mathias kniepeiss femme reflétée dans plusieurs prismes

La créativité dans l'adversité

Mathias Kniepeiss

Regardons les choses en face, l'année 2020 s'est révélée pleine d'adversité. La COVID-19 a entraîné d'innombrables changements et restrictions dans notre quotidien. Et les photographes, professionnels comme passionnés, n'ont pas été épargnés. Toutefois, pour ceux qui ont su conserver leur dynamisme créatif, il y a aussi eu de belles opportunités. Mathias Kniepeiss, spécialisé dans la photographie et les mises en scène somptueusement élégantes, vient de réaliser un projet qui le prouve parfaitement.

mathias kniepeiss femme aux cheveux roses passant la tête à travers une table

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 85mm f/1.4 GM | 1/160s @ f/5.6, ISO 200

« Voyager me manque énormément », soupire-t-il, « et même si j'ai de nombreux clients partout dans le monde, je ne sais même pas s'il sera possible de bouger l'année prochaine. De nombreuses choses ont été annulées, mais des opportunités demeurent. Mon projet réalisé au Musée des illusions de Vienne a été l'une d'elles. » Inauguré à Zagreb en 2015, le Musée des illusions est désormais une marque internationale dont les attractions ravissent les visiteurs au travers d'illusions d'optique interactives, immersives et amusantes. Et en tant que photographe créatif, Mathias a immédiatement été passionné par ce lieu.

mathias kniepeiss reflet dans des prismes d'une femme portant un pull jaune et violet

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 24-70mm f/2.8 GM | 1/100s @ f/2.8, ISO 1600

Mais, comment Mathias a-t-il fait pour s'approprier ces installations ? « C’était un défi », avoue-t-il, « mais en même temps cela représentait une opportunité différente. Il y a des zones photographiques spécifiques pour les visiteurs, où l'illusion est parfaite, car les lignes, la profondeur et la couleur concordent. Mais dès lors que vous apportez votre propre style, vos propres compétences et techniques, vous pouvez pousser l'illusion encore plus loin ou même créer quelque chose de complètement nouveau. Optimisant une configuration déjà convaincante, il a utilisé un style tendance saisissant pour réinventer l'illusion de la « tête sur une assiette », capturant différentes prises de vue avec son Alpha 7R IV et les objectifs FE 85 mm f / 1,4 GM et FE 24-70 mm f / 2,8. Puis lorsqu'il s'est mis à travailler dans les couloirs à la perspective changeante, il a encore ajouté des effets et un côté théâtral à ses créations grâce à l'objectif FE 12-24 mm f / 4 G.

Ces espaces présentent de superbes lignes que le 12 mm accentue vraiment », explique Mathias. « Cela apporte de la dynamique à la composition, surtout si vous photographiez au ras du sol ou en hauteur. Dans cette approche, l'écran inclinable de l'α7R IV m'a vraiment facilité la tâche.
mathias kniepeiss femme allongée sur un sol vert avec motif de lignes parallèles

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 12-24mm f/4 G | 1/160s @ f/4.0, ISO 1250

Avant sa session, Mathias s'est préparé en travaillant sur la manière dont il pourrait exploiter les espaces insolites. « Dans ce type de situation, la préparation est un élément essentiel », explique-t-il, « car même si l'espace vous offre une multitude de possibilités, vous n'avez que peu de temps devant vous. Plus vous travaillez une configuration et un style, plus vous pouvez être créatif. Réaliser ces images avec ma petite amie, Conny Aitzetmueller, nous a aussi permis d'être plus productifs. Normalement, j'aurais été entouré d'une équipe composée de stylistes, de costumiers et d'assistants, mais c'était merveilleux de créer quelque chose avec la personne que j'aime. Elle est danseuse et chorégraphe professionnelle, elle sait donc exactement quoi faire face à l'objectif. »

mathias kniepeiss femme en habits multicolores reflétée dans un miroir

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 24-70mm f/2.8 GM | 1/200s @ f/2.8, ISO 1000

Mathias et Conny ont également fait l'expérience des images abstraites prises à travers l’un des kaléidoscopes du musée. « Nous avons utilisé différentes tenues pour accentuer les reflets », dit-il, « et différents objectifs pour varier les effets. L’une des choses qui m'a particulièrement impressionné ici, c'est le mode AF de suivi des yeux de l’Alpha 7R IV. En effet, s'il est capable de suivre un sujet à travers un kaléidoscope, quelles en sont les limites ? L’un des avantages est qu'en étant assuré que la mise au point serait bien effectuée sur l'œil de Conny, j'ai pu entièrement me concentrer sur la composition et la recherche de l'interaction optimale entre elle et les reflets », poursuit-il.

Mathias a également trouvé bon de souligner les performances ISO de l'Alpha 7R IV, « même si nous nous étions préparés, les niveaux de luminosité nous étaient inconnus. Nous avons utilisé le flash à quelques reprises, mais pour le reste, j'ai utilisé la lumière disponible et un ISO de 1000, 2000 ou 3200 sans craindre de perdre en qualité.
mathias kniepeiss femme posant devant un fond mauve raffiné

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 12-24mm f/4 G | 1/100s @ f/4.0, ISO 2000

« Mais le plus grand avantage de l'α7R IV est peut-être bien sa résolution. Une fois encore, je ne savais pas exactement ce qu'il était possible de faire dans le musée, alors avoir la possibilité de recadrer l'image par la suite sans perdre en qualité s'est révélé extraordinaire. Pouvoir tout simplement basculer légèrement certaines images vers la gauche ou la droite en post-production, m'a aussi offert l'opportunité de soigner davantage mes compositions. »

mathias kniepeiss femme en rose reflétée dans une multitude de miroirs

© Mathias Kniepeiss | Sony α7R IV + FE 85mm f/1.4 GM | 1/200s @ f/2.2, ISO 1600

« Le projet réalisé au Musée des illusions s'est révélé super créatif et très amusant », explique Mathias, d'autant plus que cela lui a ouvert de nouveaux horizons. En tant qu'ancien utilisateur de l'Alpha 7R III, il s'est montré impressionné par son successeur, « la mise à niveau est vraiment incroyable », conclut-il, « et comme tout bon photographe, il est toujours prêt pour de nouvelles aventures. »

Mathias Kniepeiss

Mathias Kniepeiss | Austria

« En photographie, rien n’est impossible, qu’il s’agisse de rendre des évènements éternels ou de créer de nouveaux univers. »

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.