joueur de tennis frappant une balle

Se faire confiance

Diego Souto

La compétition sportive et la photographie sont des disciplines qui exigent une excellente condition physique, une bonne technique, de l’endurance, mais surtout une bonne dose de confiance. La confiance en ses partenaires, en soi ou en son équipement est, en effet, primordiale pour réussir dans le milieu sportif.

Le photographe de sports professionnels Diego Souto a commencé à acquérir de l’assurance lors de son entrée au journal Diario Marca en 2000. Après avoir mis le pied à l’étrier, il a continué à développer ses compétences. « Ce que j’apprécie le plus dans la photographie sportive, c’est de capturer un événement sur le vif » avoue-t-il, « et mieux vaut avoir confiance en soi pour y parvenir. La moindre hésitation et c’est déjà trop tard. L’athlète ne peut pas refaire deux fois la même action. Prendre la photo parfaite est un véritable exploit en soi. »

joueur de tennis en plein effort pour renvoyer la balle

© Diego Souto | Sony α1 + FE 600mm f/4 GM OSS | 1/5000s @ f/4.0, ISO 400

Diego s’intéresse à une grande variété de sports, « mais quand la saison de tennis reprend, c’est une véritable bouffée d’air pour moi. » précise-t-il. « Le Mutua Madrid Open et la Davis Cup qui ont lieu à Madrid sont deux de mes événements préférés. Je remercie les organisateurs de leur confiance, car j’ai eu la chance de faire partie des photographes officiels » rappelle Diego. J’ai su saisir la balle au rebond, mais inutile de dire que la concurrence fait rage et que la moindre faute peut vous coûter cher. »

joueur de tennis frappant la balle en sautant

© Diego Souto | Sony α1 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS | 1/1600s @ f/2.8, ISO 2000

Bien entendu, réussir une photo sur le vif n’est pas une mince affaire. Parvenir à saisir un moment fugace est déjà compliqué en soi, mais il est encore plus dur d’arriver à capter des émotions. « Tout est une question de point de vue » affirme-t-il, « mais en ce qui me concerne, immortaliser au bon moment le sentiment d’exaltation que l’on perçoit dans les yeux du joueur de tennis au moment de réussir le passing shot parfait ou l’abattement qu’il éprouve lorsqu’il se fait transpercer par le joueur adverse, est une prouesse tout aussi impressionnante que le geste sportif lui-même. »

david goffin en extension au moment de frapper la balle

© Diego Souto | Sony α1 + FE 600mm f/4 GM OSS | 1/1600s @ f/4.0, ISO 800

Étant donné qu’un court de tennis est beaucoup plus petit qu’un terrain de football, Diego doit avoir confiance en ses facultés d’adaptation. « La proximité avec les joueurs nous impose souvent de choisir une focale plus courte, le Sony FE 135mm f/1.8 GM par exemple au lieu de mon 400mm /2.8 GM habituel » explique-t-il. « Le premier nommé est parfait pour flouter l’arrière-plan des joueurs. Mais j’apprécie aussi le 50mm f/1.2 GM. Grâce à l’efficacité de la mise au point du Sony Alpha 1 et aux capacités incroyables de cet objectif, il est possible de faire des prises de vue d’un joueur en train de courir, en sachant que les yeux du sujet resteront parfaitement nets. »

joueuse de tennis en pleine extension lors d’un smash

© Diego Souto | Sony α1 + FE 50mm f/1.2 GM | 1/800s @ f/1.2, ISO 800

Le protocole à observer sur un court de tennis n’a rien à voir non plus avec celui d’un terrain de football. « Le silence est d’or lors d’une compétition de tennis », précise Diego. « Comme lors d’un tournoi de golf, il faut être d’une discrétion absolue avant et pendant chaque action. » Diego sait qu’il peut faire confiance au silence de fonctionnement de son Alpha 1. « Avec les appareils photo hybrides Sony, les joueurs ont l’assurance de ne pas être dérangés par le bruit de l’obturateur », ajoute-t-il. « Je peux donc me permettre de les immortaliser dans des situations qui n’auraient pas été possibles auparavant, sans même qu’ils remarquent ma présence. »

L’Alpha 1 s’acquitte parfaitement de sa tâche, tout en se montrant incroyablement rapide et précis. C’est le compagnon idéal pour Diego. « L’Alpha 1 est vraiment l’arme ultime des photographes sportifs. Il nous confère un réel avantage par rapport aux autres », dit-il en rayonnant de joie. « C’est un peu comme si un joueur de tennis était capable de servir à 300 km/h ! ».

rafael nadal prêt à frapper une balle de tennis

© Diego Souto | Sony α1 + FE 600mm f/4 GM OSS | 1/8000s @ f/4.0, ISO 400

La vitesse est également un facteur important. Capable de générer des fichiers RAW de 50 mégapixels à la vitesse sidérante de 30 images/s, « l’Alpha 1 ne joue pas dans la même catégorie que les autres », avoue-t-il. « Je me souviens du temps où je devais choisir entre un appareil photo offrant une cadence élevée au détriment de la résolution ou offrant une résolution plus importante, mais au détriment de la vitesse. Avec mon appareil photo Sony, finis les compromis : il me suffit de trouver le moment idéal pour déclencher, que ce soit au moment du service ou lors d’un échange, puis de sélectionner simplement le cliché qui me plaît le plus. »

Stefanos Tsitsipas prêt à frapper la balle

© Diego Souto | Sony α1 + FE 135mm f/1.8 GM | 1/1600s @ f/1.8, ISO 1600

« Sony a certainement conçu l’un des systèmes autofocus les plus fiables du marché », proclame Diego. « J’effectue mes prises de vue en mode AF-C et, selon la situation, je commute entre les modes de suivi avec un collimateur de taille moyenne ou de petite taille. Le système est tellement fiable que je n’ai même pas besoin de vérifier mes images sur l’ordinateur pour contrôler la mise au point. Je fais totalement confiance à mon Alpha 1, à tel point que j’envoie directement les images à l’éditeur via la fonction Wi-Fi intégrée de l’appareil. »

Andrei Rublev en plein effort pour renvoyer la balle

© Diego Souto | Sony α1 + FE 135mm f/1.8 GM | 1/2000s @ f/1.8, ISO 1600

La confiance en lui et en son matériel a permis à Diego de gravir tous les échelons, même s’il considère qu’il a beaucoup de chance de faire un travail comme le sien. « J’ai le privilège de pouvoir côtoyer des stars comme Rafael Nadal, d’assister à leur entraînement, de voir comment ils jouent et comment ils échangent avec leur entourage et leurs supporters. Tout est une question de confiance. C’est une formidable source d’inspiration pour moi. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.