Se laisser porter au fil du vent

Tolis Fragoudis

« L’instant où j’ai réalisé que j’irais au Népal est encore très clair, » se souvient Tolis Fragoudis, « J’étais depuis plusieurs mois sur le tournage d’un film en Inde, et mon voyage a fini par m’amener dans ce petit village, aux pieds de l’Himalaya. Une nuit, à une heure du matin, alors que je traversais un pont suspendu enjambant le Gange pour rentrer, j’ai observé le vent qui venait des montagnes et j’ai eu le sentiment de respirer l’air de l’Himalaya. Ce fut l’histoire de quelques secondes, mais elles se sont avérées décisives, j’ai ressenti le besoin d’aller là-bas et d’en faire un sujet. »

Tolis était déjà un voyageur expérimenté, ayant exploré le Mexique et l’Amérique centrale, en partie à travers son objectif. C’était quelque chose d’organique dit-il. « Je n’ai jamais eu l’intention de gagner de l’argent avec la photo, et je rejetais l’idée chaque fois que l’on me posait la question. C’était simplement une passion, une manière de pénétrer dans ces autres mondes. »

Cette approche a largement influencé son style de prise de vues, qui repose, selon lui, uniquement sur son flux créatif. « Je me laisse complètement aller, » explique Tolis, « aucune exigence, pas d’attente particulière, je prends juste mon appareil et me laisse porter. C’est comme ça que j’arrive à capter l’essence d’un lieu, d’un paysage ou des sujets. »

tolis fragoudis sony alpha 7RII montagne enneigée au sommet illuminé

© Tolis Fragoudis | Sony α7R II + FE 70-200 mm f/4 G OSS | 1/320s @ f/4.0, ISO 50

Se déplacer facilement implique de se sentir léger. Selon Tolis, l’un des attraits de ses appareils Sony, c’est leur portabilité. « Les appareils comme l’α7S II et l’α7R II que j’ai utilisés au Népal sont à la fois puissants, » explique-t-il, « et légers. Lorsque vous devez marcher sur de longues distances, le poids est une composante importante, donc on essaye de se délester du moindre petit gramme. J’emporte également un trépied, un drone, ainsi qu’un stabilisateur pour mes travaux vidéo ; ce sont autant de kilos supplémentaires. Souvenez-vous aussi que ce poids est encore plus important lorsque vous êtes à 5 000 m d’altitude et que le moindre pas vous coûte. Vous savez que l’appareil fera le job en prenant des clichés incroyables, mais c’est vous qui devez tenir la cadence. »

 

tolis fragoudis sony alpha 7RII homme se tenant au sommet d’une montagne regardant les pics enneigés au loin

© Tolis Fragoudis | Sony α7R II + FE 70-200 mm f/4 G OSS | 1/100s @ f/8.0, ISO 800

Autre aspect extrêmement intéressant pour Tolis, c’est que son matériel Sony n’est pas aussi intimidant que certains gros reflex. Par exemple, lorsqu’il a pris ses portraits emplis de caractère au Népal, il a trouvé que les « gens réagissaient de façon plus naturelle que face à un reflex, » raconte-t-il, « cela vous permet d’obtenir des clichés plus spontanés. On repère moins facilement que vous êtes un pro et vous pouvez ainsi rester anonyme et disparaître dans la réalité du moment. »

tolis fragoudis sony alpha 7RII portrait d’un Népalais souriant

© Tolis Fragoudis | Sony α7R II + FE 35 mm f/1.4 ZA | 1/125s @ f/1.4, ISO 3200

L’incroyable portrait d’un sādhu vêtu en orange prise par Tolis au temple de Pashupatinath, à Katmandou illustre merveilleusement bien ce propos. « Les pèlerins viennent de toute l’Inde et du Népal, » raconte-t-il, « mais, certains sont en quelque sorte des imposteurs et peuvent vous demander de l’argent, surtout s’ils voient que vous êtes photographe professionnel. Mais avec cet homme, il y a eu une véritable connexion, nous avons discuté, et il était content que je le prenne en photo. »

tolis fragoudis sony alpha 7RII sādhu en orange regardant en direction de l’appareil avec un air sérieux

