liam man se filmant avec son sony zv-e10

Voir la ville en grand

Liam Man

Je m’appelle Liam Man et je suis un Créateur de contenu pour Sony Europe, basé à Londres, au Royaume-Uni. Au cours des dernières années, j’ai passé d’innombrables heures à sillonner les rues de la capitale, en quête de nouvelles idées de composition et en laissant libre cours à ma créativité. Les objectifs grand angle font depuis longtemps partie de mes équipements incontournables, car ils sont inégalables lorsqu’il s’agit de prendre toute la mesure de la ville.

Mais ces objectifs sont en général volumineux et lourds. Cela n’est pas idéal pour les longues randonnées-photos, au cours desquelles un sac lourd peut donner lieu à une journée fructueuse en plein air mais aussi entraîner un mal de dos frustrant. Vous pouvez donc imaginer quelle a été ma surprise lorsque Sony m’a demandé d’essayer un trio d’objectifs ultra-larges, chacun plus compact et plus léger que le café à emporter se trouvant devant moi.

Les objectifs grand angle rapides étant le Graal des vloggers, j’ai choisi d’associer ces objectifs aux boîtiers ZV-E10 et Alpha 6600. Bien qu’il soit destiné aux vidéastes et aux créateurs de contenu inspirants, le ZV-E10 partage la même taille de capteur APS-C et la même résolution 24MP que l’Alpha 6600, donc je savais qu’il pourrait toujours produire des clichés de haute qualité.

Il est difficile d’imaginer à quel point ces objectifs sont minuscules : 178 g pour le 10-20mm, 181 g pour le 11mm et 219 g pour le 15mm. Une fois montés sur le ZV-E10, l’ensemble affiche un peu plus de 500 g sur la balance, soit 100 mg de moins que le boîtier Alpha 7 IV à lui seul !

liam observant de haut un escalier en spirale que des gens gravissent

© Liam Man | Sony α6600 + E 11mm f/1.8 | 1s @ f/6.3, ISO 50

Grâce à cette configuration, le vlogging a été un jeu d’enfant. Inutile de passer vingt minutes à tenter d’équilibrer un gimbal, inutile de disposer de moniteurs externes ou de microphones supplémentaires. Il suffit de faire pivoter l’écran, d’appuyer sur la commande d’enregistrement et de commencer à filmer. J’aurais pu vlogger pendant des heures sans me fatiguer, et la taille compacte de l’appareil m’a permis d’opérer en toute discrétion...contrairement aux tentatives de vlogging précédentes, lors desquelles les gens essayaient en permanence de faire intrusion sur les vidéos.

J’ai passé la majeure partie de ma randonnée-photos à photographier l’architecture, des escaliers intérieurs aux paysages urbains. Les lignes franches et angles vifs des constructions jouent un rôle essentiel dans mes compositions, et je les utilise comme des lignes directrices pour attirer l’attention des spectateurs sur certaines parties de l’image. En général, les objectifs grand angle comportent un plus grand nombre de lentilles pour corriger le phénomène de déformation en coussinet ou en barillet. Mais comme il s’agit d’objectifs natifs, on peut se servir de logiciels pour corriger la distorsion et limiter ainsi le nombre de lentilles. J’ai été content de constater que toutes les lignes étaient parfaitement droites et qu’elles n’avaient besoin d’aucune autre correction en post-production.

cycliste roulant sous un pont de londres la nuit

© Liam Man | Sony α6600 + E 15mm f/1.4 G | 1/20s @ f/1.4, ISO 100

Dans les conditions de faible luminosité, les ouvertures maximales des objectifs 11mm f/1.8 et 15mm f/1.4 G m’ont permis de conserver une faible sensibilité ISO et de produire des images sans bruit. J’ai laissé la fonction autofocus faire le gros du travail et je me suis amusé à faire des photographies urbaines à une vitesse d’obturation lente. Du fait de la petite taille de ma configuration, cela m’a donné confiance pour me rapprocher du sujet. Grâce à l’effet de perspective produit par un grand angle, les images que j’ai créées revêtaient un caractère entièrement différent de mes photographies urbaines habituelles à l’aide d’un téléobjectif. La distorsion de la perspective a rendu les images bien plus dynamiques. J’ai réussi à capturer l’énergie de la ville, chacun se pressant pour tenter de parvenir à sa prochaine destination.

entrée ornementale d’un immeuble londonien

© Liam Man | Sony ZV-E10 + E PZ 10-20mm f/4 G | 1/50s @ f/6.3, ISO 50

À mi-chemin de ma randonnée-photos, j’ai entendu parler d’une flottille déployée en hommage à feu la Reine Élisabeth II. 150 bateaux, ornés de lumières, descendant la Tamise. Sachant qu’il s’agissait là d’une occasion en or pour se livrer à la photographie à exposition prolongée, j’ai pris place au milieu du fleuve et installé mon objectif 11mm f/1,8 sur un trépied. Effectuant la mise au point à la main à l’aide de la bague de l’objectif, j’ai laissé l’intervallomètre intégré photographier en continu des poses longues de 13 secondes. Pendant une heure, j’ai capturé l’intégralité de l’événement avec environ 250 images. En post-production, j’ai fusionné ces images pour créer l’un de mes timelapses préférés.

vue au ralenti de bateaux descendant la tamise à londres

Les objectifs grand angle ont tendance à étirer les objets aux coins du cadre et à mettre en évidence le premier plan. Le champ de vision de 11 mm a grandement contribué à la réussite de cette composition, les légers sillages des bateaux devenant plus imposants dans le cadre à mesure qu’ils se rapprochent des coins. Ils sont devenus des lignes directrices parfaites, attirant l’attention sur le centre de la photographie et l’horizon londonien.

trois gratte-ciel londoniens vus en contre-plongée

© Liam Man | Sony ZV-E10 + E 15mm f/1.4 G | 1/160s @ f/8.0, ISO 50

Ce trio d’objectifs grand angle comble un vide dans la gamme d’objectifs APS-C. Petits, rapides et polyvalents, ils se marient parfaitement à la taille compacte des appareils photos à capteur de recadrage.

Comme vous pouvez le voir sur ces images, le large champ de vision offre beaucoup plus de possibilités en matière de composition, de multiples lignes directrices spectaculaires convergeant vers les sujets. Non seulement les objectifs étaient parfaits pour les clichés, mais il était également très agréable de filmer avec. Au final, l’expérience de vlogging s’est avérée extrêmement intuitive, les ouvertures rapides rendant flou l’arrière-plan et séparant de manière optimale les sujets.

entrée d’une station de métro londonienne la nuit

© Liam Man | Sony α6600 + E 11mm f/1.8 | 0.5s @ f/4.0, ISO 50

Si vous recherchez un équipement à la fois compact et léger sans pour autant sacrifier la performance, ces trois objectifs sont faits pour vous.

Liam Man

Liam Man | UK

Liam Man est un créateur de contenu et photographe de voyage basé au Royaume-Uni

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.