Accéder au contenu

Tout savoir sur Autograf 

Le groupe électronique Autograf nous parle de sa tournée et du casque EXTRA BASS Sony

Crédit photo : Kyle Goldberg 

Des lumières vives, des lasers et une sculpture de 2,5 mètres inspirée par la boîte de soupe en conserve d'Andy Warhol sur une scène : c'est le type de visuel un peu étrange que le groupe de Chicago Autograf donne à voir en concert. 

Le groupe, composé de Jake Carpenter, Louis Kha et Mikul Wing, établi à l'origine dans le cadre d'un projet artistique, joue désormais de la musique électronique en utilisant de réels instruments sur scène. Conserves de soupe de 2,5 mètres, boîtes de savon Brillo : Autograf incorpore toujours des installations artistiques dans ses concerts. Le groupe vient de terminer une tournée nord-américaine avec Goldroom pour promouvoir son dernier EP, Future Sauce.

Nous avons interviewé Jake Carpenter, l'un des membres du trio Autograf, et nous lui avons demandé de nous expliquer comment le groupe s'est formé et de nous en dire plus sur son expérience du casque Sony MDR-XB650BT EXTRA BASS en tournée. 

Q : Depuis combien de temps faites-vous de la musique ? 

Carpenter : J'ai commencé à jouer quand j'avais 5 ans et je créé ma propre musique depuis que je suis adolescent. J'ai été obligé de prendre des cours de piano quand j'étais petit. Cela ne me plaisait pas à l'époque mais maintenant j'en suis reconnaissant à ma mère.

Q : Comment vous êtes-vous rencontrés tous les trois et comment le groupe Autograf s'est-il formé ? 

Carpenter : Nous nous sommes rencontrés quand nous faisions des concerts à Chicago. Nous avons tous débuté sur la même scène. Après avoir joué dans les mêmes endroits pendant des années, nous avons fini par créer un groupe ensemble. Nos anciens groupes se sont séparés et nous avons utilisé ce qu'ils nous avaient apporté pour créer les fondations d'Autograf. Et nous voilà aujourd'hui.

Q : Comment décririez-vous votre musique ? 

Carpenter : C'est de la « musique électronique live ». Nous créons notre musique presque exclusivement avec des ordinateurs mais nous aimons utiliser de vrais instruments en live en raison de nos différents parcours musicaux. Nous sommes à mi-chemin entre un groupe de DJ et un groupe de musiciens live. 

Q : Comment avez-vous évolué en tant que musiciens depuis le début de votre carrière ? 

Carpenter : Nos goûts musicaux ont définitivement évolué. Nous étions de gros fans de dance, puis nous sommes passés à de la musique vraiment zen avant de revenir à la hype. Nous avons ce côté extrême. Et c'est ce que j'aime dans le groupe : notre capacité à créer des musiques totalement différentes que le public reconnaît comme étant les nôtres. 

Q : Que pouvez-vous nous dire de votre tournée en Amérique du Nord et de votre nouvelle musique ? 

Carpenter : Nous venons de terminer une tournée de six semaines en bus avec Goldroom. Nous sommes allés un peu partout en Amérique du Nord, une très bonne façon de découvrir le pays. 

Q : Le casque a-t-il un rôle dans votre processus de création ? Quel impact a eu le casque EXTRA BASS sur votre expérience d'écoute ?

Carpenter : Tout à fait. Le fait d'être en tournée signifie qu'on est sur la route pendant la plus grande partie de l'année. Le casque est donc essentiel pour produire notre musique. 

Le casque MDR-XB650BT EXTRA BASS est parfait pour effectuer des modifications en déplacement ou pour une utilisation générale. Je l'emmène volontiers quand je pars. Il permet de faire des modifications rapidement et facilement, tout particulièrement pendant une tournée en bus.

Q : Citez quelques-unes de vos fonctionnalités préférées sur le casque. 

Carpenter : Le casque est très léger et j'ai découvert que j'adore travailler sans fil. C'était une très bonne surprise parce qu'en général je ne suis pas fan des appareils sans fil. Ne pas avoir à s'embêter avec des câbles est un sacré avantage.

Q : Comment décririez-vous votre expérience globale avec le casque MDR-XB650BT ? 

Carpenter : Ce casque est parfait pour une utilisation mobile. Le couplage sans fil était un peu complexe mais, une fois l'installation terminée, j'ai été très surpris par la facilité du travail sans fil. Le casque est tellement léger et confortable que j'ai oublié que je le portais.

Q : Recommanderiez-vous ce casque à des amis ou à d'autres musiciens ? 

Carpenter : Il est léger et offre une bonne autonomie de batterie, ce qui est parfait pour les déplacements. Le processus de couplage sans fil pourrait être plus intuitif mais, à part ça, il est vraiment bien et je le recommanderais à toutes les personnes qui se déplacent beaucoup, particulièrement les musiciens en tournée. 

Musique vivante : tendances et infos pour mélomanes et audiophiles.