gymnaste en plein saut sur des barres parallèles

Des photos de sport légendaires

Thomas Lovelock

Je m'appelle Thomas Lovelock et cela fait un peu plus de 20 ans que je photographie le monde du sport. Je suis spécialisé dans la photo de sport et la portraiture, et je travaille pour certaines des marques et certains des événements les plus connus au monde, ainsi que pour des magazines, et j'ai réalisé des campagnes publicitaires dans le monde entier, mais aussi chez moi, à Londres.

Je photographie certains des meilleurs athlètes mondiaux ; la détermination et l'entraînement dont ils ont besoin pour parvenir à exceller dans leur discipline sont incroyables. C'est un privilège de pouvoir les photographier, mais cela représente aussi un défi ; chaque fois qu'ils s'améliorent et deviennent plus rapides, il me faut moi aussi me mettre à niveau.

Vous êtes l'un des premiers photographes professionnels à avoir testé le Sony Alpha 1, quelles ont été vos premières impressions et quelles sont les fonctionnalités qui vous ont le plus marqué ? 

Le Sony Alpha 1 est au-dessus de tous les autres appareils photo que j'ai pu utiliser auparavant. Dans mon travail, la vitesse de mise au point et les fonctionnalités de prise de vues en continu comptent énormément ; cet appareil relève encore le niveau en excellant dans ces deux domaines. Le nouveau processeur associé aux nouvelles cartes CF express Type A font de ce modèle l'appareil Sony le plus réactif que j'ai utilisé à ce jour. J'aime le fait que Sony ait gardé un boîtier et une ergonomie semblables à ceux de l'Alpha 9 II. Lorsque je travaille à des vitesses d'obturation élevées dans des conditions particulièrement exigeantes, bien connaître son matériel est essentiel. Le niveau de détail du viseur électronique est incroyable. Je n'avais même pas remarqué qu'il était électronique et non optique. Lorsque la technologie est au rendez-vous, que les pièces fonctionnent correctement ensemble, on en arrive à un résultat qui surpasse la somme de toutes les parties, et cela ne pourrait être plus vrai qu'avec l'Alpha 1.

vététiste effectuant un wheeling dans les bois

© Thomas Lovelock | Sony α1 + FE 24-70mm f/2.8 GM | 1/2000s @ f/3.2, ISO 2500

Dans quelle mesure pensez-vous que ces améliorations technologiques vous sont utiles dans votre workflow et pour votre créativité ?

La mise au point automatique est supérieure à ce que j'ai pu utiliser jusqu'ici, et avec une cadence de prise de vue de 30 images/s, je peux capturer chacune de ces fractions de seconde qui donneront de merveilleuses images sportives. Par ailleurs, le capteur de 50 Mpx vous offre la marge nécessaire pour pouvoir recadrer davantage les images tout en conservant une bonne qualité finale ; c'est très intéressant dans mon domaine. À cet égard, l'Alpha 1 est un outil unique en son genre et il va m'aider à capturer ces expressions et mouvements si caractéristiques dans le sport.

gymnaste sautant au-dessus de barres parallèles

© Thomas Lovelock | Sony α1 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/2000s @ f/2.8, ISO 800

Selon vous, quelles autres fonctionnalités se démarquent et dans quel type de situation ?

J'ai été époustouflé par les améliorations apportées à la détection des yeux au niveau du système de mise au point automatique en temps réel. Lors d'un mouvement sur les barres asymétriques, le visage de la gymnaste que je photographiais se retrouvait face à l'objectif pendant une fraction de seconde seulement, et l'Alpha 1 est parvenu à capter son œil à chaque essai , c'était vraiment incroyable !

gymnaste suspendue à des barres parallèles

© Thomas Lovelock | Sony α1 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/2000s @ f/2.8, ISO 1250

Les objectifs et accessoires sont autant d'autres composantes essentielles à la photographie et à la réalisation de films. Quels objectifs et accessoires avez-vous utilisés dans le cadre de votre premier test, et pourquoi ?

Pour les clichés de gymnastes, j'ai utilisé les objectifs FE 70-200 mm f/2.8 GM et FE 24-70 mm f/2.8 GM. Mon choix s'est porté sur ces modèles, car je souhaitais pouvoir capturer chacun des mouvements adroitement contrôlés tout en me tenant à une distance qui leur permette d'avoir tout l'espace nécessaire pour exécuter parfaitement leurs enchaînements. La combinaison de ces 2 objectifs m'a permis de couvrir l'ensemble des distances focales nécessaires, tout en faisant place à des compositions subtiles. Pour le VTT, j'ai également utilisé ces deux objectifs, en plus du FE 12-24 mm f/2.8 GM, qui m'a permis d'adopter une perspective plus large.

femme faisant du VTT en forêt

© Thomas Lovelock | Sony α1 + FE 12-24mm f/2.8 GM | 1/2500s @ f/4.0, ISO 4000

Quel conseil donneriez-vous aux photographes en herbe qui souhaiteraient suivre vos pas ?

Je conseillerais aux photographes en devenir de faire leurs propres expériences et d'essayer différentes choses. Les images qui se démarquent sont généralement celles où le photographe a tenté d'innover. Ce sont les clichés où vous essayez de capturer une atmosphère différente, un mouvement inattendu, l'essence de l'instant depuis une perspective ou un angle inhabituel. Faire comme tout le monde ne mène généralement nulle part.

gymnaste sur des barres parallèles, la tête en bas

© Thomas Lovelock | Sony α1 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/2500s @ f/2.8, ISO 1250

Un dernier mot ? Des remerciements ou peut-être un dernier conseil pour nos lecteurs ?

Suscitez l'intérêt !

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.