Mise au point de l’image

Béatrice de Guigné | Le bonheur d’un couple

Quand on imagine la photographie de mariage, on pense à un couple dans un joli décor, qu’il s’agisse de la campagne, d’une plage ou d’un parc. La lumière les met en valeur, d’autant plus que les photos sont prises à l’heure dorée. Tous ces magnifiques clichés font partie de mon travail, car ils ont leur importance, mais ce qui me plaît le plus, c’est de raconter des histoires. Je suis ravie quand le couple décide de se lancer dans l’inconnu.

Cette image-ci a été prise lors d’une séance photo du couple, en plein été. Ils fêtaient leur anniversaire de mariage et souhaitaient marquer le coup par une série de clichés qui pourraient rattraper ceux qu’ils n’avaient pas eus le jour de la cérémonie. Ils en ont profité pour ressortir leurs tenues du grand jour. Toutefois, ils ne voulaient pas recréer des photos de mariage classiques : ils recherchaient des images plus intimes. Je les ai donc photographiés dans une chambre presque entièrement plongée dans la pénombre. C’est grâce au Sony Alpha 1 et à l’objectif Distagon T* FE 35 mm f/1.4 ZA que j’ai pu capturer cet instant entre eux.

silhouette d’un couple de mariés sur le point de s’embrasser

© Béatrice de Guigné | Sony α1 + FE 35mm f/1.4 ZA | 1/200s @ f/1.4, ISO 800

Cet appareil photo m’a offert la haute résolution nécessaire pour créer de superbes impressions, tout en fonctionnant à merveille dans des conditions de faible luminosité. Je peux l’utiliser pour prendre en photo tout ce que je veux : que je travaille en studio ou à l’extérieur, avec des sujets qui posent ou se déplacent. Cet appareil est capable de tout. Pour des portraits comme celui-ci, je me tourne généralement vers l’objectif 35 mm, qui me permet à la fois de me rapprocher de mon sujet et de montrer quelques éléments de la scène qui m’aident à raconter l’histoire.

La mise au point peut vite se dégrader lorsqu’on travaille à f/1.4 dans de telles conditions lumineuses. Certains appareils photo auraient placé le plus fort contraste sur la partie mise au point. J’ai été impressionnée de constater que, même face à une silhouette, l’Alpha 1 est capable d’utiliser la détection des visages et l’Eye AF, selon ce qu’il repère. Je peux ainsi me concentrer davantage sur les émotions et la posture de mon sujet, en sachant que l’appareil restera verrouillé sur lui.

La raison pour laquelle j’aime autant cette image, c’est qu’elle peut surprendre par rapport à ce qu’on attend d’une photo de mariage. Il s’agit d’un cliché qui reflète la personnalité du couple, ainsi que les émotions que chacun ressent pour l’autre. En tant que photographe, mon devoir consiste à les écouter pour les comprendre et les connaître un peu mieux. Cette image remplit exactement ce rôle : elle satisfait les souhaits d’un couple quant au récit de son histoire.

Béatrice de Guigné

Béatrice de Guigné | France

« Partons à l’aventure sans nous soucier de nos limites. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.