime aussi photographier l’action et la faune et ne pourrait pas faire sans les modèles 70-200mm f/2.8 GM et 100-400mm f/4.5-5.6 GM. Ces objectifs sont rigoureusement plus pointus et performants que tous ceux que j’ai pu essayer auparavant. Un 24-70mm f/2.8 GM vient également compléter ma panoplie pour une capacité d’action de 12 à 400 mm.

Produits présentés dans cet article

ILCE-7RM2

α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

BOÎTIER / KIT ILCE-7M2

Appareil photo α7 II de type E avec capteur plein format

Boîtier / kit ILCA-77M2

Appareil photo α77 II de qualité reflex

SAL1635Z2

Vario-Sonnar® T* 16-35 mm F2.8 ZA SSM II

SEL1635GM

FE 16-35mm F2.8 GM

SAL70200G2

70-200 mm F2.8 G SSM II

SEL2470Z

Objectif Vario-Tessar® T* FE 24 - 70 mm F4 ZA OSS

Ole Christian Salomonsen
Alpha Universe

Ole Christian Salomonsen

Norvège

Pour moi, la photographie, c’est chasser la lumière arctique.

Découvrir le profil

TEST


x