Alpha Universe : détails de l’histoire
Alpha Universe : détails de l’histoire
Passer au niveau supérieur 

Frank Doorhof 

« Le mouvement a toujours sa place dans mon travail », explique Frank Doorhof, photographe de mode et de célébrités. « Ça peut être les fines nuances d'une main qui donnent une impression de mouvement, ou une pose qui crée certaines courbes... J'aime simplement les lignes « fluides ». Un cliché où le modèle agite juste un peu les cheveux peut suffire à faire mon bonheur ! »

Infime ou marqué, le mouvement est l'énergie caractéristique qui circule dans chacune des images réalisées par Frank. Il sait d'ailleurs comment l'utiliser pour toucher le spectateur, attirant instinctivement son regard dans un processus presque inné lui permettant de capter le mouvement, les couleurs ou les motifs forts.

frank doorhof sony alpha 7RM3 femme portant une chemise a carreaux rouge secouant la tete en agitant les bras

© Frank Doorhof | Sony α7R III + FE 24-70 mm f/2.8 GM | 1/125s @ f/11, ISO 400

« Je cherche toujours à capter ce flux », dit-il, « même lorsqu'il ne relève pas de l'évidence ; le spectateur sera toujours plus captivé par une image plus dynamique. »

En plus des mouvements ordinaires du sujet, Frank utilise des accessoires et des effets physiques pour procurer à ses images cette énergie dynamique. « Quand on y réfléchit bien », dit-il, « les options sont si nombreuses. L'eau, la fumée et la poudre sont des valeurs sûres, mais j'utilise aussi des robes longues et des foulards associés à un ventilateur réglé au maximum ou à une soufflerie légère... tellement de choses peuvent donner cette sensation de mouvement. Votre créativité est la seule composante à poser les limites. »

frank doorhof sony alpha 7RM4 femme en robe noire tenant un fouet au-dessus de l'epaule tandis qu'elle saute en l'air

© Frank Doorhof | Sony α7R IV + FE 24-70 mm f/2.8 GM | 1/125s @ f/11, ISO 400

D'après Frank, l'attrait instinctif pour le mouvement se reflète dans la manière dont il est capturé, au travers d'une action décisive qui permettra de distinguer l'instant clé d'une torsion ou d'un saut. « Lorsque vous capturez le mouvement, chaque cliché est différent, et il n'existe aucun moyen de parvenir deux fois au même résultat. C'est parfois frustrant lorsque la composition est idéale, mais que l'expression du sujet ou bien la position de sa main n'est pas parfaite à 100 %. Bien évidemment, vous avez le droit à l'erreur, mais je suis le genre de photographe qui aime que 99 % de ses clichés soient concluants dès lors qu'ils sont capturés. C'est un défi qui vous pousse à vous surpasser. »

La vitesse de son Sony α7R IV aide Frank à maîtriser son art et lui offre la qualité d'image d'un appareil moyen format avec la réactivité d'un appareil photo conçu pour les clichés de sport. « Nous avons des stroboscopes de studio Hensel capables de suivre la cadence de prise de vues de 10 ips de l'α7R IV, mais ce sont davantage la capture de clichés uniques et les réactions immédiates de l'appareil qui m'aident », explique-t-il. « J'ai essayé les deux méthodes d'innombrables fois et je préfère utiliser mon propre timing. Un écart de quelques microsecondes et l'instant peut s'être évaporé ; la réactivité de l'appareil est donc essentielle. »

frank doorhof sony alpha 7RM3 femme en noir virevoltant, un projecteur allume derriere elle

© Frank Doorhof | Sony α7R III + FE 70-200 mm f/2.8 GM OSS | 1/125s @ f/11, ISO 200

Plutôt que d'utiliser des vitesses d’obturation ultra-rapides, Frank réalise ses travaux presque systématiquement avec le flash. C’est ce qui ajoute cette sensation de netteté à ses clichés emplis de mouvements. « Les gens confondent souvent », explique-t-il, « et en studio ou lorsque vous travaillez avec des stroboscopes, c'est la durée du flash qui fige le mouvement. En intérieur, si vous réglez votre appareil photo sur f/16 et 1/125 s et prenez une image à 100 ISO,vous obtiendrez probablement une image noire. Par contre, si vous activez le flash avec les mêmes réglages (après avoir pris soin d'effectuer les bonnes mesures), le tour est joué ; votre modèle apparaît et sera défini par la vitesse du flash. C'est aussi pour cette raison que vous pourriez utiliser une vitesse d'obturation de 1 seconde et obtenir exactement le même résultat. »

Là où le contrôle de la vitesse d'obturation devient vital, c'est pour ses travaux avec flash à synchronisation lente ou « glissement de l'obturateur » qui associent des mouvements tourbillonnants à des sujets parfaitement définis, dans un mélange enchanteur ou confus de couleurs et de formes. «Je teste parfois des vitesses d'obturation plus lentes avec des réglages qui conservent la lumière disponible dans la scène et y ajoute le flash », dit-il, « et bien que je sois plus attiré par les prises de vue figées à la netteté sans faille, le glissement de l'obturateur peut donner d'excellents résultats. C'est un style très personnel et très amusant, en particulier lorsque vous ajoutez des effets de zoom ou que vous déplacez votre appareil. Il n'est pas donné à tout le monde de maîtriser cette technique, mais ne perdez pas espoir, une fois que vous avez compris comment cela fonctionne, c'est quelque chose qui reste. »

frank doorhof sony alpha 7RM3 cliche a exposition multiple d'une femme en robe violette secouant la tete

© Frank Doorhof | Sony α7R III + FE 24-70 mm f/2.8 GM | 4s @ f/16, ISO 100

Pour ses clichés au flash à grande vitesse, Frank préconfigure la mise au point de son α7R IV en utilisant le collimateur central et travaille en mode AF. « Je laisse ensuite le modèle sauter et comme je photographie principalement à des faibles ouvertures, le mouvement me laisse une petite marge de manœuvre », explique-t-il.

Pour d'autres clichés, comme ceux réalisés en extérieur, ce sont en revanche le suivi Eye-AF et les performances ISO de l'α7R IV qui prennent toute leur importance.

« L'une des choses que j'apprécie avec le système Sony, c'est que lorsque vous vous retrouvez à devoir combiner mise au point continue et flash, vous pouvez compter sur la performance des appareils Sony α7R IV et α9. Ils rendent les choses si faciles. »

frank doorhof sony alpha 7RM3 femme a l'air feroce figee avec le regard fixe et gouttelettes d'eau en arriere-plan

© Frank Doorhof | Sony α7R III + FE 24-70 mm f/2.8 GM | 1/125s @ f/11, ISO 200

En fin de compte, qu'il soit d'une netteté saisissante ou qu'il prenne la forme d'un flou fascinant, le mouvement est une composante qui a toujours défini son travail, « même la photo de mode ne s'est, pour moi, jamais limitée à une histoire de joli minois », conclut-il, « l'idée est de créer un impact. »

Produits présentés
ILCE-7RM3
Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

ILCE-7RM4
Appareil photo plein format 35 mm α7R IV avec 61,0 mégapixels

ILCE-7RM4

SEL2470GM
FE 24-70 mm F2.8 GM

SEL2470GM

SEL70200GM

FE 70-200mm F2.8 GM OSS

SEL70200GM

Articles connexes
Frank Doorhof
alpha universe

Frank Doorhof

Pays-Bas

« Pourquoi faire semblant là où il suffit de créer »

Découvrir le profil


x