Peur du noir ?

Mike Will

« Le meilleur aspect de la photographie en faible luminosité c’est son exigence, » explique Mike Will, « la difficulté qu’elle implique est une manière de faire mes preuves d’un point de vue créatif. »

Mike Will photographie des paysages urbains et des portraits nocturnes dans les environs de Londres depuis plusieurs années et pour lui, c’est un défi qui ne cesse de se réinventer : « Je ne suis pas prêt de me lasser de la photo de nuit, et c’est dû en grande partie aux réactions des gens quand ils voient mes images. Il m’arrive de photographier une scène urbaine qu’ils ont vue des dizaines de fois en journée, une vue qui leur est devenue ordinaire, et de leur faire découvrir quelque chose de complètement différent et incroyable. »

mike wil sony alpha 7RIII 20 fenchurch street de nuit

© Mike Will | Sony α7R III + FE 16-35 mm f/2.8 GM | 1.0s @ f/4.0, ISO 100

Les scènes faiblement éclairées de Mike sont assurément incroyables ; un subtil mélange entre excellente composition, timing précis et jeux de couleurs captivants, qui s’est affiné au fil des ans. Ce mélange associé aux fonctions de ses appareils sans miroir Alpha et à sa passion pour les prises de vue de nuit l’ont conduit à produire des photos sombres à la fois intrigantes et magiques.

Mike explique qu’il s’efforce de valoriser chaque image au travers d’éléments qui la font se distinguer et attirent l’attention du spectateur.

 

mike will sony alpha 7RIII homme se tenant derrière des lumières tournoyantes en face de la cathédrale saint paul

© Mike Will | Sony α7R III + FE 16-35 mm f/2.8 GM | 2.5s @ f/8.0, ISO 160

Comment vous-y prenez-vous pour que vos clichés en faible luminosité se distinguent des autres ? Comment parvenez-vous à les rendre si intenses et captivants ? Pour ce faire, Mike fait appel à diverses méthodes, dont l’une d’elles consiste littéralement à prendre de la hauteur.

« Les postes d’observation plus élevés sont parfaits pour des villes comme Londres, » explique-t-il, « prendre de la hauteur vous procure un sentiment de liberté tout en vous offrant une vue plus large. Mais, attention à trouver le bon équilibre pour ne pas perdre ce lien qui vous unit à l’endroit que vous photographiez, au risque de le rendre quelconque. »

Prenez son cliché de Bank, où la perspective plus élevée offre une composition de paysage traditionnelle, avec des lignes dominantes venant guider l’œil du spectateur.

mike will sony alpha 7RIII traînées de circulation dans les rues de londres de nuit (exposition longue)

© Mike Will | Sony α7R III + FE 16-35 mm f/2.8 GM | 5.0s @ f/11.0, ISO 125

Le mouvement est également une composante importante, à condition que ce ne soit pas n’importe lequel. Les longues expositions conduisent naturellement à un flou cinétique et à des traînées lumineuses, mais Mike explique qu’il faut persévérer. Combiner les éléments statiques au flou est l’une des méthodes qu’il utilise. Prenez par exemple ce cliché de Bank où la mise au point est faite sur un bus à l’arrêt, ou ceux où il met en évidence une silhouette immobile pour contraster avec le dynamisme environnant.

« Encore une fois, c’est la solution au problème, » explique Mike. « Il faut être passionné, y passer des heures, souvent dans le froid, à attendre le bon moment. C’est vous essayant de battre la course des bus et des voitures pour obtenir le timing parfait. Mais, lorsque vous tapez dans le mille, même après une vingtaine ou une trentaine de tentatives, le sentiment que vous ressentez est incroyable. »

mike will sony alpha 7RIII homme s’appuyant sur une cabine téléphonique de nuit tandis que des phares de voitures serpentent dans la rue

