La nature près de chez soi
Un court-métrage réalisé avec la Sony FX6

James Glancy

Je m’appelle James Glancy, je suis réalisateur indépendant et fervent défenseur de la nature. Il y a sept ans, j’ai quitté l’armée britannique pour me lancer dans une nouvelle carrière, associant télévision et protection de la nature. J’ai réalisé et présenté des émissions pour Discovery Channel et National Geographic. J’ai aussi produit une série sur l’environnement pour le Mail Plus au Royaume-Uni. Je voue une véritable passion pour la vie sauvage, aussi bien sur terre qu’en mer. Et même si j’adore travailler sur des productions d’histoire naturelle, je me suis senti investi d’une mission : celle de raconter, en images, les dommages infligés à l’environnement par l’activité humaine et de mettre un coup de projecteur sur tous ceux qui protègent notre planète. Je viens de rentrer d’Amérique, où j’ai tourné un documentaire sur les requins pour National Geographic.

La nature près de chez soi

En 2020, nous sommes nombreux à avoir réalisé à quel point l’être humain s’était éloigné de la nature au fil du temps. Les restrictions, qui ont entravé notre liberté de mouvement au quotidien, nous ont permis aussi de découvrir la beauté de la nature, à quelques pas de chez nous bien souvent. Nous avons réalisé à quel point il est essentiel de protéger la nature et l’environnement, car nos vies en dépendent. J’avais envie de réaliser un court-métrage qui mette à l’honneur ces magnifiques espaces sauvages qui ont offert à de nombreuses personnes au sud de l’Angleterre un havre de paix dans ce contexte de pandémie. Ces paysages illustrent ce pourquoi il est important de s’occuper de la nature près de chez nous.

James Glancy perché sur un arbre avec sa FX6

Premières impressions de la FX6 de Sony

Lors de mes prises de vue avec la FX6 de Sony, j’ai particulièrement apprécié les capacités de ralenti 4K à 120 ips. C’est idéal pour capturer les instants les plus spectaculaires quand on fait des images en pleine nature. Cela permet de décomposer les mouvements d’animaux et d’apporter de l’émotion à votre contenu.

Quand je pars dans la nature, j’utilise un équipement léger et peu encombrant pour pouvoir réaliser mes images sous différents angles, aussi bien perché dans les arbres que tapi au sol. Le FX6 est une camera extrêmement solide et compacte. Il est absolument parfait pour réaliser des images en mouvement, et hyper léger pour une caméra de ce type. On pourrait penser qu’avec une si petite caméra, il faut savoir faire des compromis. Et bien pas du tout : grâce au capteur plein format 4K, cette camera offre une qualité d’image exceptionnelle, quelles que soient les conditions d’éclairage.

sony fx6 on a tripod with 24-70 GM lens attached

J’ai aussi beaucoup apprécié la conception modulaire, qui permet une installation simple et rapide sur mes différents accessoires, comme un support de suspension, un support pour voiture ou un trépied. Quand on réalise des films en pleine nature, on n’a pas de deuxième chance pour les prises de vue. C’est donc essentiel pour mon travail.

Pour cette prise de vue, j’ai utilisé différents objectifs grand-angles et téléobjectifs, pour répondre aux exigences de ce contexte naturel. Pour réaliser des images très précises d’animaux sauvages, sans risquer de les déranger, j’ai principalement utilisé les objectifs Sony FE 70-200 mm F2,8 GM, FE 600 mm F4 GM et FE 200-600 mm G. Le dernier offre une grande polyvalence de zoom, permettant ainsi de recadrer rapidement les images. J’ai aussi utilisé des objectifs plus larges comme le Sony FE 16-35 mm F2.8 GM, afin de réaliser davantage d’images contextuelles pour raconter mon histoire.

James Glancy tient sa FX6 équipé d’un objectif Sony FE 70 200 F2.8 GM

Quelques conseils de prise de vue avec la FX6 de Sony et autres retours

D’abord, je dirais que pour profiter pleinement des capacités exceptionnelles de mise au point automatique de la FX6, il est essentiel d’utiliser des objectifs natifs Sony de type E. Bien que je sois habitué à tourner en utilisant différents objectifs manuels et autofocus, j’ai trouvé le système autofocus excellent pour réaliser des prises de vue d’animaux sauvages.

Pour ceux qui ont déjà utilisé la FS7 de Sony, les menus vont vous paraître familiers, mais la FX6 propose aussi plusieurs options pour enregistrer des fonctions prédéfinies. Si vous avez peu de temps pour préparer une prise de vue en mouvement, cela vaut la peine de les configurer à l’avance.

Côté accessoires, je recommande l’utilisation d’un support poignée gimbal, car la FX6 est petite et légère. Sa conception modulaire vous permettra d’y fixer facilement une large gamme de supports de différentes marques. Pour compléter l’équipement, j’aurais aussi tendance à conseiller l’utilisation d’un viseur à fixer à l’écran de la FX6.

Je suis absolument ravi que la FX6 vienne enrichir la gamme exceptionnelle Alpha de chez Sony. Je pense que la FX6 est en passe de devenir la caméra numéro 1 pour les réalisateurs de documentaires, surtout pour ceux qui travaillent sur des sujets qui bougent rapidement. Comme le FS7, elle présente une structure robuste, parfaitement adaptée aux environnements les plus difficiles. Elle est, en revanche beaucoup plus petite et offre une qualité d’image bien supérieure.

Produits présentés
FX6
Sony FX6

FX6

SEL1635GM
FE 16-35mm F2.8 GM

SEL1635GM

SEL70200GM
FE 70-200mm f/2.8 GM OSS

SEL70200GM

SEL200600G
FE 200 – 600 mm F5.6 – 6.3 G OSS

SEL200600G

SEL600F40GM
FE 600mm f/4 GM OSS

SEL600F40GM

Articles connexes


x