deux femmes sur une colline balayée par le vent réalisant un film

Bloom, un court-métrage réalisé avec la Sony FX3

 

Je m'appelle Salomé. Française de 27 ans, je suis directrice de la photographie. J'ai fait mes premiers pas dans cette industrie en tant que deuxième assistante opératrice sur plus de 15 tournages de films et téléfilms. J'ai travaillé à la fois sur des productions internationales (Cold Skin de Xavier Gens, Noureev réalisé par Ralf Fiennes en 16 mm), mais également françaises (Celle que vous croyez, avec Juliette Binoche). Les 9 derniers mois ont été marqués par la transition vers mon nouveau rôle de directrice de la photographie acquis en réalisant des courts-métrages, des publicités numériques pour le monde de la mode et des documentaires.

Bloom

Quand Sony m'a contactée en me proposant de réaliser un court-métrage avec la nouvelle FX3, je me suis demandé ce que j'allais bien pouvoir montrer à l'écran qui permettrait de faire bon usage des capacités en faible luminosité et de la cadence de prises de vues élevée de 100p de la caméra. D'un point de vue créatif, j'avais « carte blanche ». J'ai donc profité de cette opportunité pour célébrer le courage des femmes et à quel point elles sont merveilleuses.

Cela m'a immédiatement fait penser au film Portrait de la Jeune Fille en Feu, et à ses représentations réalistes des sorcières. Je me suis également inspirée de mon expérience personnelle. Plus jeune, je faisais partie d'un groupe de scoutisme féminin où la totémisation est une tradition, un rite de passage, qui symbolise la transition entre l'adolescence et l'âge adulte. Dans Bloom, j'ai essayé de représenter ce moment d'amitié communautaire où les femmes prennent soin les unes des autres. Faisant partie du collectif « Femmes à la caméra », la théorie du mouvement du regard féminin reste centrale dans mon travail. Nous souhaitons raconter des histoires qui nous ressemblent ou nous intéressent davantage. Personnellement, j'aimerais voir plus d'histoires sur des femmes qui s'aiment les unes les autres.

Femmes dansant autour d'un feu de nuit

Premières impressions concernant la Sony FX3

Pour moi, les principaux aspects de cette caméra qui se démarquent sont au nombre de trois :

tout d'abord, l'ISO de base en S-LOG 3 (ISO160) est véritablement incroyable. De nuit, et en présence d'une seule source de lumière (un feu, associé à une lanterne en papier pour le renforcer), j'ai pu pousser l'ISO jusqu'à 640 sans que cela produise de bruit dans l'image. J'ai effectué un test sur le terrain avec Da Vinci Resolve, et j'ai immédiatement su qu'il n'y aurait aucun souci avec les niveaux de bruit. Les noirs sont profonds, et j'ai pu jouer avec les tons moyens et les hautes lumières comme je le souhaitais.

Dans un second temps vient le système de mise au point automatique ; il est incroyable, même à 24 mm. Au début, j'étais un peu réticente à l'idée de l'utiliser, mais une fois encore, je n'ai pas été déçue du résultat au moment de vérifier mes images. J'ai choisi d'utiliser la mise au point automatique sur un point unique, et les transitions se sont révélées parfaites. Le seul moment où les choses se sont compliquées, c'est quand nous nous sommes vraiment retrouvés dans le noir et que je suis passée sur le mode de mise au point manuel pour réaliser certaines scènes. Mais, il m'a ensuite simplement fallu pousser l'exposition pour que tout rentre dans l'ordre. Ce fut une expérience assez impressionnante.

Le dernier atout de cette caméra, c'est sa maniabilité et sa légèreté. En comparaison avec un appareil Alpha, la toute nouvelle poignée et la nouvelle disposition des boutons font vraiment la différence. Caméra au poing, vous pouvez vous approcher très près des personnages et ainsi créer une certaine intimité, et c'est un style que j'apprécie particulièrement.

groupe de femmes en train d'être filmées sur une colline au crépuscule

Rendu d'image et objectifs utilisés sur le tournage

Pour ce court-métrage, je ne souhaitais utiliser qu'un seul objectif : le FE 24 mm f/1.4 GM. Il offre à l'image finale un look très organique. J'ai également utilisé une mattebox de façon à partir sur une large ouverture en continu et ainsi compenser les variations d'exposition dans la scène.

Femmes dansant autour d'un feu tout en agitant des torches

Quelques conseils de prise de vue avec la FX3 de Sony et autres retours

Tournez dès que vous le pouvez. Écrivez vos propres histoires. Faites-y jouer vos amis et permettez-leur de conter des récits créatifs et artistiques qui vous mettent au défi. Familiarisez-vous avec les bases sur la lumière et trouvez l'inspiration dans ce qui vous entoure. Ça peut être absolument n'importe quoi : l'atmosphère créée par un lampadaire, des livres de photographie, un film, une série télévisée. Filmez simplement pour vous améliorer. Cette caméra est idéale pour ça. Et en plus, elle offre ce fameux look cinématographique que possèdent les caméras de cinéma plein format plus imposantes et plus chères.

Produits présentés

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.