motard en rouge lancé à grande vitesse

La vie à grande vitesse

Philip Platzer

« Pour moi, dit le pro des sports automobiles Philip Platzer, quand je suis auprès des pistes, c’est toujours un moment très fort. Qui n’aurait pas des frissons en se trouvant aussi près de voitures ou de motos super rapides ? »

fumée sortant de l'arrière d'une voiture sur un circuit

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/800s @ f/4.0, ISO 64

« Pour être réussie, poursuit Philip, une image de sport automobile doit associer le dynamisme de ces sujets à l’émotion du vécu. Il faut intégrer son ressenti au cliché. Ce peut être par la vitesse, mais il s'agit également de perspective, d’arrière-plan, et de raconter l’histoire du jour. Il faut se pousser à créer des images nouvelles et différentes de tous les autres photographes sur place – et ils sont nombreux ! »

voiture sur le point de sortir sur le circuit

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 24-70mm f/2.8 GM | 1/320s @ f/4.5, ISO 50

Cette saison, Philip a travaillé pour Red Bull Ring, un circuit situé à Styria, en Autriche, où il a pu photographier des courses de Formule 1, du MotoGP, du DTM et plusieurs autres événements. « Les fans en délire sont toujours un élément phare des sports automobiles, dit-il, et c’était incroyable de voir le stade à nouveau plein. Tout cela fait partie de l’atmosphère exceptionnelle que créé ce sport, la foule doit donc aussi faire partie de vos plans. »

foule sur le circuit avec de la fumée orange

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/1000s @ f/2.8, ISO 100

équipe de ravitaillement vérifiant une voiture de course sur le circuit

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 16-35mm f/2.8 GM | 1/800s @ f/4.0, ISO 50

Philip dit toujours chercher plus de créativité dans les angles et les expositions, pour montrer quelque chose hors norme. « Ce pourrait être un panoramique super lent, ajoute-t-il, une vue de haut en bas à laquelle on ne s'attend pas, ou quelque chose avec un éclairage spectaculaire. La patience est la clé, en général, la créativité ne se force pas. Par exemple, sur ce cliché de la Ferrari de Carlos Sainz Jr, les nuages tombaient sur le circuit, mais j'ai remarqué la façon dont le soleil éclairait le fond, j'ai donc conservé les réglages de temps ensoleillé que j'utilisais, plus une vitesse d’obturation de 1/4000 s et une ouverture f/3.2, une combinaison qui a donné à la voiture une forme de silhouette. »

Silhouette de voiture de Formule 1 sur le circuit

© Philip Platzer | Sony α1 + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/4000s @ f/3.2, ISO 80

« Les vues panoramiques sont l’un des moyens les plus frappants d’illustrer la vitesse et la puissance pour le spectateur, continue Philip. Alors qu’en photographie nous saisissons des instants, avec les panoramiques, c’est presque comme une image en mouvement, même si elle est fixe. De plus, c’est un excellent moyen d’isoler le sujet si l’arrière-plan est gênant ou peu esthétique, et de créer une image plus frappante et simple. »

trois motards prenant un virage sur le circuit

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/40s @ f/20, ISO 50

Avec un Alpha 9 II Sony, Philip souligne aussi rapidement la stabilisation de l’image intégrée au boîtier SteadyShot de l’appareil comme une aide pour les panoramiques.

Cette image en est l’exemple parfait, explique-t-il. C’est Marc Marquez sur un circuit en Autriche. J'utilisais un objectif 470 mm sur FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS. J’aime vraiment le sentiment de vitesse sur l’image qui se dégage de la vitesse de l’obturateur 1/50sec. Avec la fonction SteadyShot activée, j'ai également utilisé un monopode. Tout cela a contribué à conserver la netteté du cliché. »
photo floue d'une voiture de Formule 1 à grande vitesse

© Philip Platzer | Sony α1 + FE 400mm f/2.8 GM OSS | 1/10s @ f/22, ISO 50

« L’Alpha 9 II de Sony m’a grandement facilité la tâche et m’a permis de mieux travailler, dit Philip, et surtout parce que le système AF relève d’une catégorie à part. Il n’y a simplement plus de « flou ». Mon AF est toujours paramétré sur AF-C, en utilisant surtout la zone Tracking Flexible Spot. Dans certains cas, j’utilise aussi le mode Wide Area, où je laisse l’appareil-photo prendre les voitures au fur et à mesure qu’elles entrent dans le cadre, ce qui est particulièrement utile si je me trouve derrière une barrière et ne les vois pas arriver. Je suis toujours agréablement surpris du fonctionnement de ce mode ! »

observation à travers les barrières d’une voiture de Formule 1 sur le circuit

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 24-70mm f/2.8 GM | 1/5000s @ f/2.8, ISO 200

« Le mode Rafale à 20 images/seconde de l’Alpha 9 II est également exceptionnel lorsqu'il s’agit de choisir le moment crucial, poursuit Philip, comme le point où les pneus d'une moto quittent la piste ou lorsque le motard est au point le plus bas dans un virage. Tout ceci grâce à la fonction EVF sans blackout, qui est absolument essentielle, parce qu’avec des objectifs plus longs, il serait impossible de suivre ces sujets en mouvement. »

très gros plan sur un motard du MotoGP prenant un virage

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/1000s @ f/6.3, ISO 200

« Lorsqu'il s'agit de choix d’objectifs, j’utilise beaucoup le FE 70-200mm f/2.8 GM OSS, -explique-t-il, parce qu’il a une fonction AF très rapide et une excellente netteté. C’est un objectif classique pour les panoramiques et, avec le FE 200-600mm, c’est tout ce qu’il me faut sur le circuit. Cela dit, j’ai récemment utilisé le FE 135mm f/1.8 GM, et même s’il considéré comme un objectif pour les portraits, j’ai été impressionné par la performance et le style que j’ai pu obtenir. »

voiture de Formule 1 avec un ciel maussade en arrière-plan

© Philip Platzer | Sony α9 II + FE 135mm f/1.8 GM | 1/8000s @ f/1.8, ISO 50

« Tous ces outils combinés me permettent de moins penser aux réglages de l'appareil-photo et de rester dans l’instant, conclut Philip. Le sport automobile va très vite, mais si vous faites confiance à votre équipement, vous pouvez vous détendre au moins pendant un tour et tester quelque chose de nouveau. N’hésitez pas à faire des expériences, parce que c’est en jouant avec les vitesses d’obturateur ou des angles inhabituels que l’on obtient souvent les meilleures photos. »

Philip Platzer

Philip Platzer | Austria

« Vous vivez vos meilleures expériences quand vous sortez de votre zone de confort ! »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.