Fast and Furious

Alejandro Ceresuela

Alejandro Ceresuela est l’un de ces chanceux qui ont su transformer leur passion en carrière. Pourtant, cela n’a rien d’un hasard selon lui.

« Rien n’est dû au hasard, lorsque les choses se produisent, c’est que vous l’avez décidé. Je ne pense pas que la chance ait grand chose à voir ; le travail et la confiance en soi sont les clés. »

Alejandro s’est lancé dans l’aventure il y a dix ans, en photographiant le Grand Prix moto en tant que simple fan de sport. Pourtant, ses clichés ont rapidement attiré l’attention et l’ont mené à être hautement sollicité.

Alejandro-ceresuela-sony-alpha-9-pilote-de-gp-s-appretant-a-prendre-la-course
© Alejandro Ceresuela| Sony α9 + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS| 1/500s @ f/9,0, ISO 100

Tout comme dans la discipline sportive elle-même, le secret pour capturer un bon cliché en MotoGP réside dans le positionnement et le timing. Alejandro nous explique, « vous devez faire appel à la bonne technique et savoir exactement ce que vous souhaitez exprimer. Pour moi, ces motos sont synonymes de vitesse et c’est ce que je souhaite montrer dans mes images. Pour ce faire, il est essentiel de se trouver au bon endroit et de maîtriser la technique à la perfection. »

Alejandro-ceresuela-sony-alpha-9-pilote-de-gp-posant-le-genou-a-l-entree-d-un-virage
© Alejandro Ceresuela| Sony α9 + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS| 1/50s @ f/22, ISO 100

Alejandro associe une excellente maitrise technique à la représentation mentale de ses clichés finaux, qu’il garde à l’esprit pendant toute la durée du processus, depuis leur prise jusqu’à leur édition, afin de parvenir exactement aux photos qu’il souhaite.

« Je suis souvent sur le terrain, mais je consacre également énormément de temps à l’édition de mes images. Pour moi, le plus important, c’est la représentation mentale, suivie de la manière dont j’utilise l’appareil. »

En tant qu’expert dans le domaine et avec plus de dix années d’expérience, l’un des défis d’Alejandro est de toujours se réinventer ; « Les clichés typiques d’une course sont un prérequis pour les clients et je les capture forcément. Par contre, il y a toujours un moment où je prends la liberté de m’amuser un peu, explorant de nouvelles perspectives et capturant des images plus artistiques. Chaque année, je cherche des nouveaux spots où me positionner afin d’éviter que mes images ne se ressemblent toutes. Chaque nouvelle saison est un nouveau défi. Et même si nous nous rendons sur les mêmes circuits, je veux que mes photos soient différentes. Je cherche à évoluer constamment. C’est ce qui me permet de proposer de nouvelles images qui soient intéressantes. »

Bien que les images d’Alejandro capturent le moindre méandre de la piste, il offre également un aperçu des évènements qui ont lieu hors circuit. De la frénésie de la pit lane, à l’état méditatif des pilotes, l’objectif se referme pour immortaliser chaque recoin du site avant même que les pilotes ne se mettent en selle. Une nouvelle fois, la connaissance du sport que l’on photographie et un bon positionnement sont essentiels à la capture de ces moments.

alejandro-ceresuela-sony-rx1rII-pilote-et-equipe-des-stands-exposition-longue

© Alejandro Ceresuela| Sony RX1R II| 1s @ f/22, ISO 100

« Dans les stands, si vous souhaitez obtenir un bon cliché d’une équipe, vous devez pouvoir prévoir ses actions. Prendre une bonne photo dans les dix secondes nécessaires au changement d’un pneu est tout à fait faisable, mais il faut savoir qu’une seule de ces secondes est déterminante. Tout est une question d’expérience, il ne faut pas se concentrer uniquement sur un cliché. En l’espace de trois secondes, vous pouvez capturer trois photos vraiment différentes, mais pour cela, il faut savoir quand vous devez réagir rapidement. »

Lors des week-ends de courses, Alejandro est amené à photographier toutes sortes de choses, c’est pourquoi il utilise un éventail d’appareils et d’objectifs varié afin de s’adapter aux sujets qu’il capture. « En règle générale, j’utilise le Sony α9 pour les images du circuit. La mise au point automatique et la cadence de prise de vue sont parfaites pour capturer la vitesse de l’action. Vous devez photographier à 1/50e de seconde ; cette obturation lente et la technique du panning permettent d’immortaliser le dynamisme. »

alejandro-ceresuela-sony-alpha-9-pilote-de-gp-se-penchant-a-l-extreme-dans-un-virage
© Alejandro Ceresuela| Sony α9 + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS| 1/100s @ f/22, ISO 100

« Dans la pit lane ou pour les portraits, j’utilise toutefois l’α7R III qui me sert aussi lorsque je photographie les motos en mouvement et que je souhaite obtenir une résolution supérieure. L’inverse est également possible. Parfois, quand je veux immortaliser un pilote célébrant sa victoire ou un ravitaillement, j’utilise l’α9 pour sa vitesse de prise de vue de 20 ips. »

alejandro-ceresuela-sony-alpha-7rIII-pilote-de-moto-gp-celebrant-sa-victoire-avec-une-bouteille-de-champagne
© Alejandro Ceresuela| Sony α7R III + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS| 1/500s @ f/5.6, ISO 125

Alejandro nous présente les fonctionnalités qui lui simplifient la tâche lors de la capture de ses images. Il ajoute, « l’une des fonctions de mes appareils que j’adore, c’est l’Eye-AF, car elle m’aide à optimiser mes objectifs au maximum. Avec les 35mm f/1.4, 50mm f/1.4 ou 85mm f/1.4, la mise au point sur le regard du sujet pourrait être un véritable défi, mais grâce à l’Eye-AF, j’obtiens un résultat net à tous les coups. »

Pour capturer le cliché parfait, Alejandro passe régulièrement d’un objectif à l’autre, s’adaptant continuellement à ce qu’il photographie. « Sur le circuit, j’utilise généralement le 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS associé au multiplicateur 1.4x. Il m’arrive aussi d’utiliser le FE 70-200mm f/2.8 GM OSS, mais principalement dans le parc fermé, sur la grille de départ ou la pit lane », souligne-t-il. Le poids est également un facteur déterminant pour Alejandro, lui qui emporte son matériel de course en course ; « le FE 28mm f/2 compact et le FE 85mm f/1.8 font aussi partie de mes compagnons de voyage, ce sont des objectifs plus abordables, mais dont les performances sont incroyables. »

Pour ceux qui souhaitent marcher dans le sillage d’Alejandro, voici ses préconisations : « Rien n’est hors d’atteinte à condition de s’y préparer. Rien n’est impossible, tout dépend de vous. »

Produits présentés dans cet article

ILCE-9

α9 appareil photo hybride plein format mirrorless

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

DSC-RX1RM2

Appareil photo compact professionnel RX1R II avec capteur 35 mm

TEST
SEL100400GM

Zoom super téléobjectif FE 100-400mm F4.5-5.6 G Master

SEL14TC

Téléobjectif 1,4x

Alejandro Ceresuela
Alpha Universe

Alejandro Ceresuela

Espagne

La photographie est un moyen imparable de transmettre ce que vous souhaitez montrer.

Découvrir le profil


x