gamander lopez tenant son sony a7rm5 équipé d’un objectif sel20600g

Alpha 7R V | Exploration de la nature

Gamander López

Je m’appelle Gamander López. Je suis spécialisé depuis 10 ans dans la photographie animalière. Ce qui m’intéresse avant tout, c’est de capturer la beauté de la nature et de montrer à quel point il est important de la protéger. Le moment où l’animal tant attendu surgit enfin devant mon objectif est toujours un pur enchantement. Le temps est comme suspendu. La seule chose qui m’importe alors est d’immortaliser ce moment magique avec mon appareil photo et de partager le sentiment incroyable que je ressens à chacune de ces rencontres.

un faon seul sur le flanc d’une colline

© Gamander López | Sony α7R V + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS II | 1/200s @ f/2.8, ISO 2500

Vous avez été l’un des premiers photographes professionnels à tester l’Alpha 7R V. Quelles sont vos premières impressions et quelles sont les fonctionnalités les plus intéressantes selon vous ?

L’ergonomie bien pensée de l’Alpha 7R V, très proche de celle de l’Alpha 1, fait que je me suis tout de suite senti très à l’aise avec cet appareil. L’écran à 4 axes, qui combine tout ce qui se fait de mieux en ce moment sur le marché, a été une très belle surprise. J’ai été aussi très impressionné par le nouvel autofocus qui fait un usage encore plus poussé de l’intelligence artificielle. Comme ce système est capable de reconnaître non seulement les yeux de l’animal, mais aussi son corps, il m’est très facile de sélectionner l’animal à photographier ou de verrouiller la mise au point sur un animal lorsque ses yeux ne sont pas visibles. Dernier atout et non des moindres pour moi : le capteur plein format de 61 mégapixels garantit des images ultra-nettes et une restitution très fidèle des couleurs. Cela me permet de gagner un temps précieux en post-production après une journée de prises de vue.

gamander lopez observant l’écran de son sony a7rm5

En quoi ces fonctionnalités permettront à des photographes/créateurs de contenu comme vous ou spécialisés dans le même domaine, de mieux exprimer leur talent ?

Le nouvel écran offre un confort incroyable en termes de cadrage et facilite la prise de vue dans n’importe quelle position. L’autofocus de l’Alpha 7R V qui a encore progressé grâce à l’intelligence artificielle, tout comme le capteur d’une efficacité redoutable, m’ont considérablement facilité la vie. Il suffit que l’animal apparaisse dans le viseur pour pouvoir verrouiller la mise au point et obtenir des images extrêmement détaillées et d’une précision remarquable. C’est crucial pour moi, car quand l’animal qu’on attend depuis longtemps daigne enfin se montrer, mieux vaut être prêt à appuyer sur le déclencheur, car l’occasion ne se représentera peut-être pas de sitôt.

deux aigles volant l’un au-dessus de l’autre dans le ciel

© Gamander López | Sony α7R V + FE 200-600mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/200s @ f/2.8, ISO 2500

L’Alpha 7R V a été conçu pour répondre aux professionnels les plus exigeants en matière de qualité d’image, de fonctionnalité et de mise au point. Pensez-vous que le but est atteint ?

Je pense que cet appareil photo coche toutes les cases pour faire face aux innombrables défis que rencontre un photographe naturaliste. Je l’ai utilisé pour photographier des oiseaux en vol, sous une pluie battante, et dans des situations où il m’a fallu peaufiner mon exposition en une fraction de seconde avant de faire la mise au point sur le sujet. L’Alpha 7R V ne m’a jamais déçu. Lors d’un shooting en montagne, j’ai vu passer une harde de chamois à 30 mètres devant moi. Avant même que je réalise totalement ce qui m’arrivait, j’avais déjà verrouillé la mise au point sur l’un des animaux qui détalait et obtenu un cliché parfaitement net. Je suis convaincu que l’Alpha 7R V aidera les créateurs à capturer ces moments uniques, quels que soient les conditions et les sujets.

gamander lopez tenant son sony a7rm5 équipé d’un téléobjectif sur un trépied

Les objectifs et les accessoires sont également essentiels pour laisser parler sa créativité dans le domaine de la photographie. Quels objectifs et accessoires Sony avez-vous privilégié lors du test initial et pour quelles raisons les avez-vous choisis ?

J’ai mis cet appareil photo à l’épreuve avec tous les objectifs en ma possession (soupir). J’ai utilisé la plupart du temps l’objectif FE 200-600mm G, car il couvre un large éventail de situations et offre une qualité irréprochable. Pour prendre les photos des oiseaux en plein vol, j’ai opté pour mon objectif préféré pour cette occasion, à savoir le 70-200mm f/2.8 GM OSS II. L’autofocus a même réussi à maintenir une excellente mise au point sur des volatiles aussi petits et aussi rapides que des mésanges bleues. Lors d’un projet photographique portant sur la vie d’un arbre, j’ai installé l’Alpha 7R V équipé de mon objectif 24-70mm f/2.8 GM II sur une branche à 4 mètres de haut, et effectué des prises de vue à distance avec l’application Imagine Edge Mobile App en me positionnant au pied de l’arbre. J’ai réussi ainsi à capturer sur le vif les allées et venues des oiseaux qui se posaient sur la branche juste devant l’appareil photo.

petite mésange bleue perchée sur une branche

© Gamander López | Sony α7R V + FE 24-70mm f/2.8 GM II | 1/250s @ f/2.8, ISO 2000

Quel conseil donneriez-vous aux professionnels qui vous admirent et qui s’intéressent à vos travaux ?

Toujours faire ce qui les passionne. La nature et la vie sauvage sont des sujets à la portée de tous les photographes. Il n’est pas nécessaire de partir loin ou d’aller dans des endroits exotiques pour se faire plaisir. Les plus belles rencontres sont souvent celles qu’on fait au coin de la route. Alors gardez les yeux ouverts et profitez du spectacle !

oiseau de couleur brune volant au-dessus du sol

© Gamander López | Sony α7R V + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS II | 1/3200s @ f/3.2, ISO 640

Je n’aurais jamais imaginé avoir, un jour, le privilège de tester en avant-première une nouvelle version d’un appareil photo plein format de Sony. Je vous en suis très reconnaissant.

La photographie animalière est ma passion, car elle me donne l’occasion de faire des rencontres extraordinaires avec la faune. Lors du test de l’Alpha 7R V, je me suis levé à 5 heures du matin pour planter ma tente de camouflage au bord d’un petit lac dans l’espoir de surprendre un martin-pêcheur en pleine action. Après trois heures d’attente, celui-ci s’est posé sur une branche juste devant ma planque. Ce sont des moments comme ça qui font mon bonheur.

Gamander López

Gamander López | Germany

Gamander López, 20 ans, est photographe animalier et réalisateur de documentaires, et entrera bientôt à l’université pour étudier la biologie.

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.