© Tolis Fragoudis | Sony α7R II + FE 70-200 mm f/4 G OSS | 1/160s @ f/4.0, ISO 250

Réalisant des portraits au cours de ses voyages, les avantages de l’α7R II et les superbes fonctionnalités de mise au point et d’exposition de l’α7S étaient absolument nécessaires à Tolis, tout autant que leur réactivité et leur capacité à s’adapter à la fluidité de son style. « Le portrait de cette femme a été pris dans une petite hutte sombre, » raconte-t-il, « où j’avais été invité à manger. Comme pour tous mes clichés de voyages, j’ai simplement utilisé la lumière naturelle ; en l’occurrence, celle qui pénétrait par la porte d’entrée. Niveau réglages, j’ai donc utilisé mon FE 35 mm f/1.4 ZA avec un ISO de 3 200 et une ouverture de f/1.4 pour obtenir la bonne exposition. Mais l’α7R II maîtrise si bien le bruit qu’il est difficile de s’en apercevoir. »

Tolis accorde également beaucoup d’importance à la polyvalence pour ses scènes jouant sur les contrastes : « Je cherche souvent à profiter de l’instant, sans trop penser à l’appareil et en me reposant simplement sur ses performances. »

tolis fragoudis sony alpha 7RII impressionnants nuages en arrière-plan du stupa de Bodnath à Katmandou

© Tolis Fragoudis | Sony α7R II + 18 mm f/2.8 | 1/200s @ f/8.0, ISO 640

Prenez par exemple cette scène du stupa de Bodnath à Katmandou. « Je suis resté sur le site pendant trois jours, » explique Tolis, « à attendre que la lumière soit favorable. J’aime prendre mes clichés à contre-jour ; c’est une bonne méthode pour transmettre des émotions. Mais cela implique de pouvoir faire confiance à mon matériel. Je savais que la plage dynamique de l’α7R II me permettrait d’appréhender le soleil en arrière-plan du temple, tout en mettant en évidence les ombres et les reflets sur la structure, lesquels auraient été trop sombres ou surexposés avec un autre appareil. »

Tolis souhaite également que ses projets de voyage contribuent à éveiller les consciences quant à la notion de préservation. « Il existe différentes manières de sensibiliser les gens, » souligne-t-il, « dans mon cas, je voyage pour créer et conter les histoires de ces environnements et des populations qui rendent cette planète si incroyable. Je suis persuadé que l’humain ne peut volontairement souhaiter détruire une telle beauté ; elle stimule votre esprit et contribue à votre bien-être. »

tolis fragoudis sony alpha 7SII vue de côté d’un éléphant se prélassant dans l’eau

© Tolis Fragoudis | Sony α7S II + FE 35 mm f/1.4 ZA | 1/100s @ f/2.8, ISO 80

Dans quelles mesures Tolis pense-t-il que la photographie a un rôle à jouer dans la préservation ? « Je crois que plus j’arriverai à exposer la beauté de ce monde, plus les gens auront tendance à la protéger. Nous sommes interconnectés avec notre environnement et notre bien-être dépend de ces interactions. »

Produits présentés dans cet article

ILCE-7RM2

α7R II avec capteur d'image plein format rétroéclairé

ILCE-7RM2

ILCE-7SM2

Appareil photo α7S II de type E avec capteur plein format.

ILCE-7SM2

SEL35F14Z

Distagon® T* FE 35 mm F1.4 ZA

SEL35F14Z

SEL70200G

Stabilisateur optique SteadyShot FE 70-200 mm F4 G

SEL70200G

Articles connexes

Tolis Fragoudis
Alpha Universe

Tolis Fragoudis

Suisse

Mon seul objectif est de vivre ma vie au maximum de mes possibilités

Découvrir le profil


x