femme debout dans un champ d’herbes hautes

La Cornouailles au ralenti

James Matthews

Je m’appelle James Matthews. Installé dans l’Essex au Royaume-Uni, je suis cinéaste, Youtubeur et Ambassadeur photo européen de Sony. Je suis passionné de cinéma depuis l’âge de 14 ans et au fil des ans, j’ai constaté que je puisais mon inspiration dans des dimensions émotionnelles comme la nature, les gens et la musique. Si l’association de ces éléments suscite une émotion, le cinéma est mon outil pour la transmettre aux autres.

J’ai eu l’occasion de réaliser un court-métrage avec le nouvel Xperia 1 IV et j’ai décidé de filmer un road trip en Cornouailles, au sud-ouest de l’Angleterre, pour tester toutes ses nouvelles fonctions. C’est le compagnon idéal de l’appareil photo Alpha, car il me permet d’expérimenter différents angles et des perspectives complexes tout en restant très performant.

Si on m’avait dit quelques années plus tôt que les fonctions d’acquisition vidéo 4K 120 fps d’un zoom optique de 85-125 mm, de mise au point automatique Eye AF et de suivi d’objet seraient réunies dans un seul téléphone, je n’y aurais sincèrement pas cru. En revoyant la séquence de ce tournage, j’ai été vraiment impressionné !

Voici le résultat de mon voyage avec les images des coulisses :

Tournage avec l’Xperia 1 IV au ralenti

Lorsque j’ai imaginé ce projet, j’ai décidé de filmer au ralenti pour obtenir le rendu cinématographique fidèle à mon style. Le tournage à 120 fps ouvre de multiples possibilités créatives en offrant davantage d’options pour créer sa propre vision de cinéaste.

Pour raconter toute l’histoire, il est important de disposer d’une variété de distances focales. La règle d’or dans la réalisation de film, c’est de mettre en place la scène en plan large. C’est là que l’objectif de 16 mm ou 24 mm s’avère utile.

2 personnes marchant vers la plage aperçues à travers une clôture en bois

Cependant, si on veut mettre en valeur un objet, ou faire transparaitre l’émotion d’un personnage, il faut faire un gros plan avec l’objectif de 85 mm. Cet objectif comprime l’espace et donne à l’image un rendu complètement différent. Il permet de détacher le public du rendu « smartphone » typique d’un objectif de 24 mm.

2 personnes se tenant la main au crépuscule

L’Xperia 1 IV comporte une interface semblable aux appareils-photos Alpha pour proposer aux artistes un écosystème qui leur permet de choisir l’outil de photographie parfait pour chaque situation.

Le tournage avec l’Xperia 1 IV a été magique et je n’ai eu aucun mal à faire la transition avec mon matériel habituel. L’interface utilisateur de l’application Videography Pro offre une expérience naturelle, car elle est très semblable à ce que j’ai l’habitude d’utiliser sur mes appareils-photos Sony Alpha. Le contrôle manuel intégral du téléphone est indispensable pour obtenir le rendu d’image exact que l’on veut.

Conseil pour les tournages sur le terrain

J’ai filmé la plupart de mes séquences à la main ou avec un gimbal, car je souhaitais que les scènes bénéficient de beaucoup d’énergie et de mouvement dans le cadre. Et pour moi, c’était important que le téléphone puisse faire parfaitement la mise au point pour garder ce mouvement rapide.

En plus, la luminosité supplémentaire de 50 % sur l’écran, par rapport à son prédécesseur Xperia 1 III, est utile dans les environnements lumineux et surtout lors des tournages en extérieur. En particulier lors de l’exposition pour la vidéo, un écran lumineux est une nécessité absolue.

sony xperia 1 iv installé sur un trépied

Personnellement, j’essaye toujours de tourner avec un angle d’obturation de 180 degrés. Pour cela, je garde une vitesse d’obturation deux fois supérieure à celle de ma fréquence d’images : 25 fps = vitesse d’obturation de 1/50 sec. Cela permet de préserver la fluidité des images et d’obtenir un rendu aussi naturel que possible pour l’œil humain. Dans toute la séquence que j’ai filmée, il n’y a pas eu une prise sans obturation de 180 degrés.

james matthews filmant deux personnes par la vitre d’une voiture

Conclusions

Si je pouvais donner un conseil en termes de création de contenu, ce serait d’exposer ce que vous voulez mettre en valeur. Cela garantit un rendu final supérieur et donne l’impression d’un enchaînement plus dynamique. Bien sûr, il ne sert à rien de dire que c’est la bonne façon d’exposer des images ! N’ayez pas peur de les garder sombres tout en préservant ce que vous souhaitez mettre en valeur.

James Matthews

James Matthews | UK

« Mon travail puise dans les émotions. Je veux plonger mon public dans un certain état quand il regarde mes films, en les embarquant dans mes aventures. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.