Mise au point de l’image

Uğur Umay | Torluk

Je passais en voiture par le petit village turc de Sofular lorsque j’ai aperçu ces nuages de fumée qui s’élevaient tout près. J’ai suivi mon instinct et conduit jusqu’à la source de ces mystérieuses volutes, sans penser une seule seconde que j’allais capturer une image d’une telle puissance avec mon appareil photo Sony Alpha 7 III.

J’ai découvert que la fumée provenait d’une mine de charbon traditionnelle qui employait plusieurs hommes. En turc, cette profession s’appelle « Torlukculuk », tandis que les mines se nomment « Torluk ». Dans de nombreuses régions de Turquie, le charbon est encore utilisé pour se chauffer, ce qui en fait une ressource très demandée. Si cette profession ancestrale existe toujours, c’est parce que le charbon ainsi produit revient moins cher que celui des usines. Les ouvriers se servent des chênes de la forêt voisine pour obtenir du bois, qu’ils prennent soin de nettoyer et de préparer. Ils rassemblent les bûches et les branches en de grandes piles en forme de dôme, qu’ils compactent ensuite en y ajoutant un mélange de terre et de paille. Pour finir, ils embrasent le dôme.

Toutes les trois heures, les ouvriers doivent escalader la pile pour en contrôler la combustion lente. Le processus entier dure environ deux semaines, pendant lesquelles le dôme qui se consume est placé sous une surveillance constante. Quand je suis arrivé, j’ai commencé par aller à la rencontre des travailleurs de la mine. Nous avons bu du thé et discuté, puis je leur ai demandé si je pouvais prendre une photo. Ils ont accepté ma demande.

ouvrier debout à côté d’une pile de charbon en combustion

© Uğur Umay | Sony α7 III + FE 16-35mm f/2.8 GM | 1/320s @ f/5.6, ISO 100

J’ai utilisé mon Alpha 7 III et mon objectif Sony FE 16-35 mm f/2.8 GM, puis j’ai fusionné cinq photos verticales pour créer une image panoramique. Ce type de cliché est ma marque de fabrique. L’image dont il est question ici fait partie d’une collection appelée « Panotheraphy », sur laquelle je travaille depuis plusieurs années.

Beaucoup de photographes privilégieraient peut-être le portrait des ouvriers ou une simple photo grand angle, mais cela ne me ressemble pas. J’immortalise toujours les lieux, les rues et les paysages dans un format panoramique, afin de saisir le moment dans sa forme la plus large. Pour moi, les panoramas sont les mathématiques de la photographie. C’est pour cette raison que je ne peux me passer d’objectifs grand angle comme le Sony FE 16-35 mm f/2.8 GM, un modèle fantastique qui offre également des possibilités ultra grand angle. Lors de tels voyages, ma préférence va toujours au Sony Alpha 7 III, qui me convient parfaitement grâce à sa longue autonomie de batterie, à la stabilisation SteadyShot qui élimine les mouvements de l’appareil, mais aussi à son ergonomie.

Ce cliché m’a donné du fil à retordre à cause de la grande quantité de fumée. J’ai dû me couvrir la bouche et le nez pour ne pas trop en inhaler, mais les magnifiques photos que j’ai rapportées me prouvent que j’ai eu raison de m’approcher.

La production de charbon exige un effort physique colossal de la part des ouvriers, qui travaillent dans des conditions difficiles et dont je voulais raconter l’histoire au monde. J’ai été ravi de découvrir ces parcours de vie différents. L’un des plus grands avantages de la photographie consiste à apprendre d’autres façons de vivre.

Uğur Umay

Uğur Umay | Turkey

« La technologie de pointe des appareils photo Sony se mélange à ma vision artistique pour donner à mon travail sa qualité de base. L’innovation dont fait preuve Sony correspond à ma philosophie de vie. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.