Paysages singuliers

Páll Stefánsson

« La photo de paysages dépend principalement de la luminosité, laquelle devient vraiment spectaculaire et singulière lorsque la météo est peu clémente » nous explique le photographe islandais Páll Stefánsson. Au fur et à mesure du temps, Páll a appris à apprécier la météo instable de son île, peut-être même plus que les centaines de photographes réunis qui visitent sa terre natale chaque année.

« Vous savez, c'est très intéressant, lorsque la météo est mauvaise, vous pouvez vous rendre sur les sites islandais les plus photographiés sans croiser aucun autre photographe. En revanche, lorsque le soleil est au zénith, ils s'alignent par centaines pour prendre tous le même cliché, avec la même lumière. J'aimerais leur dire "S'il vous plaît, revenez demain, on annonce du mauvais temps.", mais ils penseraient que je suis fou. »

pall stefansson sony RX1RII paysage volcanique islandais
© Páll Stefánsson | Sony α7R II + 90mm f/2.8 Macro G| 1/640s @ f/6.3, ISO 100

En Islande, le temps et la lumière peuvent changer très vite, mais plutôt que de représenter un obstacle pour Páll, c'est quelque chose qui le stimule. Ces variations lui offrent des paysages dont la vue évolue constamment et dans lesquels ils puisent son inspiration : « Je ne planifie jamais mes clichés ; les images s'offrent simplement à moi. La photographie de paysages doit se faire librement, étant donné que la luminosité en est un facteur essentiel. Je me déplace sans cesse, à pied, en voiture, et suis toujours sur le qui-vive. Je fais une halte chaque fois qu'une scène est intéressante. »

pall stefansson sony alpha 7RII chevaux paissant dans un paysage islandais
© Páll Stefánsson | Sony α7R II + 90mm f/2.8 Macro G| 1/640s @ f/6.3, ISO 100

Páll considère également que la durée des journées en Islande a une grande incidence sur ses clichés : « Les journées de shooting en été peuvent être vraiment longues car il y a toujours quelque chose à voir et une lumière intéressante. Par contre, en décembre, il ne fait jour que pendant 3 heures. Cela relève du défi lorsque je dois parcourir 500 km et que je ne dispose que d'un temps limité pour prendre mes images. » 

pall stefansson sony alpha 99II volcan islandais vu des airs

© Páll Stefánsson | Sony α99 II + 135mm f/1.8| 1/2000s @ f/4.0, ISO 100

Bien qu'il utilise un Sony α7R III pour ses photos de paysages, la manière dont Páll l'utilise découle principalement de ses 30 années d'expérience sur les tournages de films, où il était généralement équipé d'appareils moyen format. 

« Je ne consulte presque jamais mes clichés sur l'appareil, je continue de photographier presque comme si j'étais sur un tournage ; je n'ai jamais vraiment cessé de capturer des images HDR. Je ne prends pas non plus beaucoup de photos ; la première image de mon dernier livre a été la première et l'unique que j'ai immortalisée. Je savais que j'avais l'image que je recherchais, pourquoi essayer des compositions différentes ? »

Toutes les images du dernier livre de Páll consacré aux paysages islandais ont été prises sur une période de deux ans ; une approche qu'il a adoptée pour que son travail reste actuel : « Je n'aime pas regarder en arrière car je crois que tout photographe se doit d'innover et d'explorer de nouvelles choses. J'aime aller de l'avant et continuer à m'améliorer dans mon domaine. »

pall stefansson sony RX1RII reflet de bateaux dans un port islandais
© Páll Stefánsson | Sony RX1R II| 1/160s @ f/6.3, ISO 200

« Jusqu'ici, je n'ai jamais utilisé de zoom. 95 % de mes clichés ont été pris avec seulement 3 focales : 35 mm, 50 mm et 85 mm. Je pense que réduire son équipement à seulement quelques objectifs, affûte l'œil, vous n'avez pas à vous poser la question quant à l'objectif à utiliser et vous savez directement comment aborder chaque scène. »

Il explique que chacun des trois objectifs qu'il utilise est parfaitement adapté au capteur plein format de son appareil, et lui permettent de s'attaquer à une large gamme de clichés différents, avec un matériel limité : « Les objectifs offrent une qualité et un bokeh auxquels j'étais déjà habitué avec mon appareil moyen format. Ils sont vraiment bons puisqu'ils peuvent être utilisés tant pour les paysages que pour les portraits. Je peux photographier des portraits à une ouverture f/1.4 et obtenir à la fois un magnifique arrière-plan tout en mettant l'accent sur le regard, ou bien, photographier des paysages à f/8 et tout avoir dans l'objectif, du premier à l'arrière-plan. Il s'agit du même objectif, mais les images on un rendu et un aspect différents , c'est comme avoir un objectif 2-en-1. »

pall stefansson sony alpha 7RII montagnes islandaises sous un manteau neigeux

© Páll Stefánsson | Sony α7R II + 85mm f/1.4 GM| 1/1250s @ f/5.6, ISO 100

Autre incontournable de l'arsenal photographique de Páll, l'appareil compact Sony RX1R II qui, selon lui, ajoute une nouvelle dynamique à ses photographies. « J'adore les images carrées prises lors de mes shootings de jour avec des appareils de taille moyenne, alors lorsque j'ai vu qu'il disposait d'un mode format carré, j'ai tout de suite été emballé. J'adore composer au format carré ; cela représente un véritable défi, mais avec une certaine maîtrise on parvient à des résultats vraiment intéressants. » 

pall stefansson sony alpha 7RII paysage islandais, delta de fleuve

© Páll Stefánsson | Sony α7R II + 90mm f2.8 Macro G| 1/1250s @ f/8.0, ISO 200

Conseils pour des paysages uniques

Essayez de vous limiter à un ou deux objectifs fixes. Cela vous aidera à aiguiser votre œil et à devenir un meilleur photographe.

Appréciez le mauvais temps. Les images prises dans ces moments sont rares et vos clichés seront donc uniques, d'autant plus que les tempêtes débouchent généralement sur une luminosité et un ciel incroyables.

Capturez des images carrées. Essayez-vous au format carré ; vous pourriez adapter un cadre sur l'écran de votre appareil, puis recadrer vos clichés après leur capture.

ILCE-7RM2

α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

ILCA-99M2

α99 II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

DSC-RX1RM2

Appareil photo compact professionnel RX1R II avec capteur 35 mm

TEST
SEL90M28G

OSS G Macro FE 90 mm F2.8

SEL85F14GM

FE 85 mm F1.4 GM

SAL135F18Z

Sonnar T* 135 mm F1,8 ZA

Alejandro Ceresuela
Alpha Universe

Páll Stefansson

Islande

« Mes photographies sont variables, à l’image du vent qui souffle dans les 4 directions. J’aime surtout les défis, aussi petits soient-ils. »


x