Xperia, spécialement conçu pour les amateurs de son avec Mark Wilder 

Pour offrir un son au plus près des intentions de l’artiste, nous nous sommes tournés vers Mark Wilder, ingénieur en mastérisation des Battery Studios de Sony Music, pour ajuster et vérifier la qualité des haut-parleurs et des écouteurs. Découvrez comment notre ingénieur du son, Kenichi Matsumoto, a collaboré avec Mark pour faire de ce Xperia l'un des meilleurs smartphones jamais conçus pour la musique.

En collaboration avec le légendaire Mark Wilder, ingénieur en mastérisation
Mark Wilder en studio

Parlez-nous un peu de vous, Mark.

Mark :
Je suis ingénieur en mastérisation pour Battery Studio, une entité de Sony Music Entertainment à New York. J’ai 33 ans d’ancienneté et j’ai travaillé sur plus de 3000 albums. J’ai été nommé pour 11 grammies, j’en ai remporté 6 et aujourd’hui encore, je continue à faire d’excellents disques. C’est incroyable de pouvoir travailler sur la musique que j’ai toujours adorée.

« Ce smartphone est spécialement conçu pour les audiophiles. »

Matsumoto-san, comment décririez-vous votre passion pour ce projet ?

Matsumoto :
La plupart des mélomanes écoutant la musique sur des appareils mobiles doivent se contenter d’une qualité sonore ordinaire. Une qualité dont je n’étais moi-même pas satisfait en tant que passionné de musique. L’idée était de préserver le plaisir d’écouter un son authentique, même loin de chez moi et de ma chaîne hi-fi. Ce qui me passionne, c’est d’offrir une excellente qualité audio aux gens, peu importe où ils se trouvent. 

Kenichi Matsumoto écoutant de la musique via un casque

Quel type d’expérience souhaitez-vous offrir aux passionnés de musique grâce au Xperia ?

Matsumoto :
Qu’ils écoutent de la musique via un casque ou les haut-parleurs intégrés du téléphone, je veux que le rendu soit celui escompté par l’artiste. Je pense qu’il est possible de reproduire la musique avec précision, et je souhaite que les mélomanes se tournent vers Xperia pour profiter de cette expérience. Pour faire ressortir la véritable essence d’une chanson à travers ses paroles, sa mélodie, son groove et tous les éléments qui la composent, il nous fallait comprendre l’importance de l’expression spatiale de façon à proposer une écoute immersive. Je pense que cette mise en exergue de la création sonore rend le Xperia unique.

« Je n’arrivais pas à réaliser qu’il était possible d’obtenir une telle clarté avec un smartphone. »
Mark Wilder passe en revue le Xperia 1 II

Quelle est la qualité audio des haut-parleurs, Mark ?

Mark :
Ce que j’ai remarqué, c’est que la qualité sonore de ce Xperia est vraiment très claire. Les détails, l’ambiance, l’espace entre les instruments sont plus clairs que ce que j’ai pu entendre sur d’autres téléphones. Ils offrent plus de puissance et d’impact pour une expérience bien plus intéressante. Le mouvement dynamique, des plus petits changements à ceux les plus importants, est comparable à celui produit par des haut-parleurs de plus grande taille et à plus large bande. Le son est impressionnant, car il est comparable à celui d’appareils plus performants.

Qu’en est-il de l’écoute avec un casque ?

Mark :
La première fois que j’ai utilisé un casque filaire avec ce Xperia, j’ai été véritablement surpris par l’acoustique. La qualité audio, l’espace, la clarté, le volume ; tout semble bien plus en harmonie que ce à quoi je m’attendais pour un téléphone. Personnellement, je voyage avec un Walkman® et j’attendais avec impatience le jour où je pourrais choisir de profiter de la musique soit sur celui-ci, soit sur mon smartphone lors de mes déplacements. Il semblerait que ce jour soit arrivé.

Que pensez-vous de la prise audio jack 3,5mm ?

Mark :
Je suis ravi que la prise casque soit de retour. J’aime utiliser un casque filaire. De façon étrange, cela me permet de me sentir plus connecté. J’aime vraiment que l’amplification provienne du téléphone et lorsque j’ai vu que ce modèle-ci disposait d’une prise jack, je n’ai pu contenir ma joie.

« Ce Xperia offre une expérience acoustique véritablement authentique. »

Kenichi Matsumoto

« Ce fut un immense plaisir de travailler avec les ingénieurs du département mobile, nous formons une grande équipe. »

Mark Wilder

So Matsumoto-san, comment s’est déroulée la collaboration ?

Matsumoto :
Notre collaboration avec Mark nous a été bénéfique à tous. Nous avons tenu compte de ses conseils tandis que nous procédions à la mise au point à Tokyo. Mais, nos objectifs étaient ambitieux et cela m’a pris du temps pour obtenir la qualité audio souhaitée. À certains moments, je pensais ne rien pouvoir faire de plus, jusqu’à ce que je pense à Mark et que je me dise qu’il ne se satisferait jamais de cette qualité. J’ai donc poursuivi mes efforts.

Mark Wilder et Kenichi Matsumoto collaborant sur la qualité audio du Xperia

Mark, la collaboration s’est-elle bien passée pour vous ?

Mark :
Oui, c’est indéniable. Et c’est bon d’entendre que j’ai marqué les ingénieurs. À chaque nouvelle collaboration, il est normal de craindre que tout le monde ne parvienne pas à s’entendre. Ici, nous n’avons pas eu ce problème. Du premier au second prototype, cela m’a fait très plaisir de voir à quel point nos idées se rejoignaient quant à la qualité audio du téléphone. Nos discussions ont conduit à d’incroyables améliorations sur ce Xperia.

Qu’en est-il de l’avenir, Matsumoto-san ?

Matsumoto :
Je suis convaincu que cette collaboration a permis de produire le meilleur son Xperia jamais créé. Bien évidemment, il nous reste quelques pistes à explorer pour que ce téléphone soit encore plus incroyable. Et même s’il nous reste des obstacles à franchir à ce stade, nous avons prévu de travailler dur et j’aimerais pouvoir continuer à bénéficier des connaissances et de l’expertise uniques de Mark.

Un dernier mot, Mark ?

Mark :
J’apprécie d’être impliqué dans le processus de conception de chaque nouveau smartphone Xperia. C’est un véritable honneur et cela me rend heureux.