Mise au point de l’image

Andrea Frazzetta | Surfeuses arctiques

Cette photo faisait partie d’un projet sur lequel je travaillais, articulé autour d’Aline Bock et de Lena Stoffel, deux athlètes qui s’étaient rendues sur les îles Lofoten pour en conquérir les eaux glacées avec leurs planches de surf. Ces deux surfeuses arctiques vont là où leur passion les mène, fascinées par la nature intacte et sauvage, la beauté et l’imprévisibilité de l’Arctique.

Mon projet s’est toutefois développé au-delà d’un simple reportage sur le surf arctique. J’ai pu observer à mon aise la relation entre l’être humain et les conditions extrêmes de son environnement.

Les surfeuses arctiques Aline Bock et Lena Stoffel sous les aurores boréales à Kabelvåg, sur les îles Lofoten.

© Andrea Frazzetta | Sony α7R III + FE 16-35mm f/2.8 GM | 2s @ f/3.5, ISO 12,800

Ce cliché a été pris juste avant minuit, alors que la température était si basse qu’il gelait presque. On y voit Aline et Lena admirer les aurores boréales qui dansent au-dessus du fjord de Hopsfjorden, sur l’île d’Austvågøy. Dans ce paysage magnifique, les eaux sont calmes mais gelées, idéales pour pagayer tout en contemplant les montagnes enneigées tout autour.

Cette nuit-là, je suivais Aline et Lena dans leur balade, quand je les ai vues se tenir dans cette position. La qualité de l’image m’a frappé, avec le fjord et les montagnes en arrière-plan, sans oublier les aurores boréales. J’ai donc assemblé mon Sony Alpha 7R III avec mon objectif FE 16-35 mm f/2.8 G Master, en faisant mon maximum pour capturer autant de lumière que possible. Grâce au réglage de l’ouverture à f/3.5 et à une haute sensibilité ISO de 12 800, j’ai pu obtenir assez de luminosité, ainsi qu’une bonne profondeur de champ et une image nette. Bien sûr, j’ai aussi utilisé un trépied pour stabiliser l’appareil photo. Après quoi, j’ai demandé aux deux surfeuses de rester immobiles pendant la préparation de l’exposition.

Il était intéressant de prendre cette photo, car même s’il faisait nuit, la neige faisait office de réflecteur géant de la faible lumière dispensée par le ciel et par les maisons du village, au loin.

Un tel cliché aurait été mission impossible il y a quelques années, quand des appareils comme le Sony Alpha 7R III n’existaient pas encore. Le capteur de 42,4 millions de pixels fait toute la différence ; il offre à la fois des détails incroyables et la possibilité de prendre des photos irréprochables, sans bruit aucun, même quand on travaille avec des réglages de sensibilité si élevés. Grâce à lui, mon projet contient des images fantastiques, non seulement des surfeuses, mais aussi des paysages époustouflants, des fjords phénoménaux et des décors sensationnels.

Produits présentés

Andrea Frazzetta

Andrea Frazzetta | Italy

« Pour moi, la photographie est l’outil d’exploration idéal. Un moyen de découvrir le monde, les autres et de me connaitre moi-même. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.