un réalisateur dans la jungle avec sa Sony fx30

En bord de mer | Test de la nouvelle FX30

Sjoerd Wesselink

Je m'appelle Sjoerd, un nom néerlandais typique, impossible à prononcer si vous ne parlez pas notre étrange langue ! J’ai commencé à filmer à l’âge de 12 ans, mais il m'a fallu 12 années supplémentaires pour me rendre compte que la réalisation est en fait une façon de gagner sa vie et un moyen d’expression. Sans formation cinématographique aucune, et sans savoir par où commencer, j'ai créé une chaîne YouTube pour partager mes vidéos. En même temps, j'ai commencé à travailler sur des plateaux de tournage en tant qu'assistant personnel pour me faire de l’expérience et gagner de l’argent. Au cours des 4 dernières années, je me suis intéressé de près à la réalisation de documentaires et au récit d’histoires grâce à des visuels percutants.

Premières impressions d’utilisation de la Sony FX30

Comme je travaille principalement avec les modèles Sony FX6 et FX3, utiliser la caméra FX30 a été un régal, car les fonctionnalités sont à peu près les mêmes. J'ai particulièrement apprécié la mise au point automatique super rapide, qui est vraiment fiable. Même dans des situations étranges, par exemple en l’utilisant dans un étui sous l’eau, elle fonctionnait merveilleusement bien. La double base ISO s’avère très pratique dans la plupart des situations. J’ai attribué ma touche ISO de base à mon bouton ISO sur la partie supérieure, pour pouvoir passer rapidement de l’un à l'autre. Mais je pense que ce que je préfère sur la FX30, c’est qu’elle a exactement le même format que la FX3, ce qui veut dire que je peux y adapter tous mes accessoires, notamment mon boîtier sous l’eau ! Dernière chose, la taille. Comme c’est un tout petit paquet, voyager avec cette caméra est un rêve.

une Sony fx30 avec la scène filmée simultanément sur l’écran au dos

Je filme beaucoup à distance, comme par exemple la jungle en Indonésie ou sur un voilier dans les fjords de Norvège. Travailler rapidement veut dire que j’ai la prise ou que je la perds, et qu’elle peut ne jamais se présenter à nouveau. J’adore la mise au point automatique, mais pour de nombreuses prises, le système de la FX30 surpasse de loin ma capacité. La taille de la caméra est également importante pour moi. Aller sur une île déserte en Indonésie avec une caméra plus grosse n’aurait pas fonctionné, mais comme la caméra est toute petite, les accessoires qui vont avec le sont également. Ceci nous a permis d’emporter tout ce que nous voulions, tout en limitant la liste des équipements au minimum.

un groupe de personnes observant l’écran au dos d’une Sony fx30 sur un tripode

Je pense que cette caméra permet de combler un manque entre un appareil photo avec une fonction vidéo et une vraie caméra de cinéma (qui prend également des photos). C’est incroyable d’avoir des fonctions que l’on trouve sur des caméras haut-de-gamme dans un boîtier si petit et si compact. De plus, le capteur APS-C permet aux créateurs d’utiliser un verre moins cher, ce qui place la caméra à la première place pour de nombreux créateurs qui veulent s'améliorer. Les images que la caméra produit sont simplement magnifiques. Si vous avez bien exposé votre prise, il est facile de faire comme si la prise avait été faite avec une caméra FX plus grosse.

un homme en train de filmer une jeune femme qui tient un insecte dans la main

Aspect de l’image et objectifs utilisés pendant le tournage

Comme je l’ai mentionné précédemment, je travaille beaucoup avec les modèles FX6 et FX3, donc ma première idée était d’utiliser mes objectifs G Master préférés : 16-35mm f/2.8 , FE 24-70mm f/2.8  et FE 70-200mm f/2.8 avec un multiplicateur 1.4x. Pour certaines scènes du film, nous avons utilisé les objectifs E 16-55mm f/2.8 et E 15mm f/1.4. Ils sont extrêmement compacts, par conséquent parfaits pour une randonnée dans la jungle. Pour les séquences avec de l’eau, j’ai utilisé le boîtier Salty Surf pour la Sony FX3, qui s’adapte parfaitement sur la caméra FX30. Le projet ne reposait pas sur une bande sonore en direct, mais il était important d’avoir un micro intégré pour enregistrer l’environnement naturel car cela facilitait grandement la conception sonore. Pour cela, j’utilisais la poignée supérieure avec le microphone Sony K3M Shotgun.

un homme tenant une Sony fx30 avec l’objectif 70-200 monté

Conseils aux futurs créateurs de contenu et réflexions ?

Un immense salut à mon ami et collègue réalisateur Wouter Boes. Il m’a rejoint dans cette folle aventure pour filmer quelque chose d'unique. Au début de ma carrière, j’essayais de tout faire moi-même, mais depuis que je collabore et que je partage des connaissances, je sens que cela a été très bénéfique pour mon travail. La réalisation est un processus collaboratif, n’oubliez jamais cela.

Pour moi, ce projet était très spécial. Quand j’ai commencé mon parcours sur YouTube, je ne pouvais que rêver d'une telle occasion. Pourtant, 3 ans plus tard, me voici à filmer pour Sony dans l’un des endroits les plus reculés et les plus beaux du monde. Si vous lisez cet article et que vous venez de télécharger votre première vidéo, ou que vous prévoyez de le faire, ne lâchez rien. Ne vous attendez pas à ce que les choses décollent immédiatement. Il s’agit vraiment d’un marathon, pas d’un sprint, et soyez heureux d’expérimenter. J’ai lancé ma chaîne sous une forme totalement différente, et pourtant, avec le temps, elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

Toutefois, il n’est pas dit qu’il s’agira de caméras et d’éclairage pour toujours. Je continue d’expérimenter.

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.