© Mike Will | Sony α7R III + FE 16-35 mm f/2.8 GM | 2.0s @ f/10.0, ISO 320

Pour ses dernières images de nuit mettant en scène des monuments de Londres, Mike a utilisé ses fidèles α7r III et α7 III. Les avantages que présentent les appareils sans miroir ne lui ont pas échappés, mais étant déjà habitué au α7 II, son tout premier boîtier professionnel, les fonctions qui facilitent désormais les prises à faible luminosité n’ont rien de très étonnant pour lui. « Lorsque les gens m’interrogent sur les problèmes qu’ils rencontrent avec leur reflex, » nous confie-t-il, « comme la mise au point dans le noir ou l’amélioration de l’exposition, j’avoue être assez désorienté. Je réponds, « pourquoi ne pas simplement utiliser le focus peaking, ou regarder ce que vous allez obtenir à travers le viseur ? » Ils me regardent alors interloqués. Après toutes ces années à utiliser le matériel Alpha, je suppose m’être plus que bien habitué à ces incroyables fonctionnalités qui font partie de mon quotidien. »

mike will sony alpha 7RIII dinosaure illuminé vu du haut d’escaliers au british museum

© Mike Will | Sony α7R III + FE 16-35 mm f/2.8 GM | 1/80s @ f/2.8, ISO 2000

La photographie à faible luminosité amène également Mike à faire attention à la taille de son matériel. « Des appareils et des objectifs plus compacts et plus légers facilitent le travail de nuit, » souligne-t-il, « transporter en ville un reflex ayant une qualité plein format comparable à celle de mon appareil Alpha, équivaudrait à s’encombrer d’un appareil deux fois plus gros. »

Qu’en est-il des objectifs ? Mike nous explique que de ce côté là aussi il voyage léger ; « Quatre-vingt-dix pour cent du temps, j’utilise le FE 16-35 mm F2.8 GM, pour mon travail en faible luminosité avec des expositions longues. Quand je fais des portraits, comme celui de cette fille sur une balançoire, je passe au Distagon T* FE 35 mm F1.4 ZA. Je sais qu’avec le mode de mise au point automatique Eye-AF de l’Alpha je peux être certain que la netteté sera au rendez-vous, même avec une large ouverture. »

mike will sony alpha 7RIII fille sur un manège de foire se tenant fermement pour contrer la force centrifuge

© Mike Will | Sony α7R III + FE 35 mm f/1.4 ZA | 1/320s @ f/1.8, ISO 1000

Le plus grand défi avec la photo à faible luminosité est la qualité d’image et la capacité à obtenir des couleurs et un niveau de détail suffisants pour attirer l’attention. Une nouvelle fois, ses boîtiers Alpha occupent le devant de la scène, et Mike apprécie pouvoir compter sur l’ajustement automatique de la balance des blancs, pour n’avoir ensuite que de petits ajustements de couleurs à faire dans Lightroom.

Les performances ISO et la plage dynamique relèvent aussi le défi de la faible luminosité. « Je capture mes portraits à faible luminosité avec un ISO 1000 ou supérieur, » explique Mike, « pourtant cela n’altère en rien la qualité, le niveau de détail et la netteté des images. Pour les scènes de rue peu éclairées, je travaille à des valeurs entre 50 et 500 ; et la plage dynamique est incroyable pour rendre les détails dans les hautes lumières et dans les ombres. »

Mike a-t-il une dernière astuce ou recommandation pour les photographes que les clichés de nuit attirent ? « Il ne suffit pas de sortir et de prendre des clichés, » explique-t-il. « Il faut proposer quelque chose de différent. »

Produits présentés dans cet article

ILCE-7RM3

Appareil photo plein format 35 mm avec mise au point automatique α7R III

ILCE-7RM3

SEL1635GM

FE 16-35mm F2.8 GM

SEL1635GM

SEL35F14Z

Distagon® T* FE 35 mm F1.4 ZA

SEL35F14Z

Mike Will
Alpha Universe

Mike Will

Royaume-Uni

Poursuivez vos rêves, explorez le monde et prenez plaisir à immortaliser le parcours qui vous mène à chaque endroit

Découvrir le profil


x