Mise au point de l’image

Mārcis Baltskars | Pluie miraculeuse

Soudain il s’est mis à pleuvoir. On ne peut jamais prédire si deux jeunes mariés accepteront de tremper leurs magnifiques tenues en allant marcher un peu sous la pluie, mais une belle opportunité de prendre une photo unique se présentait là. Comme on ne peut commander la météo, nous autres, photographes, devons utiliser au mieux ce que nous offre la nature.

Heureusement, ce couple m’a fait confiance et était prêt à partir à l’aventure en ce jour si spécial. Nous avons alors parcouru l’herbe mouillée jusqu’à trouver le meilleur angle, le meilleur arrière-plan et une pose qui refléterait toute l’importance de l’instant. Même si l'image montre un parapluie, ils étaient tous deux complètement trempés et mouraient de froid. C’est ce qui fait tout le charme de la photographie : la réalité est toujours plus complexe qu'il n’y paraît.

couple de jeunes mariés s’embrassant sous la pluie

© Mārcis Baltskars | Sony α7R IV + FE 70-200mm f/4 G OSS | 1/80s @ f/14, ISO 100

J’ai pris cette photo à l’aide du Sony Alpha 7R IV et de l'objectif FE 70-200 mm f/4 G OSS. C’est l’appareil avec lequel je travaille la plupart du temps, et il convient parfaitement aux mariages. Équipé d’un capteur 60 mégapixels, il me permet de créer des grands tirages riches en détails, sans perdre en qualité. Tout va très vite lors des mariages, ce qui veut dire que je dois réagir rapidement, et que mon cadrage n’est donc pas toujours parfait. Quand cela arrive et que je dois recadrer une image lors de la retouche, l’Alpha 7R IV m’offre une résolution suffisamment élevée pour obtenir la composition idéale.

Cet après-midi-là, il pleuvait à verse, ce qui aurait rendu la mise au point difficile avec n’importe quel autre appareil. Avec la fonction Eye AF du Sony, j’ai pu faire facilement la mise au point sur le couple, laissant le flou des gouttes de pluie former un très bel arrière-plan.

J’ai défini l’ouverture de l’objectif sur f/14. Il m’aurait été impossible de prendre cette photo avec un objectif grand angle. Le fait d’avoir utilisé le 70-200 mm avec cette ouverture donne une plus grande profondeur de champ et un effet plus dramatique. Dans ce cas précis, cela renforce l’impact produit par la présence de la pluie. C’est exactement l’effet auquel je voulais parvenir dans cette image : donner à quiconque regarde la photo la sensation de ne pas seulement voir la pluie, mais aussi de la ressentir. Et si en tant que photographe, je parviens à faire passer non seulement des informations mais aussi des sentiments à l’aide d’une image, alors je sais que j’ai bien fait mon travail.

Plus que la photo en elle-même, la valeur de l’image tient aussi au fait qu’elle permet aux mariés de garder de leurs noces le souvenir de différentes nuances, telles que la météo, la pluie miraculeuse et leurs chaussures détrempées. Avec les années, on finit généralement par oublier ce genre de détails, mais les images aident à faire resurgir ces souvenirs, ces émotions, et à raviver pour longtemps ce goût de l’aventure.

Pour moi, cette photo symbolise l’essence même du sentiment amoureux – le fait que rien au monde ne compte plus qu’une autre personne, et que même si ce monde venait à s’écrouler, on soit encore capable d’apprécier le moment et d’être heureux, rien qu’en étant ensemble.

Produits présentés

Mārcis Baltskars

Mārcis Baltskars | Latvia

« La meilleure chose avec la photo, c’est qu’elle ne change jamais, au contraire de ses sujets » - Andy Warhol

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.