Capturer l’instant

Danas Macijauskas

En sport, la différence entre échec et réussite se résume à des moments précis. La victoire peut se jouer sur une fraction de seconde et l’issue des compétitions ne tient qu’à des détails infimes. C’est exactement la même chose avec la photographie de sport. Tout n’est qu’une question d’instant décisif et seule l’association des bonnes compétences au matériel approprié peut vous aider à vous en emparer.

Le travail de Danas Macijauskas dans le domaine des sports aquatiques le prouve parfaitement, tel qu’illustré par ses récents clichés de kite surfeurs pris lors du Red Bull’s King of The Air avec son α7 III.

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur haut au-dessus de l’océan sous l’œil de la foule au premier plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2000s @ f/5.6, ISO 250

Selon Danas, il s’agit en premier lieu d’une appréciation du sujet.

« J’ai commencé le surf, le wakeboard et le kitesurf indépendamment de la photo » explique-t-il, « pour finalement chercher à les combiner. Les images permettent d’établir une véritable connexion. Lorsque vous photographiez un sport que vous connaissez, les athlètes communiquent davantage et vous finissez par savoir le type de clichés qui les mettra en valeur. »

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur accomplissant un impressionnant saut

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2500s @ f/5.6, ISO 250

Avant d’en avoir lui-même fait l’expérience, Danas n’avait pas réalisé que cette connaissance approfondie d’une discipline par sa pratique était nécessaire pour capturer un sport de manière optimale. « Lors de mon premier évènement, » confie-t-il, « j’étais super excité de présenter les photos aux gars, mais ils étaient en mode « Oh mec, on espère que tu n’as pas supprimé les autres ». C’est là que j’ai compris que même si vous pensez, en tant que photographe, avoir capturé une photo parfaite, ce qui compte pour les athlètes, c’est qu’elle en dise long sur leur sport. »

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur au-dessus des vagues avec la côte en arrière-plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/4000s @ f/5.6, ISO 200

Qu’est-ce qui rend une photo de kitesurf intéressante ? Danas confie que c’est l’association des éléments décisifs dans un même cadre qui permet de retranscrire le moment déterminant.

« C’est la combinaison de plusieurs choses, » souligne-t-il, « l’arrière-plan, la figure de l’athlète, la lumière, le timing,... L’athlète doit être dans la position idéale, car ce que vous souhaitez, c’est qu’il pense, « Génial, j’ai l’air cool ». » Les clichés du Cap illustrent parfaitement ce propos. Ce sont des éléments précis qui résument un moment décisif.

danas macijauskas sony alpha 7III gros plan d’un kite surfeur presque à l’envers dans les airs

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2000s @ f/8.0, ISO 800

Selon Danas, la multitude d’ingrédients rend ce style de prises bien différent de la photo de sport tel qu’on l’entend.

« Le kitesurf » souligne-t-il, « rentre plus dans le cadre de la photo de paysages. Tout est une question d’échelle, car pour mettre en évidence la hauteur des sauts, vous devez faire en sorte que l’aile, le surfeur et le paysage ne fassent plus qu’un sur vos clichés. En comparaison avec les autres sports, vous avez besoin d’un plan plus large, non centré sur l’athlète. »

Pour faire face aux diverses exigences de cadrage, il utilise des zooms polyvalents comme le FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS, le 24-105mm f/4 G OSS, mais aussi le FE 135 mm f/1.8 GM pour les portraits sur la plage.

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur détaché de sa planche haut au-dessus de l’océan sous l’œil de la foule au premier plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2000s @ f/5.6, ISO 250

Cela soulève une question d’ordre technique. Comment parvenez-vous à combiner les spécifications de la composition de paysage avec la nécessité de focaliser sur un sujet imprévisible et se déplaçant rapidement ? « À la base, » plaisante Danas, « c’est un exercice assez difficile ! Mais, c’est là que le système de mise au point automatique de mon Alpha entre en scène. Le surfeur occupera naturellement un petit espace du cadre et sa trajectoire sera aléatoire ; vous ne savez jamais où il va sauter. »

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur au-dessus de l’océan à la tombée de la nuit avec bateau en arrière-plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + 135 mm f/1.8 | 1/2000s @ f/2.5, ISO 1000

Sur son α7 III, il combine les modes de suivi du sujet à zone large avec l’utilisation de l’écran tactile et de la mise au point automatique continue.

« D’une simple pression sur l’écran, l’appareil suit le sujet et ajuste la mise au point sur ce dernier, » explique-t-il, « et ce, même lorsqu’il devient tout petit. Et parce que contrairement aux reflex, la zone AF couvre l’intégralité du cadre, vous avez moins de chance de le perdre. »

danas macijauskas sony alpha 7III gros plan d’un kite surfeur amorçant un saut avec autre surfeur au premier plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2000s @ f/6.3, ISO 400

Pour gérer au mieux la vélocité des surfeurs, il opte également pour les vitesses d’obturation les plus rapides possible ; c’est là que l’ISO automatique de l’α7 III prend tout son sens. « Cette fonctionnalité est tellement pratique, » explique-t-il, « mais également fiable. Grâce à elle, vous pouvez réagir instinctivement aux instants décisifs. Je lui fais entièrement confiance, et je la règle de manière à garder l’obturateur sur 1/1000 s ou au-delà. »

danas macijauskas sony alpha 7III kite surfeur suspendu à l’envers dans les airs avec un magnifique ciel bleu en arrière-plan

© Danas Macijauskas | Sony α7 III + FE 70-300 mm f/4.5-5.6 G OSS | 1/2500s @ f/6.3, ISO 320

La robustesse de l’α7 III est également essentielle et contrairement à son matériel précédent, Danas le trouve à la hauteur de tous les défis qu’il a à relever.

« Je rencontrais régulièrement des problèmes, » confie-t-il. « Comme cet été où après avoir passé plusieurs semaines à travailler au Sri Lanka, j’ai porté mon appareil en réparation pour m’entendre dire qu’il aurait été plus judicieux de ne pas le laver. À cause de l’humidité, tout à l’intérieur était mouillé et certaines pièces rouillées. À l’inverse, l’étanchéité de mon appareil Alpha est incroyable ; même sur une plage de sable avec les embruns marins et un vent soufflant à 75 km/h, il reste au rendez-vous. J’ai toutes les cartes en main pour que mes clichés soient réussis. »

Produits présentés dans cet article

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

SEL70300G

FE 70-300mm F4.5-5.6 G OSS

SEL70300G

Danas Macijauskas
Alpha Universe

Danas Macijauskas

Lituanie

« Le présent est tout ce que nous avons. Nous devons tirer les leçons du passé, voir le futur comme une possibilité et se dire qu'aujourd'hui est le plus beau moment de notre existence. »

Découvrir le profil


x