Des portraits empreints de personnalité

 Steffen Böttcher

Lorsqu’on l’interroge sur ses portraits et ses photos de mode, Steffen Böttcher explique « la photographie est un sport de communication. Ça tombe bien, parce que j’aime communiquer ». Quel que soit le style de portrait que vous photographiez, l’important, c’est de transmettre quelque chose de significatif à propos du sujet. Un portrait n’en est pas vraiment un s’il est anonyme. 

Les portraits de Steffen en disent beaucoup sur la personnalité de ses sujets. Pour cela, il utilise différentes techniques importantes, mais c’est surtout grâce au cadre et ce qu’il évoque, explique-t-il.

« Lorsque l’on prend un portrait, le cadre a beaucoup d’importance ; il en dit long sur la personne : sa personnalité, sa profession, son état d’esprit… les photos impersonnelles ne m’intéressent pas. Je n’ai rien contre les clichés ordinaires, ils sont modernes et utiles, mais, dans mes photos, j’aime que le décor apporte quelque chose à l’histoire ; un politique dans une bibliothèque, un chef dans sa cuisine… quelque chose qui les motive. » 

steffen-boettcher-sony-alpha-9-homme-assis-dans-un-entrepôt
© Steffen Böttcher | Sony α9 + 85mm f/1.8 | 1/500s @ f/2,5 ISO 320

Selon lui, les sujets sont plus naturels quand le cadre a été choisi avec soin. « C’est comme pour les acteurs lors du tournage ou les musiciens lorsqu’ils jouent : les acteurs ont besoin d’un plateau ou d’un endroit précis, pas d’un fond vert sans aucun élément suscitant une réaction, les chanteurs ont besoin d’une scène et d’un public. Vous ne pouvez pas sortir un animal de son habitat naturel et imaginer qu’il va se comporter naturellement. C’est la même chose avec les personnes. »

 Avant de se consacrer pleinement à la photographie, Steffen a travaillé 12 ans en tant que designer graphique, ce qui lui a permis d’acquérir d’excellentes aptitudes vis-à-vis du langage visuel (la façon dont des images peuvent communiquer des idées). Selon lui, ses années d’étude en design graphique lui ont permis de comprendre les bases pour composer, utiliser des couleurs complémentaires et structurer une image. Grâce à ces compétences, « il est plus facile de passer à la photo, car vous ne partez pas de zéro. Je voulais être créatif, c’est ce qui me motive, je n’ai pas envie de me perdre dans les détails techniques », ajoute-t-il.

steffen-boettcher-sony-alpha-9-portrait-en-noir-et-blanc-d-une-femme-blonde
© Steffen Böttcher | Sony α9 + 85mm f/1.8 | 1/160s @ f/11 ISO 50

Il estime qu’un trop grand nombre de photographes abordent la photographie en se focalisant sur les aspects techniques et se concentrent sur les paramètres et le matériel. Steffen n’accorde pas autant d’importance à ce facteur : 

« Selon moi, la photographie s’apparente plus à de la peinture. Plutôt que de vous focaliser sur votre appareil photo, vous devez vous concentrer sur la lumière, les éléments de la composition, les couleurs… Il s’agit bien plus que d’un exercice technique. Il est donc important de visualiser la photo dans votre esprit avant même de prendre votre appareil. » 

L’écran inclinable de son Sony α9 est un atout en ce sens. « Je préfère composer à l’écran pour plusieurs raisons. Quand vous regardez dans le viseur, vous pouvez oublier des éléments, car vous êtes plus proches de la réalité. » Votre œil est attiré par le sujet, pas par le tableau dans son ensemble ? « Oui, lorsque vous utilisez l’écran et que vous voyez la composition de cette manière, c’est comme si vous regardiez une photo imprimée, le travail fini. Vous prenez plus de distance, ça vous permet d’être plus objectif ».

steffen-boettcher-sony-alpha-9-femme-avec-lunettes-de-soleil-souriant-alors-que-la-photo-est-prise

© Steffen Böttcher | Sony α9 + 35mm f/1.4 | 1/1600s @ f/1,4 ISO 50

Nous évoquons de nouveau l’art de la communication. Selon Steffen, un autre aspect intéressant que lui offre l’écran LCD de son appareil photo est qu’il peut plus facilement nouer le dialogue avec son sujet, car il n’a pas le visage caché. « En tant que photographe, le fait de ne plus porter ce masque aide beaucoup. C’est beaucoup plus intime et facile pour le sujet. Les réactions des gens sont très différentes, c’est quelque chose que vous détectez immédiatement. Ça devient alors beaucoup plus facile de me concentrer sur le sujet et d’interagir avec lui, d’autant plus qu’avec la mise au point et l’exposition de l’α9, je sais que je peux faire entièrement confiance à mon appareil photo. Je n’ai pas à me soucier des détails techniques, la création et la communication sont mes seules préoccupations. »

Le dialogue est ce qui rend ses portraits si particuliers. « Lorsque je ne suis pas derrière l’appareil photo, je peux parler à mes modèles et faire en sorte qu’ils se détendent. Ils ne posent pas tous les jours, ils ont besoin d’être rassurés. Je parle beaucoup en fait, ils ont l’impression de ne pas avoir à poser, ils restent simplement eux-mêmes. C’est alors à moi de capturer ces jolis petits moments. » 

steffen-boettcher-sony-alpha-7RIII-couple-en-tenue-en-jean-prenant-la-pose-aux-abords-de-l-ocean
© Steffen Böttcher | Sony α7R III + 35mm f/1.4 ZA | 1/1250s @ f/3.5 ISO 200

La plupart des photographes parlent à leur modèle, mais, ce qui est important, c’est la façon dont vous vous y prenez. Il ne s’agit pas de parler pour parler. 

« Beaucoup d’entre eux s’imposent et sont trop directifs, ça ne fait que stresser les sujets. Je ne veux pas qu’ils pensent "que dois-je regarder ?" ou "dans quelle direction dois-je tourner la tête ?" je veux qu’ils se laissent aller, qu’ils baissent la garde. »

L’une de ses méthodes consiste à raconter des histoires pendant la discussion, et de modifier la façon dont il les raconte, selon l’émotion souhaitée chez son sujet. « Certains photographes disent "pense à quelque chose de beau", et attendent une réaction. Ça ne marche pas comme ça, il faut creuser un peu, faire preuve d’empathie. Si je veux qu’ils aient un air héroïque, je leur parle de héros, si je veux qu’ils soient à l’aise, je raconte des choses sympa, de magnifiques vacances que j’ai passées par exemple. »

Sa meilleure astuce : « parlez avec votre sujet pour lui faire oublier l’instant présent. C’est comme diriger une œuvre de danse classique, sauf que vous vous adressez à leur subconscient ; ils écoutent et répondent. C’est la meilleure façon de communiquer. »

 Produits présentés dans cet article 

ILCE-9

α9 appareil photo hybride plein format mirrorless

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

SEL35F14Z

Distagon® T* FE 35 mm F1.4 ZA

SEL85F18

FE 85mm F1.8

Steffen Boettcher
alpha universe

Steffen Boettcher

Allemagne

Dites OUI à la vie.

Découvrir le profil


x