albert dros se tenant au sommet d’une montagne avec son sony a7rm5

Alpha 7R V | Exploration de l’île de Madère

Albert Dros

Je m’appelle Albert Dros. Je suis photographe de paysages professionnel et Ambassadeur photo de Sony Europe aux Pays-Bas. Mon travail consiste, depuis de nombreuses années, à proposer une vision spectaculaire de notre planète pour mieux en révéler la beauté et permettre à mon public de prendre conscience de la nature qui nous entoure. Mon style à part et la passion qui m’anime et me pousse à donner le meilleur de moi-même partout où je vais ont fait ma réputation. Lors du test de l’Alpha 7R V, j’ai voulu vous montrer une nouvelle facette de l’île de Madère et un aperçu de la richesse de ses paysages.

formation rocheuse près des côtes de l’île de madère

© Albert Dros | Sony α7R V + FE 12-24mm f/2.8 GM | 90s @ f/9.0, ISO 100

Vous avez été l’un des premiers photographes professionnels à tester l’Alpha 7R V. Quelles sont vos premières impressions et quelles sont les fonctionnalités les plus intéressantes selon vous ?

Quand Sony m’a contacté pour me demander de tester le nouvel Alpha 7R V, je ne me suis pas fait prier. C’est grâce à l’Alpha 7R IV qui m’accompagne depuis quelques années déjà que j’ai réussi quelques-un de mes plus beaux clichés. Mais au vu des dernières évolutions technologiques, une mise à niveau me semblait indispensable. C’est justement tout l’intérêt de cette nouvelle version qui a progressé à tous les niveaux. L’écran à 4 axes, présent sur aucun autre appareil photo Sony, est juste parfait. Toutes les améliorations apportées, à l’instar du nouveau boîtier emprunté au modèle Alpha 1, du système de menus et de la stabilisation interne, sont un vrai plus en termes de créativité. Le capteur plein format de 61 mégapixels constitue évidemment un véritable tour de force. La balance des blancs et la précision des couleurs dont raffolent les photographes de paysages, ont encore progressé.

Mais ce sont les petites nouveautés techniques qui ont fini de me convaincre. Il est possible, par exemple, de se passer d’une télécommande même quand la durée d’exposition dépasse 30 secondes. Cela faisait longtemps que j’attendais cela et c’est la preuve que Sony est toujours à l’écoute des utilisateurs. La nouvelle fonction de bracketing de mise au point qui permet de faire des prises de vue en continu en modifiant automatiquement la distance focale après chaque photo est aussi très convaincante. Ces images me permettent de créer une seule image parfaitement nette en post-production, avec une grande profondeur de champ. J’utilise beaucoup la technique de « focus stacking » et je pense qu’elle va changer la donne pour les photographes de paysages Sony.

albert dros observant l’écran de son sony a7rm5

En quoi ces fonctionnalités permettront à des photographes/créateurs de contenu comme vous ou spécialisés dans le même domaine, de mieux exprimer leur talent ?

L’intérêt de ces évolutions technologiques est de renforcer le potentiel créatif des photographes. Cela donne plus de latitude aux adeptes des prises de vue techniques sur le terrain comme moi.

Pour vous donner un exemple concret, je n’emporte pas toujours un trépied avec moi, mais il m’arrive parfois de voir une scène qui mériterait un « focus stacking ». En temps normal, j’installerais l’appareil photo sur un trépied, puis sélectionnerais manuellement les points focaux pour chaque prise de vue. Mais grâce à la fonction de bracketing de mise au point de l’Alpha 7R V et à la stabilisation interne plus performante, je peux me passer d’un trépied et laisser l’appareil photo faire tout le travail. Lors du post-traitement, il me suffira d’aligner soigneusement les prises de vues (mes mains ne me permettent pas d’effectuer le cadrage parfait pour chaque prise de vue), puis de les combiner pour obtenir une image finale parfaite. Même si cette fonction peut sembler anodine par rapport aux autres progrès de cet appareil photo, elle m’ouvre néanmoins de nouvelles perspectives de travail.

scène d’une forêt avec une petite chute d’eau

© Albert Dros | Sony α7R V + FE 24-70mm f/2.8 GM II | 1/30s @ f/7.1, ISO 800

L’Alpha 7R V a été conçu pour répondre aux professionnels les plus exigeants en matière de qualité d’image, de fonctionnalité et de mise au point. Pensez-vous que le but est atteint ?

Cet appareil photo brille par sa polyvalence et sa définition et dépasse les attentes de la plupart des utilisateurs. C’est le choix numéro un pour ceux qui privilégient la résolution. Il peut même filmer au format 8K ! Il permet surtout de mener à bien les projets de photographes de paysages aussi exigeants et intrépides que moi. Côté innovation, je n’ai pas été déçu.

Je suis convaincu que la technologie d’intelligence artificielle du nouvel autofocus va bientôt devenir incontournable. Le gain de fiabilité et la reconnaissance d’un plus grand nombre de sujets seront particulièrement appréciés des photographes naturalistes. La mise en œuvre de cette technologie nous ouvre de nouveaux horizons et j’espère que Sony continuera à la faire évoluer.

sony alpha 7rm5 monté sur un trépied montrant le dos de l’écran

Les objectifs et les accessoires sont également essentiels pour laisser parler sa créativité dans le domaine de la photographie. Quels objectifs et accessoires Sony avez-vous privilégié lors du test initial et pour quelles raisons les avez-vous choisis ?

Lors du shooting sur l’île de Madère, j’ai principalement utilisé les objectifs G Master : le 12-24mm f/2.8, le 24-70mm f/2.8 II sorti récemment et le 70-200mm f/2.8 II de façon à avoir un maximum de focales à ma disposition. Tous ont fonctionné comme prévu. En plus d’être réactifs et précis, ils m’ont permis de tirer toute la quintessence du fabuleux capteur de 61 mégapixels.

L’amélioration de la stabilisation de l’image a donné de très bons résultats avec les objectifs Sony G Master à stabilisateur optique intégré. J’ai la main ferme et suis capable de prendre des photos à des vitesses d’obturation relativement lentes sur mon Alpha 7R IV, mais l’Alpha 7R V m’a permis d’être encore plus audacieux. J’ai réalisé de jolis filés d’eau en prolongeant le temps de pose d’une demi-seconde par rapport au modèle précédent, et j’ai gagné en netteté après plusieurs essais – c’est juste incroyable.

vue d’un petit village du haut des montagnes

© Albert Dros | Sony α7R V + FE 12-24mm f/2.8 GM | 1/30s @ f/8.0, ISO 100

Quel conseil donneriez-vous aux professionnels qui vous admirent et qui s’intéressent à vos travaux ?

La chose la plus importante en photographie est de prendre un maximum de plaisir dans ce qu’on fait, de continuer à progresser, de développer son style, et de ne jamais oublier que la nature est une source inépuisable d’inspiration.

Même si l’Alpha 7R V fait partie des appareils photo les plus efficaces du marché pour la photographie de paysages, j’ajouterai qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir le meilleur matériel pour prendre les meilleures photos. N’oubliez pas que certains de mes clichés les plus réussis ont été pris avec d’anciens modèles Sony. Tous ces appareils photo Sony s’acquittent parfaitement de leur tâche !

Je voudrais remercier Sony de m’avoir donné la chance de tester son nouvel appareil photo et d’être l’un des premiers photographes à le faire. J’invite les lecteurs de cet article à me contacter via mon site Web. Je me ferai un plaisir de vous faire part de mes recommandations ou de répondre à vos questions.

Albert Dros

Albert Dros | Netherlands

« Ma recherche du cliché parfait est une obsession. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.