Un homme fait un saut en skateboard

Toujours un temps d'avance

Bertrand Bernager

« La photo de rue, explique Bertrand Bernager, c’est souvent un jeu entre le photographe et le sujet. Il m’arrive de me promener simplement dans les rues, en quête de quelque chose d’intéressant. Il m’arrive aussi de chercher un bel endroit et une belle lumière, et d’attendre patiemment qu’une personne entre en scène, comme un acteur qui traverserait un plateau. Dans le premier cas comme dans le second, les nouveaux objectifs sont parfaits. »

Des gens marchent sur un parking, créant de grandes ombres

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 24mm f/2.8 G | 1/500s @ f/8.0, ISO 200

Bertrand, qui photographie les rues de Paris, sa ville natale, et les rues du monde entier, nous parle des trois nouveaux objectifs Sony : le FE 24 mm F2.8 G, le FE 40 mm F2.5 G et le FE 50 mm F2.5 G. Qu’apportent-ils à son travail ?

Bâtiments parisiens couverts d'ombres délicates

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 24mm f/2.8 G | 1/320s @ f/11, ISO 100

« J’ai l’habitude de combiner différents objectifs à focale fixe et zoom pour mes prises de vue dans les rues, explique-t-il, et notamment le FE 16-35 mm F2.8 GM, le FE 24 mm F1.4 GM et le FE 55 mm  1.8 ZA. Les nouveaux objectifs correspondent parfaitement à la distance focale que j’utilise le plus. Ils sont extrêmement compacts, mais conservent toutes les qualités des meilleurs objectifs de série G, comme le double moteur linéaire AF ainsi que la bague d’ouverture manuelle. Ce sont des éléments essentiels pour moi, pas seulement parce que j’aime faire des prises de vue manuelles, mais aussi parce que sur un objectif à focale fixe, c’est très agréable ! »

Dans ses photos de rues, Bertrand photographie aussi bien l’architecture que les gens, en combinant les deux pour créer des effets incroyables, comme on peut voir dans ses prises de vue réalisées avec les trois nouveaux objectifs. Ses œuvres représentent souvent de petites silhouettes humaines perdues au beau milieu d’immenses bâtiments et espaces artificiels, ou éclairées par la lumière du soleil dans les profonds canyons de la ville. « C’est ainsi que j’aime représenter nos villes et la façon dont les humains interagissent avec elles, explique-t-il, en disposant de plusieurs objectifs légers et de haute qualité qui me facilitent la vie. »

Un couple traverse la route sous un soleil éclatant

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 40mm f/2.5 G | 1/640s @ f/5.6, ISO 100

« Avec ces nouveaux objectifs, poursuit-il, je joue énormément avec les forts contrastes qui existent entre le soleil et l’ombre, comme par exemple une rue obscure éclairée par un seul point de lumière. Bien sûr, les rues ont été beaucoup moins fréquentées avec la pandémie, mais en combinant la lumière et l’obscurité, les espaces ont l’air encore plus vides et les passants prennent une toute autre dimension, dans ce décor urbain géométrique. »

3 bâtiments dans Paris, présentant différentes textures

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 40mm f/2.5 G | 1/640s @ f/5.0, ISO 100

En utilisant les nouveaux objectifs 24 mm, 40 mm et 50 mm pour photographier ces espaces, il a réalisé que le 40 mm offrait une nouvelle perspective particulièrement intéressante. « C’est la première fois que Sony sort un 40 mm, dit-il, et c’est un bon compromis entre les deux autres objectifs. Il est parfait pour la rue, parce qu’il est très proche de l’objectif standard idéal que l’on trouve sur les appareils photo Alpha plein format. Par ailleurs, avec leurs éléments asphériques à très faible dispersion, tous les nouveaux objectifs offrent une netteté exceptionnelle d’un angle à l’autre. »

Quand on fait des kilomètres dans les rues d’une ville, appareil à la main, le poids est crucial, et grâce à ces nouveaux objectifs, Bertrand se sent parfaitement libre.

« Tous les objectifs ont exactement ce même boîtier ultra-léger, explique-t-il, ils ont la même taille, ils sont tous conçus dans ce même métal haute qualité, avec ce très joli look vintage. De loin, on a l'impression que c'est une caméra de cinéma. Ils ont aussi la même taille de filtre 49 mm, donc pas besoin de transporter différents filtres. C'est évidemment bien plus confortable de faire des photos toute la journée avec ce type d'objectif. »
Une statue dorée tout en haut d'un bâtiment parisien baigné dans la lumière

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 50mm f/2.5 G | 1/100s @ f/8.0, ISO 200

« Et puis il y a la taille bien sûr, poursuit-il. Avec des objectifs plus petits, plus besoin de prévoir un sac énorme, et en plus l’appareil est plus discret. Quand on fait de la photo de rue, il faut être comme un ninja, discret et presque invisible, pour pouvoir observer et capter l’image, sans influencer le comportement des gens. C’est important de rester silencieux aussi, alors les moteurs linéaires de ces objectifs font vraiment la différence, tout comme la bague d’ouverture qui peut être décliquée si besoin. Cela sert surtout pour la vidéo, mais ça m’aide aussi pour les portraits de rue. »

Bouquet de fleurs rose sur un arbre

© Bertrand Bernager | Sony α7C + FE 24mm f/2.8 G | 1/125s @ f/8.0, ISO 100

Pour finir, et c’est peut-être le plus important, les nouveaux objectifs Sony ont permis à Bertrand de reprendre contact avec la ville. « D’ordinaire si vivante, Paris a pris des airs de ville fantôme, et même si au début je n’étais pas très motivé, j’ai réalisé qu’il était important d’immortaliser cet période historique. Il était essentiel pour moi de rester fidèle à mon travail, d’être curieux et créatif et de continuer à jouer avec la rue. Ces objectifs ont été une véritable source d’inspiration. »

Produits présentés

Bertrand Bernager

Bertrand Bernager | France

« Dans mes photos, j’essaye de capter la lumière et de sublimer le mouvement tout en immortalisant l’instant. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.