Mise au point de l’image

Terry Donnelly | Pilote Costello

A chaque fois que l’ambulance aérienne de Wiltshire part en mission, cela coûte entre 2 000 et 3 000 £. Tous les jours, l’équipage est appelé à intervenir dans des situations d’urgence vitale. Il peut s’agir de sauver la vie de personnes souffrant de graves problèmes cardiaques, ou d'un accident de la route où des soins immédiats sont nécessaires. Le coût ne semble pas si important pour sauver une vie à chaque fois, mais au total, il s’élève à plus de 4 millions £ par an, simplement pour que l’unité fonctionne.

J'ai commencé à travailler dans cette unité en 2019 pour sensibiliser à son action, qui à son tour contribue au financement de l’organisme. Quelques mois plus tard, à cause de la pandémie de la Covid-19, les événements prévus pour la collecte de fonds ont été annulés ; pourtant, le coût de l’unité a augmenté en raison des protocoles de protection supplémentaires. La bataille menée pour continuer de faire fonctionner l'unité était désormais encore plus ardue.

Au total, j’ai passé trois jours avec l'équipe, à documenter la réalité de la gestion de l'unité pendant la pandémie. Je suis resté avec eux sur la base, je dormais sur un lit de camp dans l’une des salles de conférence, et j’étais avec eux du matin au soir.

Chaque matin, je devais être pesé, avec mon appareil photo Sony, pour qu’ils puissent calculer la charge en carburant pour l’avion pour la journée. Tout ce que j’avais sur moi lors de la pesée, je le gardais sur moi le reste de la journée, car en cas d'appel, nous devions partir immédiatement. L’hélicoptère est prêt à décoller en 60 secondes, et en deux minutes, on est dans les airs. De ce fait, je devais avoir un petit appareil photo léger que je pouvais utiliser sur-le-champ; l’Alpha 7C de Sony était donc le choix idéal.

un pilote à l’air sérieux photographié à travers une vitre

© Terry Donnelly | Sony α7C + FE 50mm f/2.5 G | 1/320s @ f/2.5, ISO 100

C’est la photo du pilote Costello, prise de l’extérieur, qui regarde à travers la vitre dans la salle des opérations. Je l’ai prise avec mon appareil Sony Alpha 7C et l'objectif FE 50mm f/2.5 G. L’appareil photo est idéal pour ce type de projet documentaire ; il présente tous les avantages des autres appareils photo Sony Alpha 7, avec un capteur plein cadre haute résolution, la stabilisation intégrée et a une capacité de prise de vues à 10 images/s. La mise au point automatique Eye AF a fonctionné de façon spectaculaire à travers la vitre, même avec tous les reflets – la netteté au niveau des yeux du pilote Costello est extraordinaire. Toute cette puissance réunie dans un objet compact et léger m'a permis de me fondre dans le décor sans gêner personne.

Il y a presque un effet de surimpression car j'ai le reflet de l’appareil HeliMed 2 dans la vitre. On peut aussi voir la concentration du pilote sur son visage, une concentration intense. Nous avons vu des photos similaires pendant la pandémie de familles qui pouvaient uniquement communiquer et se voir à travers une vitre, et pour moi, cette image fait écho à ces sentiments dans un environnement différent.

A ma connaissance, je suis la seule personne au Royaume-Uni à avoir pu avoir ce type d'accès à une unité d’ambulance aérienne sur l’ensemble des 22 unités existantes. C’était une occasion unique et très importante. Dans 100 ans, les gens regarderont sans aucun doute des images comme celle-ci ; nombre d’entre elles intègrent les Archives nationales de l'image. J’espère qu’elles constitueront une source d’information et de compréhension de la pandémie.

Terry Donnelly

Terry Donnelly | UK

« M’adonner à plusieurs types de photographies me permet de combiner les compétences et de rendre mon travail plus intense. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.